Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Autres      (11760 témoignages)

Préc.

Suiv.

Traumatisme de l'accouchement

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 1422 lectures | ratingStar_13011_1ratingStar_13011_2ratingStar_13011_3ratingStar_13011_4

Bonjour,

Je trouve ça très rigide, mais dans cet hôpital "c'est la procédure".

Et le coup qui m'achève le moral, c'est quand on me décrit le déclenchement pour un col pas mur comme le mien. D'abord, on essaie le ballon au niveau du col (que l'on fait gonfler en le remplissant d'eau pour décoller les membranes et provoquer les contractions). Si le vrai travail ne commence pas on essaie avec du gel de prostaglandine. 1 fois, 2 fois si nécessaire. Puis normalement le travail est lancé et on continue avec une perf d'ocytocine. Je suis repartie démoralisée.

Dans tous les hôpitaux il y a des "protocole" d'autant plus pour les actes qui sont "potentiellement à risques", car tant qu'un accouchement se passe bien ça va mais si ça devient dangereux il faut pouvoir intervenir vite et bien.

Alors oui ce qui nous semble être l'acte le plus naturel du monde devient médicalisé parce que on est dans une société où il faut tout contrôlé (d'autant plus depuis que les gens font en cas de problème plus facilement appel à la justice).

C'est aussi pour ça que l'on t'a expliqué le déroulement de l'accouchement provoqué, ce qui me gêne c'est que apparemment on l'a plus fait par devoir d'information du patient que dans le but de te rassurer.

L'obstétricien appuie de toutes ces forces sur mon ventre pour expulser le placenta, je suis surprise, je hurle pendant au moins 3 secondes. Un peu de douleur, et parce que j'avais besoin d'évacuer. Je me fais engueuler : "Non mais ça va pas non ?

Là encore un peu d'info n'aurait pas fait de mal (moi aussi j'ai eu droit à ce traitement pour mon 1er) , à l'époque je me suis dit "mais elle est malade celle là, elle est sadique"

Puis en ayant mes cours j'ai appris que pour éviter l'hémorragie, ce geste est important, il permet de former une poche de sang derrière le placenta qui aide à son décollement dans sa totalité ce qui évite un curetage post accouchement.

Quand au fait que tu hurles c'est tout à fait normal, ce qui l'ai moins c'est la réaction du gynéco mais il faut dire qu'avec les moyens pour soulager la douleur (c'est mon avis) les professionnels de la santé on de moins en moins à faire face à ce cas de figure où les gens expriment ce qu'ils ressentent, du coup il ne savent plus réagir et décontenancés deviennent agressifs au lieu d'avoir une réponse d'aide.

J'ai vu que tout le monde s'agitait, médecin, SF x 3, anesthésiste. Et tous les étudiants qui étaient la pour la leçon observaient sagement au fond de la salle. Je ne sais combien ils étaient, mais c'était l'animation du moment !

Mon zom aussi a balisé quand j'ai accouché de ma 1ère, le coeur commençait a faiblir et il a fallu prendre les forceps mais ce qui l'a impressionné c'est tout ce monde qui a accourru au cas où…

Pour ce qui est des étudiants… saches qu'ils auraient dû vous demander l'autorisation et que même s'il ne le font pas tu peux leur demander de sortir.

Voilà mon récit. J'avais besoin d'en parler, et je crois que finalement ma question derrière tout ça, c'est : rassurez moi, dites moi que le premier est toujours le plus difficile ! Ma mère a toujours accouché en post-terme, mais sans déclenchement (4 fois). J'ose croire que mon utérus sera encore suffisamment souple après 14 mois pour entendre les signaux naturels de l'accouchement. J'ai l'impression que mon accouchement a été volé, je n'ai rien maitrisé, tout était artificiel. En même temps, je remercie la technique qui nous a sauvé et soulagé.

C'est génial que tu puisse en parler, te rassurer en te disant qu'aucun accouchement n'est pareil, que le 2ème est souvent plus cours que le premier (car le col moins rigide).

N'hésite pas à "t'approprier" ton accouchement : au lieu de rester arnaché sur la table demande à te promener avec ton mari dans le couloir (en espérant que SF soit sympa, tu peux déjà lui en parler et aussi de ta mauvaise expérience pour qu'elle comprenne) , demande des explications avant d'accepter quoique ce soit.

Ca me rappelle l'élève SF qui voulait me filer un suppo pour arrêter mes contractions alors que :

Le gynéco m'avait fait un décollement pour provoquer l'accouchement 2 jours avant, mes 2 visites pour rien à la mat (fausses contractions) et mon envie d'accoucher.

Je lui ai dit non, la pauv', t'aurais dû voir sa tête !!
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


13011
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les canapettes/mapettes depassent les 32 sa! on pointe! - les novembrettes 2013 - futures mamans

image

Salut les filles, Ici voilà ce que m'a d dit la toubib : au dessus de 25 même le col n'est pas inquiétant passé 32 SA, c'est normal que ça s'efface petit à petit en fin de grossesse. Elle m'a dit aussi que c'était super dur à mesurer avec la...Lire la suite

Vos avis sur la maternite de l'hopital prive du blanc mesnil 93 svp - choisir sa maternite

image

J'ai accouche a la clinique de BM en 2010. Je suis enceinte de 4 mois et j'accoucherai la bas aussi pour BB2. Mon 1er accouchement c'est super bien passe. Je suis tombée sur un SF (homme ! ) qui a été au top : très présent, il venait a la...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages