Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Césarienne      (2962 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je refusais de sacrifier ma dignité

Témoignage d'internaute trouvé sur france5
Mail  
| 697 lectures | ratingStar_60401_1ratingStar_60401_2ratingStar_60401_3ratingStar_60401_4

J'ai accouché par césa à la base pour éviter la boucherie obstétrique traditionnelle française…

L'idée d'être bloquée sur le dos avec les contractions, alors que je ne dors que sur le côté sinon, je suffoque, d'avoir les fesses à l'air jambes bloquées, en journée "entrejambe ouvert", d'avoir le sexe découpé sous un faux prétexte, mon bébé arraché avec des couverts à salades conçus par un type qui devait sûrement être un bon sadique, le tout chronomètrée comme un cheval de course, c'était NON !!!

 

Je refusais de sacrifier ma dignité, alors quitte à être hypermédicalisé, j'ai choisi la césa, c'est malheureux à dire, mais ça vaut bien mieux qu'une VB boucherie, et c'est vraiment écoeurant d'en être arrivée là…

Le pire, c'est que je ne suis un cas isolé, d'autres mamans ont choisi comme moi, car la césa prog, c'est l'assurance de savoir ce qui va se passer.

On a le ventre ouvert, mais les mamans ayant connu VB tradition française avec épisio, et d'un autre côté, césa, confirme que la césa, c'est souvent bien mieux…

 

C'est grâce à des malades de la surmédicalisation qui ont transformé la péri en solution miracle pour appliquer tout le chapelet de possibilités de la tarification à l'acte (épisio, forceps, révision utérine…) que le "too posh to push" (trop chic pour pousser, à savoir la césa, c'est le pied ! ) se renforce…

Le problème, c'est que ça a contaminé des pays où les conditions sanitaires des césas tuent des mamans à la pelle (je pense notamment au Brésil).

 

La péri partait sans doute d'un bon sentiment, mais devenue quasi systématique et associée à cette scandaleuse T2A, elle a sûrement fait plus de malheureuses que d'heureuses…

C'était pourtant une invention intéressante, notamment en ambulatoire, mais souvent, son but n'est plus de soulager les mamans, mais bien de faciliter la vie des praticiens les moins scrupuleux qui peuvent ainsi oeuvrer tranquillement…

 

Des fois, je me demande si les gars du CGNOF ne sont pas, pour certains, de vrais sadiques qui se défoulent sur les femmes au mépris complet de leur bien-être, sous couvert de la sainte péridurale et au mépris complet de recommandations de l'OMS, tout ça pour une mortalité maternelle digne d'un pays de l'est…
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


60401
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Bientot 36 ans... et je ne sais pas ! - grossesse apres 35 ans

image

Écoute, moi pareil… La grossesse encore ça va. Pas d'angoisse particulière quant à la déformation du corps, les vergetures, tout ça. Par contre l'accouchement… Oh mon Dieu… Là, y a vraiment un gros problème. Au point de me dire que non...Lire la suite

Cesa mal vecue, qui d'autre?

image

Bonjour les filles, Le 25 Septembre 2012, mon fils est né par césarienne. Je n'ai pas spécialement mal véçu le fait d'accoucher par césarienne. Je n'avais aucun désir articulier d'accoucher apr voie basse. La césarienne est intervenu en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages