Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Césarienne      (2962 témoignages)

Préc.

Suiv.

Accouchement à l'hôpital Trousseau, Paris

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 5290 lectures | ratingStar_99769_1ratingStar_99769_2ratingStar_99769_3ratingStar_99769_4

J'ai accouché le 16 juin à l'hôpital Trousseau et je souhaitais faire part de mon expérience pour rassurer les futures maman suivie là-bas.

J'ai eu une grossesse sans problème particulier, avec juste quelques petites fausses alertes (diabète, cholestase notamment). J'ai été suivie par plusieurs sage-femme, chaque fois compétente et à l'écoute. Bien sûr c'est un hôpital avec ses inconvénients (longue attente, équipe surchargée etc…) mais vite effacés par le professionnalisme et le sérieux des équipes.

Mon bébé est un petit "retardataire". Il est resté une semaine de plus avec moi ! J'ai donc été très suivie la dernière semaine : écho, monitoring etc tous les deux jours. Là encore, les sage-femme ont toujours pris soin de me rassurer et me tranquilliser malgré l'attente.

Finalement, la veille prévue pour le déclenchement, j'ai commencé le travail à 23h30. Arrivée aux urgences vers 02h00, j'ai été prise en charge par une élève sage-femme très douce et patiente. J'ai perdu les eaux à la fin du monitoring. On m'a emmené à la salle d'accouchement pour me poser la perf d'antibiotique. (La salle est bien faite car assez isolée du bruit des autres salles d'accouchement, avantage non négligeable quand le travail est long.).

A 4h30 l'anesthésiste est venu me poser la péridurale, (pas simple quand les contractions sont très douloureuses). Pourtant, il a su être patient, raconter quelques blagues pour me détendre et doser parfaitement les choses.

S'en sont suivis les meilleures heures de mon accouchement, au calme, ressentant les contractions mais sans qu'elles soient douloureuses. L'élève sage-femme continuait à me rendre visite toutes les heures. Au changement, d'équipe, la plupart des personnes qui me suivaient sont venues me dire au revoir et me souhaiter bon courage pour la fin. Cela parait peut-être idiot mais on se sent du coup pas comme un simple numéro.

Malheureusement, mon col a arrêté de s'ouvrir pendant deux longues heures. J'ai été préparé pour une césarienne les produits injectés pour favoriser le travail ne faisant pas effet. Là encore l'équipe médicale a été d'une extrême gentillesse.

Finalement, le col a recommencé à se dilater et j'étais prête à accoucher vers 10h00. Là les choses se sont un peu gâtées. J'ai vu débarqué l'interne, l'élève sage-femme et sa cadre, deux infirmière et l'anesthésiste. On m'a expliqué que bébé était gros et devait être aidé. Il a donc été sorti avec les spatules. Petit point négatif : je n'avais plus de péridurale et l'équipe était plus concentrée sur le bébé que sur mes douleurs… Ils ont leur priorité et elles se comprennent !! Au moment des poussées, j'étais très entourée et encouragée. Cela m'a beaucoup aidée parce qu'à bout de force.

Bébé est arrivé peu avant 11h00, en pleine forme et tout rose ! Les premiers soins étant prodigués dans la salle d'accouchement, je ne les pas perdu du regard une seule seconde !!!! Le Papa a été vite mis dans la boucle pour suivre les choses.

Le séjour à la maternité a également été très satisfaisant. Les chambres sont grandes claires avec tout le confort à proximité : espace pour langer et baigner bébé, sanitaires et douche privée (ahhh, quelle bonheur la première douche après son accouchement ! ). J'ai été très bien conseillée pour l'allaitement et les soins au bébé. C'est sûr que beaucoup de monde passe et parfois m'ont réveillé pour pas grand'chose…

Il y a également eu un suivi par rapport au déroulé de mon accouchement. J'ai été incitée, ainsi que mon mari à poser toutes les questions pour ne pas que ce moment (ressenti comme très violent) n'impacte notre rencontre avec bébé. La sage-femme encore une fois a été impeccable. En fait, mon bébé présentait des signes de souffrance ftales et il fallait le sortir d'urgence. Le savoir après coup, a son importance.

Maintenant je suis de retour à la maison, mon bébé va bien et je suis heureuse d'avoir accoucher là-bas.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


99769
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Bientot 36 ans... et je ne sais pas ! - grossesse apres 35 ans

image

Écoute, moi pareil… La grossesse encore ça va. Pas d'angoisse particulière quant à la déformation du corps, les vergetures, tout ça. Par contre l'accouchement… Oh mon Dieu… Là, y a vraiment un gros problème. Au point de me dire que non...Lire la suite

Cesa mal vecue, qui d'autre?

image

Bonjour les filles, Le 25 Septembre 2012, mon fils est né par césarienne. Je n'ai pas spécialement mal véçu le fait d'accoucher par césarienne. Je n'avais aucun désir articulier d'accoucher apr voie basse. La césarienne est intervenu en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages