Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Césarienne      (2962 témoignages)

Préc.

Suiv.

Césarienne difficile à accepter

Témoignage d'internaute trouvé sur france5
Mail  
| 342 lectures | ratingStar_53708_1ratingStar_53708_2ratingStar_53708_3ratingStar_53708_4

J'ai accouchée de ma fille sous césarienne : quelle souffrance !

Ce n'était pas du tout prévu, donc déception en plus.

J'ai perdu les eaux le mercredi 29 novembre 2005 et les médecins ont attendus le 01 décembre pour me déclencher les contractions. Imaginez l'angoisse.

Toute la famille qui t'appelle pour savoir si sa y'es mais toujours rien. Moi tranquille (si on veut…) dans ma chambre à attendre plus ou moins patiemment que les fameuses contractions arrivent.

Quand le 01/12 on ce décide enfin à me monter dans la salle d'accouchement, ce fut pour attendre encore 8 heures avec un produit pour accélérer les contractions mais rien de mieux… Mais plus le temps passait et plus je me sentais mal, nauséeuses et le ryhtme du coeur de mon petit bébé diminuait. La gynéco m'annonce donc une césa en urgence.

Séquence émotion car je ne mettais pas du tout préparée. Gros stress, tout le corps tremblant. On me dit que mon mari pouvait venir mais une infirmière trop zellée le laisse dehors… Pour moi gros stress car j'avais l'impression de sentir mon ventre pendant qu'ils ouvraient… l'horreur. Puis enfin un petit bruit étouffé et ma Clara était là : pleurs de bonheurs mais un peu d'incompréhension.

Tout va trop vite. On te la présente 5 secondes le temps d'un bisou et va y qu'on aspire, qu'on recoup et toi tu ne vois pas ton bébé. Je n'ai même pas pu prendre ma fille sur moi. Je voulais absolument allaiter ma fille de suite mais les infirmières ont décidés à ma place et m'ont dit qu'elle n'avait pas faim : je cherchais juste le contact peau à peau avec mon enfant.

On me ramène dans ma chambre et on me retire ma fille. Et là sa a été la pire nuit de ma vie. La pompe de la péridurale est tombée en panne et j'avais fait tomber la sonnette d'alarme. Aucun moyen d'appeler quelqu'un. J'ai agonisé toute la nuit jusqu'à ce qu'on m'emmène ma fille (vers 6 heures du mat…).

Les douleurs de la césa ont été présentes pendant longtemps (2 mois) en s'atténuant bien sûr. Moi aussi j'étais un peu frustrée car j'avais beaucoup de mal à porter ma fille du fait de la douleur…

Je ne veux pas dégouter les futures césarisées. Aucun accouchement n'est le même. Moi je ne m'étais pas préparée à cette éventualité et il est vrai que sa nous a sauver la vie. Mais j'espère de tout coeur pouvoir avoir un autre enfant et accoucher par voies basses.
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


53708
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Bientot 36 ans... et je ne sais pas ! - grossesse apres 35 ans

image

Écoute, moi pareil… La grossesse encore ça va. Pas d'angoisse particulière quant à la déformation du corps, les vergetures, tout ça. Par contre l'accouchement… Oh mon Dieu… Là, y a vraiment un gros problème. Au point de me dire que non...Lire la suite

Cesa mal vecue, qui d'autre?

image

Bonjour les filles, Le 25 Septembre 2012, mon fils est né par césarienne. Je n'ai pas spécialement mal véçu le fait d'accoucher par césarienne. Je n'avais aucun désir articulier d'accoucher apr voie basse. La césarienne est intervenu en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages