Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Césarienne      (2962 témoignages)

Préc.

Suiv.

Les nouvelles techniques de césarienne

Témoignage d'internaute trouvé sur france5
Mail  
| 492 lectures | ratingStar_54943_1ratingStar_54943_2ratingStar_54943_3ratingStar_54943_4

Mon fils ainé est par cesa en urgence. La grossesse c'est passée sans problémes, pas de nausées, une petite perte de poid trés sympa, et surtout, des petits oiseaux plein la tête. Une petite tension a 14/9, mais rien d'inquietant. La naissance était prévue pour le 1 mars 2005, mais voilà :

Le 15 décembre, je me reveille avec 10kg en plus. J'appelle mon doc, et il me repond que toute les femmes font de la retension d'eau a un moment ou a un autre, donc il ne faut pas que je m'inquiete. Et puis, quelques jours plus tard, le vendredi 28, suite a un examen de routine, l'obstetricien de la mater me telephone a 19h30, et me demande de venir avec ma valise pour faire une prise de tension, car mes analyses le rende soucieux. Alors la panique m'a envahie, et j'ai pleurer pendant que mon mari me met dans la voiture. Durant tout le trajet, mon mari me disait que nous seriont surement parents dans le weekend. Perso, je pensait rentrer chez moi le lendemain matin. Donc on arrive, une sage femme me place un monito, un brassard de tensiometre, et le verdict tombe : 20/11 de tension, "madame, vous faites une toxemie gravidique, on vous cesarise dans une heure". Bouh !! Je me retrouve allongée dans une salle froide, avec une sage femme muette, un anestesiste incapable (rachi en dix fois) , et un obstetricien qui oublie de me rasurer, bref, un vrai bonheur. Au bout de quarante minutes, on me tend une chose grise, avec de gros yeux globuleux, et on me dit que c'est mon fils. La rencontre n'a durer que deux petites secondes, mais la premiere pensée que j'aie eue, a étè de me demander si je n'avait pas enfanter un monstre. Mais quand je suis arriver en salle de reveille, j'ai appercu mon mari en extase devant un petit bébé tout rose qui bougeait dans sa couveuse, et mon angoise a disparu ausitot. Le lendemain, on a dit byebye a la couveuse, et bonjour aux bras de papa et maman. La suite a étè sans encombres. Juste faire attention a ce que la temperature de mon fils ne baisse pas en dessous de 36. Au bout de deux semaines, j'aie fait des abcés sur les points de sutures, et sa fait mal.

Et puis au printemps 2006, j'apprend que je suis a nouveau enceinte, et la grossesse débute comme la premiere, la tension en moins. La naissance est prévue pour le 23 decembre. Je me suis fait suivre par une autre equipe, dans un autre etablissement, et l'obstetricien, me dit que comme j'aie deja eue une cesa, il est hors de question d'essayer la voie basse. De toute facon, on a qu'a dire qu'on cesarise aux environs du 15. Je me suis levée et lui ai demander si il partait en vacances pour noel, car il était totalement pas possible de me laisser cesarisée, alors qu'il n'y avait aucuns risque, d'aprés trois autre médecins. Et puis le 4 decembre, a deux heures du matin, je me suis senti humide dans la culotte, je me dis que ma vessie me fait de droles de tours, et je me rendort. Au petit matin, la, sensation d'humidité n'est pas parti, et je decide de telephonner a ma SF pour lui demander si il est possible de perdre les eaux au goute a goute. Elle me dit que oui, et qu'il me reste a peu prés une heure pour me rendre a la mater. Une fois a l'hopital, les fesses bien mouillées, on m'examine et me dit qu'il faut que j'attende dans le couloir qu'une salle d'accouchement se libere. A ce moment, il est neuf heure. A onze heure, on vient enfin me voir pour me dire qu'il n'y a pas de place, et que l'on me transfere a 40KM plus loin. Arrivée dans ce nouvel hopital, on me pose enfin une perf' d'antibio pour proteger mon bébé d'eventuelles attaques microbiennes. L'equipe a étè au top niveau, et personne ne me parle de cesa. Pourtant tout ne se déroule pas comme il le faudrait. Pas de contractions. A 18h, on me pose une perf' de produit accelerant et les contraction arrivent alors. A 1h30 le matin suivant, le medecin remarque une petite faiblesse des battements cardiacs du bébé, et decide de me faire un examen vaginal dont j'ai oublier le nom et le but. Il dechire l'emballage de son materiel, regarde a nouveau le monito et dit : Trop tard, on file au bloc, il faut ouvrire, le bébé souffre. Sitot dit, sitot fait, une equipe de quinze personne s'active autour de moi et me rassure en racontant des blagues toutes aussi nulles les unes que les autres. Aprés une petite demi heure, le docteur me presente, par dessus le champ operatoire, mon fils. Tout rose, qui donne de la voie ; Je regarde, ça dure une demi seconde, et j'entend une des SF" attention il fait caca"! Je me dit que je vais pas le revoir avant au moins une heure, quand, dans mon champ de vision lateral, j'appercoi la SF avec mon petit bout dans les bras, elle me l'a posée a coté de mon visage, et je peut l'embrasser, lui parler, lui dire de ne pas pleurer, que maintenant, il est avec maman, papa, et grand frere. Le doc me pose des agraffes, et je decolle vers ma chambre.
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


54943
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Bientot 36 ans... et je ne sais pas ! - grossesse apres 35 ans

image

Écoute, moi pareil… La grossesse encore ça va. Pas d'angoisse particulière quant à la déformation du corps, les vergetures, tout ça. Par contre l'accouchement… Oh mon Dieu… Là, y a vraiment un gros problème. Au point de me dire que non...Lire la suite

Cesa mal vecue, qui d'autre?

image

Bonjour les filles, Le 25 Septembre 2012, mon fils est né par césarienne. Je n'ai pas spécialement mal véçu le fait d'accoucher par césarienne. Je n'avais aucun désir articulier d'accoucher apr voie basse. La césarienne est intervenu en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages