Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Césarienne      (2962 témoignages)

Préc.

Suiv.

Erreur médicale suite à ma césarienne

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante 53 ans
Mail  
| 3630 lectures | ratingStar_128672_1ratingStar_128672_2ratingStar_128672_3ratingStar_128672_4

Je me suis présentée aux urgences de mon hôpital, pour de simples douleurs au bas ventre, comme des douleurs de règles (ces douleurs sont apparues 1 an après l'accouchement par césarienne de ma fille de 2ans et demi.) , après examens du gynécologue, il pense à un follicule de quelques millimètre peut être hémorragique, il me donne alors des antalgiques et je rentre chez moi, le lendemain, sur son conseil, je retourne le voir car toujours mal.Il décide alors de me garder pour plus d'exam.J'ai passé toute la journée sous perf, vers 20h30, une infirmière vient me dire que je déscend au bloc pour une scélio diagnostique, je demande donc à mon mari de rentrer pour s'occuper des enfants avec ma mère, et que je l'appelerais dès mon retour en chambre, qui devait se faire vers les 23h30, normalement.A partir donc de 23h30, mon n'a céssé d'appeler le service, qui répondait à chaque fois ; elle n'est pas encore remonté.Je ne remontais qu'à 3h40 du matin, avec un drain, une sonde, et des pansements sur tout le ventre, je ne comprenais rien ; à ma demande, l'infirmière me répondit : "vous aviez beaucoup d'adhérences". Au petit matin, je m'empresse de prévenir mes proches ; à la visite du docteur, il me dit que la scélio n'était pas pratiquable à cause des adhérences, c'était un bloc de béton, tout était collé, il à alors pris la décision de faire une laparoconversion càd réouvrir ma césarienne.Il a donc décoller ce qu'il a pu et recousu, sans se préoccuper de mettre un produit antiadhérent, pour éviter au max la récidive. Et depuis ce satané jour, je souffre de dyspareunie profonde à 28 ans, de douleurs chroniques comme si j'allais accoucher, d'hypertonie sphynctérienne, problème pour aller à la selle, limite dépressive mais heureusement je suis croyante et pratiquante, et pour éviter toute douleurs, je devrais être au repos tout le temps.Et comme vous savez, avec 2 enfants en bas âge, c'est pas le top.De plus, je suis d'un tempérament assez active, et avant, je detéstais dire que j'étais fatiguée, j'étais toujours prète à tout et pour tout. Et comme vous, j'essaye toujours de surmonter la douleur avec sourire et bonne humeur, devant mes enfants et mes proches, mais c'est pas toujours facile, comme en ce moment où j'ai très mal et mes enfants sont en vacance. C'est vrai, il y a pire, mais moi je pense qu'une maladie que l'on contracte et toujours plus facile à supporter, qu'une erreur médicale, on sait la faute à qui ; et la maladie, on ne va pas se retourner contre Dieu !!!!!! Et le comble de tout ça, c'est que j'ai vu le pour, qui m'a fait une scélio adhésiolyse en mettant un produit au niveau des intestins, j'ai maintenant beaucoup moins de crises de colliques hépatique, je l'ai vu ce jeudi à marseille, et il m'a dit que mon dossier était complexe à cause du côté médicolégale !!!!!!!! En discutant, il m'a dit qu'il pourrait essayer une nouvelle scélio, risquée mais faisable, mais à cause de mon recours, il est freiné. Je n'en peux vraiment plus de toute cette hypocrisie, et des fois même, je pense à tout arreter, le pour sous entend donc, que si j'éspère une solution, il faudrait que j'arrête toutes mes démarches, c'est complètement invraissemblable de la part d'un patron de la médecine, j'y crois pas. Et en attendant, je souffre en silence. Celà dit, il comprend le sens de ma démarche, il reconnaît mes douleurs, il convient que je ne puisse plus avoir d'enfant mais c'est tout et tanpis pour moi.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


128672
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par GiuliaC | le 04/02/11 à 23:37

Pensez quand même à celles qui sont sur leur lit de mort : vous aurez moins le temps de faire semblant de souffrir !

Histoires vécues sur le même thème

Bientot 36 ans... et je ne sais pas ! - grossesse apres 35 ans

image

Écoute, moi pareil… La grossesse encore ça va. Pas d'angoisse particulière quant à la déformation du corps, les vergetures, tout ça. Par contre l'accouchement… Oh mon Dieu… Là, y a vraiment un gros problème. Au point de me dire que non...Lire la suite

Cesa mal vecue, qui d'autre?

image

Bonjour les filles, Le 25 Septembre 2012, mon fils est né par césarienne. Je n'ai pas spécialement mal véçu le fait d'accoucher par césarienne. Je n'avais aucun désir articulier d'accoucher apr voie basse. La césarienne est intervenu en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages