Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Autres      (11760 témoignages)

Préc.

Suiv.

un autre accouchement serait mortel pour moi

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1442 lectures | ratingStar_55343_1ratingStar_55343_2ratingStar_55343_3ratingStar_55343_4

A 5 mois j'avais déjà pris 14kg c'était trés impressionnant.

Je souffrais énormement, mes genoux étaient énormes et mes jambes toutes bleu par l'edoeme.

Je consultais trés souvent car ça devenait insoutenable, mais mon gynéco était un vrai con et il refusait de me soigner.

Il disait toujours qu'il fallait que j'arrète de me plaindre et que je n'étais pas la seule dans ce cas.

Jusqu'au jour ou un aprés midi aprés une leçon de conduite, je me suis sentie trés mal.

J'étais en ville seule et sans moyen de transport.

J'avais l'impression que j'allais mourrir, je ne me sentais plus vivre .

Je suis allée tant bien que mal par le bus dans la clinique ou j'étais suivi mais voir directement une sache femme et non mon espece de gyneco.

Cette femme a été formidable, elle m'a vu arriver, trés mal et désamparée, elle m'a aussitôt pris ma tension et là elle voit avec stupefaction que j'avais 24 de tension contre 12.5 d'habitude.

Elle refuse d'y croire et me fait changer de pièce pour me la prendre à nouveau mais sur un autre appareil et même resultat.

Sans attendre et paniquée elle bipe mon gynéco qui était dans un batiment à côté, il arrive et me dit : [ alors madame et bien vous ne resortirez plus de notre clinique, nous vous gardons jusque votre accouchement. Je pleurais j'étais désemparée car j'étais enceinte de 7 mois seulement.

Mes parents sont venus me tenir compagnie avec mon mari jusqu'au soir .

Ils sont tous repartis rassurés car j'étais pour eux entre de bonnes mains .

4h du matin mon mari recoit un appel en lui demandant de venir d'urgence car j'allais accouché .

Qaund il arriva c'était trop tard, hémorragie interne gravissime et donc césarienne et le bébé 1kg800 était sous couveuse.

Il allait bien mais pas moi.

Je n'ai aucun souvenir car ils m'ont endormi pour que j'accouche.

Aprés avoir refermé la cesarienne, je suis devenue toute bleu et transportée d'urgence au chu de Caen .

Je faisais une trés grosse crise d'eclampsie et il ne pouvait rien faire pour moi.

Mon mari suivait l'ambulance et n'a pas pu me revoir car je suis allée directement au bloc .

Pendant ce temps mes parents dormaient et ne se douter de rien.

Le lendemain matin maman appel la clinique pour me demander si j'avais passé une bonne nuit.

Et là horreur ils lui annoncent que j'ai été transféré au chu.

Panique papa et maman arriva en furi à l'hôpital, ils sont aussitôt concoqués par un chirurgien et là encore une fois la terre s'écroule plus que jamais .

J'étais alors et toujours en salle d'opération mais tout était fini pour moi.

Je n'avais plus aucun organe vital qui fonctionnait.

J'avais 7 arrêts cardiaque, ma vessie était percée, mes reins ne marchaient plus, mon foie était irrécupérable, mes parents se sont mis à hurler de douleur et papa criait qu'il n'avait même pas pu me dire je t'aime .

Ils ont ensuite étaient rejoindre mon mari qui était décomposée par la nouvelle, il savait que je ne survivrais plus.

Toute la famille a été prévenue, ils étaient tous autour de moi dans cette chambre ou aucun membre de mon corps ne vivait.

Je suis tombée dans un coma profond et j'ai lutté.

Il me donnait 3h maxi a vivre et j'ai tenue jusqu'au lendemain.

Puis encore un autre jour, pour ma famille l'attente était horrible.

Les medecins ne donnaient aucun espoir car de toute façon si je me reveillais je serais paralysée et amnésique.

Mais je ne voulais pas mourrir et par je ne sais qu'elle miracle je me suis réveillée 31 jours aprés dans un état ou j'aurais préféré y passé.

Je hurlais de douleur, je ne parlais plus, j'étais nourrie par des tuyaux, je ne marchais plus, mon fils était toujours hospitalisée et je ne pouvais pas le voir.

J'ai eu par la suite un droit de visite 10min par jour pour ma famille.

Un mois aprés le droit de voir mon fils dans une pièce spéciale 15 min par jour .

Je ne souhaite à personne de vivre ce cauchemard, par contre ma famille elle était trés heureuse et ne comprenait pas cette résurection subite.

J'étais l'attraction de mon étage et la curiositée des internes et professeurs.

Biensur un tres long combat à commencer pour moi.

Je ne suis sortie de l'hôpital que au bout de 4 mois et demi.

Aujourd'hui ça fait 6 ans mon fils va trés bien .

Moi je reste assez fragile mais je vais bien.

Mon couple n'a pas surmonté cette épreuve mais je me remarie avec un homme formidable au mois de novembre .

J'ai vu plusieurs medecins mais malheureusement il ne me laisse que 1% de chance de survivre à une deuxième grossesse.

C'est dur de plus que mon futur mari n'a jamais eu d'enfant.

Les medecins contrindiquent serieusement une autre grossesse .

Voilà mon histoire, je ne regrette qu'une chose, ne pas avoir changé de gynécologue car je pense que rien ne serait arrivé.

Toute ma vie je lui en voudrait et je regrette de ne pas avoir porté plainte .

Prenez bien soin de vous et faites vous suivre trés serieusement.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


55343
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les canapettes/mapettes depassent les 32 sa! on pointe! - les novembrettes 2013 - futures mamans

image

Salut les filles, Ici voilà ce que m'a d dit la toubib : au dessus de 25 même le col n'est pas inquiétant passé 32 SA, c'est normal que ça s'efface petit à petit en fin de grossesse. Elle m'a dit aussi que c'était super dur à mesurer avec la...Lire la suite

Vos avis sur la maternite de l'hopital prive du blanc mesnil 93 svp - choisir sa maternite

image

J'ai accouche a la clinique de BM en 2010. Je suis enceinte de 4 mois et j'accoucherai la bas aussi pour BB2. Mon 1er accouchement c'est super bien passe. Je suis tombée sur un SF (homme ! ) qui a été au top : très présent, il venait a la...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages