Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Césarienne      (2962 témoignages)

Préc.

Suiv.

Césarienne : les complications

Témoignage d'internaute trouvé sur vivelesrondes 30 ans
Mail  
| 1110 lectures | ratingStar_76805_1ratingStar_76805_2ratingStar_76805_3ratingStar_76805_4

Ca fait maintenant 3 mois que j'ai accouché. Esteban est né par césarienne programmée car ils estimaient (à l'hopital) qu'il ne passerait pas par voies naturelles.

Je n'ai pas bien vécu et je ne vit toujours pas trop bien ma césarienne, car je n'ai pas pu vivre le moment de la naissance avec mon mari, principalement, en plus j'ai eu des complications quelque semaines plus tard.

Je sais que je ne suis pas un cas isolé, mais il n'empêche que c'est pas forcément facile à vivre.

Donc en sortant de la mater, j'avais très mal au ventre près de la cicatrice, ça me brûlait et il y avait des marques rouges, comme des boules sur mon ventre au dessus de la cicatrice… comme je cicatrise bien, je ne me suis pas inquiétée…

Au bout de 3 semaines, j'avais tellement mal que je ne pouvais quasi plus marcher… donc en même temps que la visite du 1er mois de mon loulou, j'en parle à ma généraliste.

Elle regarde et pense que ce sont des hématomes et espère qu'on ne devra pas me réouvrir pour pomper le sang…

Le soir même dans la nuit, je suis réveillée par une douleur qui est devenue insupportable. Je suis emmenée aux urgences où on me pose une perf d'antidouleur et on me dit qu'on verra demain avec le gyneco de garde.

Le lendemain, celui qui m'a fait la césa vient et appuie sur les "boules" et la "sploch" (désolée pour les détails) du pue se met à sortir… et là tout s'enchaîne, ils se mettent à 3 sur moi pour m'appuyer sur le ventre de toutes leurs forces pour me vider l'abcès, car oui, c'est bien un abcès !

Mais il est tellement profond (au niveau de la cicatrice interne des muscles) et tellement gros (10cm de diamètre) qu'il faut me charcuter…

Je suis dure au mal, mais il m'ont trop fait souffrir, je pleurais, je criais…

Donc, une semaine d'hospi avec des soins 2 fois par jour, privée de mon fils tant qu'on ne savait pas si c'était un staphylo (1 semaine) interdiction de donner le biberon en rentrant chez moi (+ 15 jours de soins par une infirmière à domicile 2 fois par jour). J'ai souffert pendant 3 semaines.

Finalement ce n'est pas un staphylo (antibio et anti inflammatoire quand même pendant 15 jours).

Vous me direz tout ça est derrière mois et il ne faut plus y penser, mais j'ai eu tellement peur de râter quelquechose, le lien avec mon fils, ne pas le voir du tout pendant 1 semaine, seulement 3 semaines après sa naissance… etc, il me reste une blessure due à cela et à la souffrance que j'ai endurée.

D'autant plus que quelque temps après cela j'ai revue ma généraliste qui, prennant de mes nouvelles m'a dit que "vraiment ce sont des bouchers ils auraient pu vous réouvrir, tout nettoyer et refermer"…
  Lire la suite de la discussion sur vivelesrondes.com


76805
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Bientot 36 ans... et je ne sais pas ! - grossesse apres 35 ans

image

Écoute, moi pareil… La grossesse encore ça va. Pas d'angoisse particulière quant à la déformation du corps, les vergetures, tout ça. Par contre l'accouchement… Oh mon Dieu… Là, y a vraiment un gros problème. Au point de me dire que non...Lire la suite

Cesa mal vecue, qui d'autre?

image

Bonjour les filles, Le 25 Septembre 2012, mon fils est né par césarienne. Je n'ai pas spécialement mal véçu le fait d'accoucher par césarienne. Je n'avais aucun désir articulier d'accoucher apr voie basse. La césarienne est intervenu en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages