Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Césarienne      (2962 témoignages)

Préc.

Suiv.

Accouchement difficile, je ne m'y fais pas

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 850 lectures | ratingStar_53200_1ratingStar_53200_2ratingStar_53200_3ratingStar_53200_4

Mais c'était il y a 13 mois.

Je n'arrête pas de me repasser le film dans ma tête et j'en pleure de rage et de déception. Je me sens aussi honteuse de me plaindre et de ne pas arriver à tourner la page, ce d'autant plus que mon fils et moi allons bien. Je suis à 2 doigts d'aller consulter un psychiatre.

Ca va encore moins bien dans la tête depuis quelques jours quand j'ai appris qu'une copine avait accouché en 5 heures et par voies basses. Ca me fout un coup au moral à chaque naissance qui se déroule "normalement".

Je résume l'évènement qui m'a traumatisé. J'ai été déclenché à J+3 sur un col complètement fermé.

8 heures : on me pose le tampon aux hormones.

10 heures : J'ai déjà mal et pas seulement quand ça contracte. Pas de répit entre les contractions.

Après c'est atroce : des contractions mais pas de dilatation avant 22 heures.

Vers 23h30 on me pose enfin la péridurale, une minute pour la contraction et 2 minutes de répit (enfin un peu de répit entre les contractions). Je suis seulement dilatée à 3cm.

1h45 plus du tout de dilatation, bébé pas engagé du tout et souffrance foetale, donc vite au bloc pour la césarienne.

2h18 naissance de mon fils (seule sans le papa). Mon fils ne pouvait pas naître par voie basse à cause d'un problème de latérocidence du cordon ombilical. C'est aussi pour cela que je n'ai pas eu de contractions naturellement (sans déclenchement) et que la dilatation a été lente, douloureuse et s'est arrêtée.

Un bon souvenir quand même, le regard de mon bébé tout juste né.

Et c'est pas fini, deux semaines de vomissements (de 1 à 3 fois par jour) , un allaitement foiré au bout de 10 jours comme je n'en pouvais plus de fatigue et pour courroner le tout de la fièvre à cause d'une infection au sein.

Je ne sais pas ce que peuvent m'apporter des séances chez le psy, j'ai des doutes et j'ai vraiment honte car au final c'est juste quelques jours de souffrance, et on est tous les deux en vie.

J'aimerais avoir un autre enfant dans quelques temps et là j'ai peur d'accoucher. Si c'est par voie basse, j'appréhende les déchirures, la rupture utérine à cause de ma césa et la souffrance, si c'est par césarienne je crains la déception : l'échec face au sentiment de ne pas avoir vraiment accouché. Il faut que j'arrive à passer un cap, mais je ne sais pas si j'y arriverai sans l'aide d'un thérapeute.

Merci d'avoir pris le temps de me lire.

Sonia.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


53200
b
Moi aussi !
2 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Bientot 36 ans... et je ne sais pas ! - grossesse apres 35 ans

image

Écoute, moi pareil… La grossesse encore ça va. Pas d'angoisse particulière quant à la déformation du corps, les vergetures, tout ça. Par contre l'accouchement… Oh mon Dieu… Là, y a vraiment un gros problème. Au point de me dire que non...Lire la suite

Cesa mal vecue, qui d'autre?

image

Bonjour les filles, Le 25 Septembre 2012, mon fils est né par césarienne. Je n'ai pas spécialement mal véçu le fait d'accoucher par césarienne. Je n'avais aucun désir articulier d'accoucher apr voie basse. La césarienne est intervenu en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages