Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Césarienne      (2962 témoignages)

Préc.

Suiv.

La césarienne a des enjeux importants pour la mère et le bébé

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 272 lectures | ratingStar_220429_1ratingStar_220429_2ratingStar_220429_3ratingStar_220429_4

Une décision arbitraire, c'est quand le gynéco "propose" (mais en fait sait très bien donner des arguments qui effraient les futures mamans pour qu'elles acceptent, mais quand on consulte les données les plus récentes de la littérature scientifique, et bien on s'aperçoit que les risques ne sont pas ceux qu'on croit) une césarienne alors qu'on pourrait faire autrement. Exemple type : le siège ou l'antécédent de césarienne. Oui, moi aussi j'ai été entièrement d'accord avec le gynéco qui m'a "proposé" la césa.

 

Comment aurait-il pu en être autrement, puisqu'il m'a dit que j'avais un bassin limite (faux, mais je n'ai vérifié les valeurs de la pelvimétrie que bien plus tard) et m'a décrit un scénario avec séquelles graves voire mort du bébé si je tentais la VB. En revanche, il ne m'a jamais parlé des risques de la césa programmée pour mon bébé, à savoir le risque de détresse respiratoire (due à l'absence des hormones maternelles de début de travail passage dans les voies maternelles pour évacuer le liquide des voies respiratoires, risques accrus d'asthme et d'allergies), ni que l'allaitement pourrait être plus difficile (abandon à J3 car montée de lait toujours pas survenue et mauvais accompagnement), ni que mes grossesses futures pourraient être impactées négativement (plus de bébés mort in utero avec antécédent de césarienne, plus de RCIU, plus d'anomalies d'implantation du placenta), ni que mes chances d'accoucher par les voies naturelles pour ma future grossesse avait plus de risques d'être un parcours du combattant car il ne faut alors ni siège, ni dépassement de terme, ni gros bébé pour que de nombreuses équipes acceptent facilement de tenter la VB (et encore, certaines n'essayent même pas avec de bonnes conditions).

 

En venant sur ce forum il y a plusieurs années, je me suis rendue compte que je n'avais été que très partiellement informée par le gynéco à l'époque, je dirais même que je n'ai pas été informée mais influencer pour choisir ce que lui voulait, et de trop nombreuses femmes témoignent du même vécu, que ce soit après leur césarienne ou avant (mais là, c'est beaucoup plus dur pour elles d'admettre que leur gynéco ne leur dit pas tout, et en général, nous sommes traitées de fanatiques et d'extrémites). On tombe de haut quand on se rend compte que ce qui guide nombre (pas toutes) de décisions en matière d'obstétrique, c'est la balance bénéfice-risque mais au niveau juridique, pas au niveau purement médical ni au niveau du meilleur choix pour la maman et son bébé.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


220429
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Bientot 36 ans... et je ne sais pas ! - grossesse apres 35 ans

image

Écoute, moi pareil… La grossesse encore ça va. Pas d'angoisse particulière quant à la déformation du corps, les vergetures, tout ça. Par contre l'accouchement… Oh mon Dieu… Là, y a vraiment un gros problème. Au point de me dire que non...Lire la suite

Cesa mal vecue, qui d'autre?

image

Bonjour les filles, Le 25 Septembre 2012, mon fils est né par césarienne. Je n'ai pas spécialement mal véçu le fait d'accoucher par césarienne. Je n'avais aucun désir articulier d'accoucher apr voie basse. La césarienne est intervenu en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages