Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Autres      (11760 témoignages)

Préc.

Suiv.

Syndrome de treitz

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 5016 lectures | ratingStar_13551_1ratingStar_13551_2ratingStar_13551_3ratingStar_13551_4

Je souffre du syndrome de Tietze depuis presque 3 ans. Pendant 2 ans, les médecins m'ont fait tous les examens possibles (radios, échos, scanners, coloscopie, gastroscopie…) à la recherche d'un cancer du colon. Ce n'est que depuis 6 mois que mon médecin traitant m'a diagnostiqué ce syndrome encore appelé dans mon cas le syndrome de la 11e côte.

J'ai des douleurs du côté droit qui partent de la 1ère côte flottante jusqu'à la colonne vertébrale puis la douleur remonte le long de la colonne jusque dans l'épaule. Les douleurs sont très violentes, pratiquement insupportables lors des pics. Elles s'accompagnent de nausées, vomissements, tremblements, fourmis dans les extrêmités.

C'est après mon accouchement que les douleurs ont commencé. J'ai poussé trop fort. Mon gynéco avait diagnostiqué un bébé de 2.6 kg à terme, or j'ai accouché avec 3 semaines d'avance. Mon bébé pesait 3.6 kg !!! A la radio du bassin, il ne devait pas passé à 2.6 kg car il manquait 5 même d'un côté. Je suis restée 4 h en perfusion après l'accouchement !!

Ce syndrome vient d'être confirmé par un neurologue que j'ai vu la semaine dernière et je vais être prise en charge par un centre anti-douleur pour des infiltrations de corticoïdes. Seulement ces infiltrations ne soigneront pas, elles ne feront que me soulager pendant quelques temps. Il faudra donc en faire à intervalle régulier en sachant que ce syndrome, contrairement à ce que certains médecins disent, peut durer toute la vie.

Heureusement que ça m'est arrivé après mon accouchement et que ma fille est en parfaite santé parce que sinon je pense que je ne serais plus là.

Ces douleurs me gâchent la vie : vie sociale, vie affective avec mon mari (même s'il est très compréhensif, il ne supporte plus de me voir souffrir) , l'entretien de ma maison, mon travail, même m'occuper de ma fille est difficile, je ne peux plus la porter…

De plus le NEURONTIN que je prends à des doses fortes me rend somnolente, je suis complètement schootée.

J'espère que mon témoignage ne vous fera pas trop peur mais quand je lis que ce syndrome est bénin et qu'il passe en 3 mois, ça me rend furieuse.

J'aimerai aussi savoir si d'autres sont dans mon cas car ce syndrome isole beaucoup par la fréquence des crises et on se sent parfois très seul.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


13551
b
Moi aussi !
41 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les canapettes/mapettes depassent les 32 sa! on pointe! - les novembrettes 2013 - futures mamans

image

Salut les filles, Ici voilà ce que m'a d dit la toubib : au dessus de 25 même le col n'est pas inquiétant passé 32 SA, c'est normal que ça s'efface petit à petit en fin de grossesse. Elle m'a dit aussi que c'était super dur à mesurer avec la...Lire la suite

Vos avis sur la maternite de l'hopital prive du blanc mesnil 93 svp - choisir sa maternite

image

J'ai accouche a la clinique de BM en 2010. Je suis enceinte de 4 mois et j'accoucherai la bas aussi pour BB2. Mon 1er accouchement c'est super bien passe. Je suis tombée sur un SF (homme ! ) qui a été au top : très présent, il venait a la...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages