Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Autres      (11760 témoignages)

Préc.

Suiv.

Récit accouchement : tout s'est très bien passé

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 306 lectures | ratingStar_220173_1ratingStar_220173_2ratingStar_220173_3ratingStar_220173_4

Alors voilà le récit de mon accouchement, dont je garde un merveilleux souvenir. Je souhaitais, dans la mesure du possible, accoucher à domicile. D?abord parce que je voulais un accompagnement global : être suivie dès le début de la grossesse par la sage-femme que j?ai choisi, en qui j?ai une entière confiance, qui me connaît, qui connaît mon histoire, et naturellement, que ce soit elle qui m?accompagne pour mon accouchement. Et ensuite parce que j?était sûre qu?avec elle, mon accouchement et la naissance de mon bébé seraient respectés sans que j?ai mot à dire. J?étais évidemment inscrite dans une maternité, la plus et respectueuse de la physiologie de la naissance de la région, petite maternité de niveau I qui se trouve quand même à une heure de route de la maison (sans les bouchons?).

 

Mercredi 27 mai 2009 Comme je n?ai toujours pas accouché, F., ma sage-femme, revient me voir à la maison. Elle m?avait dit la dernière fois qu?elle me ferait peut-être un décollement de membranes pour mettre les choses en route et éviter de rentrer dans l?engrenage du dépassement de terme, car l?AAD ne sera possible que jusqu?à terme 2 jours, et qu?en plus il me faudra aller à la mater toutes les 48H pour faire un contrôle monito /- echo? A l?examen, le col a continué à bouger, puisqu?il est maintenant ouvert à 2 doigts (il était ouvert à 1 depuis le début du mois) et Presque éffacé, il ne reste plus qu?un petit bourrelet. Et là retournement de situation (c?est le cas de le dire?!!!), mon loulou (qui était resté en siège décomplété jusqu?à la fin du 8ème mois) à de nouveau décidé de se remettre en siège?!!!

 

Donc l?accouchement ne pourra pas se passer à la maison. Je ne le vis pas comme un échec, parce que durant le 8ème mois, ne le voyant pas se retourner, je m?étais préparée à accoucher à l?hôpital, et je savais que là-bas aussi j?avais toutes les chances que les souhaits que j?avais par rapport à mon accouchement soient respectés. Par contre, bébé en siège beaucoup de liquide bébé encore haut = risque de procidence du cordon si je commence par perdre les eaux, et ça j?avoue que ça me stressait pas mal? F. m?explique que dans ce cas là, c?est transport allongée en ambulance, ceci-dit, d?un point de vue pratique, je serais plus vite à l?hôpital avec mon homme qu?avec une ambulance, qui de plus n?acceptera pas forcément de m?emmener dans une maternité à 70 km alors qu?il y en a de plus près? Bref j?ai passé la fin de journée à imaginer tous les scénarios possibles et à m?y préparer.

 

J?ai aussi appelé la mater, où ils m?ont dit de venir le lendemain, jour du terme, et de rappeler le lendemain matin pour savoir à quel moment venir. J?ai également pris rendez-vous avec un accupuncteur pour vendredi, pour essayer de déclencher l?accouchement si rien ne s?est passé d?ici là. Jeudi 28 mai 2009 Je suis réveillée en pleine nuit par quelque chose qui coule (rétrospectivement, c?était environ 4h30). Je sais que c?est peut-être une fissure de la poche des eaux, mais bizarrement, ça ne me stresse pas. Je reste quand même quelques minutes au lit pour voir si ça continue, mais ce n?est pas le cas, je me lève donc délicatement pour aller aux toilettes.

 

Rien de particulier, ça ne coule plus, je retourne au lit. 4h45 : rebelotte, je sens à nouveau quelque chose couler, retour aux toilettes, cette fois-ci c?est du bouchon muqueux (mais ça fait plus d?une semaine que j?en perds tous les jours) un peu teinté de sang. Je retourne me coucher. 5h15 : je ne me suis pas vraiment rendormie, et là une bonne contraction accompagnée de multiples douleurs comme des coups d?aiguilles dans tout le ventre, super désagréable couchée, alors je decide de me lever, pas encore sure que cette fois c?est parti, mais c?est quand même pas comme d Je vais dans la salle de bain, d?autres contractions arrivent, je décide de faire un brin de toilette (l?instinct me dit que je n?aurais peut-être pas le temps de prendre une douche, de me laver les cheveux et tout et tout?). J?ai des contractions régulières et assez douloureuses, mais je ne compte pas tout les combien.

 

Je me dis que si ça continue comme ça, tant pis si c?est pour rien, ou si c?est trop tôt, mais dans le doute on ira à la mater un peu plus tôt que prévu, au cas où? Je finis de remplir les valises, et je suis obligée de m?arrêter, debout, en soufflant, quand les contractions sont là? je réalise que c?est pas pour un contrôle qu?on va aller à la mater? 5h45 : je réveile mon homme en lui disant qu?il faut qu?il se lève, mais pas pour aller travailler? Apparemment, j?ai l?air détendue, puisqu?il prend le temps de prendre une douche et de se raser?!!! A vue de nez, j?ai une contraction toutes les 5 minutes à peu près? Quand il me rejoint dans la cuisine, il me demande s?il a le temps de boire un café, je lui responds ?un petit, et vite alors !?, du coup il a laissé tomber le café, je devais être un peu plus crispée à ce moment là !!!!

 

6h00 : pendant qu?il charge la voiture, j?appelle la maternité pour les prévenir qu?on va arriver en expliquant à la sage-femme que mon bébé est en siège pour qu?elle prévienne le gynéco, et là elle me répond très calmement ?on verra quand vous serez là, je vous examinerai et après on avisera?

 

6h09 : On est partis ! Je me suis installée sur la banquette arrière, redressée à quatre pattes quand j?ai une contraction, alongée sur mon coussin d?allaitement, une bouillotte contre le ventre quand j?ai du répis? Je trouve pas forcément cette position idéale, mais je ne trouve pas mieux? Je donne la consigne à mon homme ?vite mais en douceur !? Les contractions sont un peu plus rapprochées maintenant, je dirais toutes les 3 minutes? A ce rythme là, je me demande si je vais tenir jusqu?à l?hôpital, qui je le rappelle est à une heure de route, et je me demande si ce ne serait pas plus raisonnable de s?arrêter au CHU, mais je suis incapable de prendre une decision. Quand je relève la tête pour voir où on est, on a déjà dépassé la sortie du CHU, trop tard (tant mieux) et on avance assez vite (ouf!). Forte de tout ce que j?ai appris lors des séances de yoga pré-natal, je pense bien à expirer lentement, mais j?y arrive pas forcément super bien, la bascule du bassin aussi j?y pense, mais impossible à faire quand la contraction est là?!!! Quand à visualiser l?ouverture quand les contractions sont là, j?essaye même pas parce que j?ai peur d?accoucher dans la voiture !!!!! 6h40 : on est arrivé : bravo chéri pour la rapidité !!! Il me dépose avec ma bouillotte (lol) devant l?entrée pendant qu?il va se garer. Je rentre dans le service et tombe sur (je crois) une élève qui va chercher la sage-femme.

 

A partir de là, c?est un peu plus flou (le lâcher-prise sans doute, vu que ça y est on était enfin arrivés?). La sage-femme arrive, je lui dis que c?est moi qui ai téléphoné, elle me fait m?installer dans une chambre pour m?examiner : ?Vous en êtes à 8 cm de dilatation, et je suis pas sûre qu?il soit toujours en siège?. Ravie d?en être déjà là, je lâche un !!! lol Elle me dit qu?on va aller faire une écho pour vérifier la présentation, la puéricultrice arrive avec un fauteuil roulant, mais je préfère y aller à pied car les conractions sont insupportables assise, et entre je peux marcher. Quand la contraction est là je m?arrête, debout et je m?appuie contre un mur, ou je m?accroche et me pends aux poignées de porte en me balançant, c?est ce qui me soulage le mieux? La puer l?a bien compris, je l?entends dire je sais pas à qui qui voulait me proposer quelque chose pour les contractions ?non, c?est les poignées de porte qui l. La sage-femme quand à elle, se met à côté de moi pendant les contractions et respire fort et lentement pour me guider, et ça m?aide énormément, parce que j?ai tendance à souffler, mais vite? Elle me pose ensuite un cath bouché (elle me dit qu?elle a lu mon projet de naissance, et en effet, c?est ce que je souhaite) et je grimpe sur la table d?examen pour l?écho. Elle n?arrive pas à voir si bébé nous montrera sa tête ou ses fesses et fini par appeler le gynéco. A partir de là tout est plus flou, les contractions me font vraiment mal, et j?ai les yeux fermés la plupart du temps, je suis dans ma bulle. Le gynéco arrive, refait une écho et confirme que bébé arrivera tête la première. Il en profite aussi pour prendre quelques mesures, et confirme aussi que c?est bien un p?tit gars ! La sage-femme m?emmène ensuite dans la salle d?accouchement, où je m?installe finalement à quatre pattes sur la table, c?est pas idéal niveau confort, mais je trouve pas mieux, et les contractions sont vraiment trop insupportables quand je suis couchée sur le dos.

 

Elle a dû me brancher la perf à ce moment là, et pose le capteur du monito à la main sur mon ventre entre les contractions (c?était aussi mon souhait de n?avoir qu?un monitoring intermittent). Elle essaye à un moment de fixer le capteur avec la ceinture mais c?est vraiment trop désagréable? Pendant les contractions, je rugis, je râle, je crie pour que les choses accélèrent? Et même si je sais que ça pourrait m?aider, je ne maîtrise plus franchement ma respiration. A un moment, la contraction me donne une sensation différente, et là d?un coup, , la poche des eaux se rompt et c?est l?innondation, il doit y en avoir au moins 1 litre !!!! Je demande à la sage-femme ?il est comment le liquide ? (déformation professionnelle? mais réflexe alors !!!), et elle me répond ?il est teinté, mais c?est pas énorme?. Bon, elle a pas l?air inquiète, du coup je ne m?inquiète pas non plus. J?ouvre juste les yeux et je la vois noter sur le graphe du monito ? 7h55 RSPE, LA teinté? (du coup je sais quelle heure il est, parce que j?ai complètement perdu la notion du temps?) 8h : changement de sage-femme, celle qui arrive a dû venir se présenter, je sais plus trop, et me dit qu?elle va vite faire la relève et qu?elle revient. Pendant ce temps, mon homme est toujours près de moi. A son retour, elle m?examine (et se prend au passage 1 litre de plus de liquide amniotique dessus?!!!) et dit ?il reste encore un peu de col et bébé est encore haut?. Je suis déçue, j?aurais aimé que les choses soient plus avancées?

 

Elle me parle beaucoup plus que sa collègue qui vient de partir et j?avoue que ça me derange? ça me demande beaucoup d?effort de répondre à ses questions (d?ailleurs des fois je n?y répond pas?), alors je fais le plus court et le plus direct possible ! (mon homme me dira plus tard qu?il trouvait que je leur avait parlé alors qu?elles étaient toutes douces avec moi?!!!). Vers 9h à peu près (je dis ça mais je sais pas quelle heure il était exactement?), je commence à avoir envie de pousser. Je n?arrive plus à sentir quand j?ai des contractions, puisque même entre j?ai une douleur qui persiste, comme une forte douleur de règles. Mais je suppose que quand l?envie de pousser est plus forte, c?est que la contraction est là. Alors je pousse. De toutes mes forces, la respiration bloquée (qu?elle est loin la poussée sur l?expir vue au cours de prépa?!!!), il faut que ça aille vite, d?autant plus que j?entends bien au monito que le coeur de mon loulou ralentit quand je pousse. Je le dit à la sage-femme qui me rassure en me disant qu?il récupère bien entre les contractions. De toute façon pousser me soulage. J?ai du mal à pousser longtemps d?un coup par manque de souffle, je pousse environ 3 fois par contraction et bébé progresse bien quand même. Je trouve que c?est long, mais je tiens le coup, parce que je me dis que bébé doit sortir vite alors je dois tenir coûte que coûte ! A aucun moment par contre je n?ai réellement ressenti le de poussée, j?avais envie de pousser, mais je le faisais volontairement, ça ne se faisait pas tout seul. Je sens maintenant que bébé descend et approche de la sortie, et là, après la douleur grave des contractions, c?est une douleur aiguë maintenant, qui me fait pousser des cris perçants ?aïe, ça fait trop mal !!!!!!!?. Je me dis que c?est pas possible, ça passera jamais, c?est trop douloureux.

 

C?est à ce moment là que j?ai la fameuse envie de tout arrêter et de rentrer chez moi !!! Je demande à la sage-femme si la tête est bientôt sortie, elle me répond que pas encore, que mon périnée est tonique et qu?il faut qu?il se distende, à un moment elle a évoqué l?épisio, mais comme elle avait lu mon projet de naissance, elle a plutôt cherché le moyen de l?éviter. Heureusement car j?aurais été capable de dire OK, et je sais que je l?aurais regretté ensuite. Là je me suis souvenue que dans la plupart des récits de naissance que j?ai lu, les femmes qui ont accouché sans péri, disent bien que quand la tête sort elles ont l?impression que tout va littéralement se déchirer, et au final, elle n?ont qu?un ou deux petits points. Alors je pousse de toute mes forces, mais aïeouillllllle que ça fait mal?.. ça y est la tête est sortie ! Les épaules aussi je les ai senties passer !!! ?Et puis fuiiiit, son petit corps qui suit avec encore un bon litre de liquide et une nouvelle innondation de la table !!! Là elles me disent ?vous voulez l?attrapper ? ?oui, mais dans cette position je peux pas !?

 

Faut dire qu?à quatre pattes depuis deux heures, j?ai les bras qui tétanisent, en plus la perf me gêne pour me retourner, elles en profitent pour remettre des draps secs en même temps. Et une fois revenue sur le dos, ça y est, elle me donnent mon bébé? ?Alors c?est toi? qui m?a accompagné dans ce grand voyage, nuit et jour pendant neuf mois. Je me demandais souvent ces dernières semaines à quoi tu ressemblerais. Une seule phrase me vient pour tout résumer ?il est trop beau? . Il est 10h06, Jules est né.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


220173
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les canapettes/mapettes depassent les 32 sa! on pointe! - les novembrettes 2013 - futures mamans

image

Salut les filles, Ici voilà ce que m'a d dit la toubib : au dessus de 25 même le col n'est pas inquiétant passé 32 SA, c'est normal que ça s'efface petit à petit en fin de grossesse. Elle m'a dit aussi que c'était super dur à mesurer avec la...Lire la suite

Vos avis sur la maternite de l'hopital prive du blanc mesnil 93 svp - choisir sa maternite

image

J'ai accouche a la clinique de BM en 2010. Je suis enceinte de 4 mois et j'accoucherai la bas aussi pour BB2. Mon 1er accouchement c'est super bien passe. Je suis tombée sur un SF (homme ! ) qui a été au top : très présent, il venait a la...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages