Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Césarienne      (2962 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ma petite Louise est née, son coeur n'a plus aucune activité

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 577 lectures | ratingStar_10098_1ratingStar_10098_2ratingStar_10098_3ratingStar_10098_4

Bonjour à vous toutes,

Voilà, cela fait maintenant 3 nuits que j'arpente les forums de discussion sur le sujet sans but précis, mais comme je n'arrive pas à dormir… Enfin si, peut-être dans le but d'essayer de comprendre l'inconcevable, l'injustice qui vient de nous frapper moi et mon mari ; pourquoi ? Comment ?

Je devais accoucher le 14 juillet prochain de mon troisième bébé, le premier en commun avec mon mari actuel. J'ai déjà 2 petits bout de choux de 4 ans et 3 ans, Nathan et Clément, issus d'une première union, et Louise devait être notre amour, notre première petite fille, notre rayon de soleil. Ma grossesse, comme les 2 autres d'ailleurs, s'est déroulée parfaitement : échos parfaites, bébé en pleine forme.

Lundi dernier je pars chez la sage femme pour faire un monitoring de contrôle (classique) qui se termine vers 16heures : tout va très bien, le coeur de Louise bat parfaitement, tout est normal.

Mardi je passe la journée à aider mon mari à faire de la paperasse à son bureau. La journée s'écoule tranquillement et je ne fais pas spécialement attention aux mouvements de Louise car dans le fond tout va bien alors aucune raison de focaliser deçu. Vers 16 heures je me dis que ça fait un petit moment que je ne l'ai pas sentie bouger ; je me dis alors qu'elle doit dormir. 16H30, je tente tout de même de la solliciter mais pas de réponse ; je ne m'inquiète pas plus que ça car je sais que la place dans mon ventre est plus restrinte et que par conséquent les mouvements sont plus réduits. Je tente tout de même de la solliciter à nouveau mais toujours pas de réponse. Dans le doute je décide d'appeler le cabinet de sage femme afin de retourner faire un monito de contrôle en me disant que je m'inquiète pour rien mais que de toute façon il vaut mieux y aller pour rien et qu'au moins je serais rassurée. 17H30, j'arrive chez la sage femme : elle m'allonge pour le monito, place les capteurs et tente de trouver le coeur ; 1 minute, 2, 3, 5 minutes s'écoulent mais toujours rien ; elle place le capteur dans tous les sens en me disant que bébé s'est peut-être retourné mais aucun bruit. Je lui demande alors si ça lui est déjà arrivé, si la machine peut être défectueuse… elle ne s'avance pas trop en explication et me conseille d'aller voir mon gynéco qui se trouve 2 étages en dessous pour faire une écho de contrôle mais mon gynéco n'est pas là alors elle me dit d'aller directement aux urgences de la clinique ds laquelle j'avais prévu d'accoucher.

18H00: mon mari et moi arrivons à la clinique, mon gynéco a été appelé en urgence, il est là, il nous fait entrer dans une chambre, m'allonger sur le lit, commence à faire son écho et quelque secondes plus tard il n'a même pas besoin de parler… je lis sur son visage ce que redoutais depuis de trop longues minutes. Je regarde mon mari, effrayé d'avoir compris, et le verdict tombe : il n'y a plus rien à faire, c'est terminé, le coeur de LOUISE n'a plus aucune activité. Mon mari s'effrondre, moi je ne parviens pas à pleurer, rien, je ne réalise pas "ce n'est pas possible, je vais me réveiller"!!

Je dis alors au gynéco de me faire une césarienne en urgence, de la faire sortir et de la réanimer mais il m'explique que ce n'est pas possible, que je vais devoir accoucher normalement de ma petite fille qui nous a quitté. C'est horrible, les contractions se succèdent alors comme si mon corps avait compris, comme si Louise me disait "maman ne t'inquiète pas je ne vais pas te faire souffrir longtemps". Médicaments, perfusions, péridurale et voilà le moment où il faut pousser, il est 23H50 ce 7 juillet 2009 et Louise,2kg600,50 cm est née, sans vie, dans un silence terrifiant.

La sage femme me demande alors si nous voulons la voir après qu'elle l'ai nettoyée et habillée : mon mari dit oui, moi j'ai très peur, je ne sais pas, je suis perdue. Ce moment devais être un des plus beaux jours de notre vie et au lieu de cela c'est un cauchemar duquel il me tarde de me réveiller ; je dit alors oui mais en pensant non. Les minutes passent et nous entendons alors venir du bout du couloir ce charriot, ce charriot qui nous ammène notre bébé, avec ce bruit de roulettes qui me semble durer des heures. Et nous te voyons alors Louise, tu es magifique, ton papa s'écroule, il crie. Je te touche le visage, je suis perdue. Nous te prenons dans nos bras. Je te parle, tu es belle, j'ai l'impression que tu es simplement en train de dormir et que tes petits yeux vont bientôt s'ouvrir.

Malheureusement nous n'aurons jamais le plaisir de voir la couleur de tes yeux ni même celui d'entendre tes cris. Au contraire, c'est le silence qui empli mon coeur, ce silence insupportable, insoutenable. Heureusement tes 2 grands frères sont là pour nous remettre dans la vie. Nous devons être forts pour toi, pour eux, même si vivre avec ton absence nous paraît aujourd'hui insurmontable.

Hier ont eu lieu tes funérailles ; toutes ta famille était là, auprès de toi, pour te guider vers le paradis ; demain nous t'accompagnerons une dernière fois afin que ton corps devienne cendres.

Je ne sais pas très bien ce que je recherche en vous écrivant mon histoire, mais j'avais besoin de le faire. Vous avez toute connues la même épreuve et même si cela n'enlève en rien la douleur que l'on ressent, cela permet de se sentir moins seule.
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


10098
b
Moi aussi !
2 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Bientot 36 ans... et je ne sais pas ! - grossesse apres 35 ans

image

Écoute, moi pareil… La grossesse encore ça va. Pas d'angoisse particulière quant à la déformation du corps, les vergetures, tout ça. Par contre l'accouchement… Oh mon Dieu… Là, y a vraiment un gros problème. Au point de me dire que non...Lire la suite

Cesa mal vecue, qui d'autre?

image

Bonjour les filles, Le 25 Septembre 2012, mon fils est né par césarienne. Je n'ai pas spécialement mal véçu le fait d'accoucher par césarienne. Je n'avais aucun désir articulier d'accoucher apr voie basse. La césarienne est intervenu en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages