Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Césarienne      (2962 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ma première césarienne

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 410 lectures | ratingStar_42784_1ratingStar_42784_2ratingStar_42784_3ratingStar_42784_4

J'ai eu ma fille par césarienne planifiée et le jour J fut le plus térrifiant de ma vie tout en étant le plus formidable quand j'ai vu mon bébé. Ce qui m'avait effrayée : descente au bloc opératoire, prise en main par l'équipe,  injection pour la rachi, mise en place du champ, ne plus sentir mes jambes (normal ! ) puis l'idée de ce qui se passait… j'étais tellement crispée que je ne pouvais pas articuler une seule parole. Je ne supportais pas d'être attachée par les poignés, j'ai donc demandé à avoir une main libre et à tenir celle de l'infirmier anésthésiste en échange. L'équipe a été formidable et quand le bébé est né toute ma peur et ma joie sont sortie en un flot de pleurs incontrôlables !      J'ai eu ma fille à mes côtés pendant 5mn puis elle a été emmenée pour le bain après 1h de couveuse (mon mari s'en ai occupé mais il n'a pas été autorisée dans le bloc opératoire. Mieux ainsi car il n'aurait pas supporté…

Ensuite la douleur a été intense pendant plusieurs jours, le premier lever fut très dur, les contractions causées par l'allaitement une vraie torture sur la cicatrice…   J'ai eu de la morphine la 1ère nuit puis ensuite des antalgiques normaux, pas trop forts car j'allaitais.

J'ai longtemps fait des cauchemards rêvant que l'on me réopérait une 2ème fois…

Pour le 2ème bébé prévu début août, idem : césarienne… Quand je l'ai su j'étais en pleurs. Mais cette fois-ci je m'y prend différemment : je suis des cours individuels de sophrologie avec une SF (remboursement SECU comme prépa accouchement ordinaire). Là je peux parler de mes peurs et j'apprend à les maîtriser en comprenant exactement comment l'opération est faite (je pose des questions précises) , ce qu'elle implique etc…  je commence également à savoir me relaxer correctement ce qui devrait limiter les douleurs post-opératoires (muscles détendus pendant l'opération donc moins d'agressivité sur les tissus). Ma SF me conseille de ne pas trop demander de calmants pour ne pas rater la sortie du bébé, de ne pas hésiter  à parler avec l'équipe pendant l'opération, voire même plaisanter car pour eux aussi c'est un heureux événement, pas une opération de routine ennuyeuse. Pour éviter de stresser à l'idée de ne plus commander mes jambes dès l'injection de l'anésthésie locale, la SF me conseille de visualiser mon corps allongé par un dessin mental puis de le peindre au pinceau imaginaire, penser aux couleurs etc… cela peut vous paraître bebête pourtant c'est très efficace. Cela exige un effort de concentration qui fait partie de la séance de relaxation et aide bien à contrôler cette sensation d'être coupée en deux (je pense aux gens paralysés, c'est terrible comme sensation).

J'ai posé la question pour le bébé les nuits suivantes : il est possible de le garder dans sa chambre mais il faut de toute façon appeler une SF ou infirmière pour qu'elle le mette dans tes bras puis pour le reposer dans le berceau. La seule restriction est que par précaution, de peur que tu essaies de te lever toute seule pour prendre ou poser le  bébé et qu'il vous arrive quelque chose, on te le mette d'office à la pouponnière les premières nuits. Donc c'est à négocier avec l'équipe de SF et infirmières.

Voilà c'est ma façon à moi de faire avec… Je ne suis pas d'accord pour dire qu'il y a trop de césa faites. Je pense que rares sont les médecins qui l'a font parce que c'est plus pratiques pour eux.  Je pense plutôt qu'il vaut mieux ne pas prendre de risque, pour la mère et l'enfant et que même si la césa planifiée fait peur, c'est nettement moins traumatisant physiquement et mentalement qu'un accouchement hyper douloureux qui se termine mal ou qui aboutit à une césa en catastrophe.
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


42784
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Bientot 36 ans... et je ne sais pas ! - grossesse apres 35 ans

image

Écoute, moi pareil… La grossesse encore ça va. Pas d'angoisse particulière quant à la déformation du corps, les vergetures, tout ça. Par contre l'accouchement… Oh mon Dieu… Là, y a vraiment un gros problème. Au point de me dire que non...Lire la suite

Cesa mal vecue, qui d'autre?

image

Bonjour les filles, Le 25 Septembre 2012, mon fils est né par césarienne. Je n'ai pas spécialement mal véçu le fait d'accoucher par césarienne. Je n'avais aucun désir articulier d'accoucher apr voie basse. La césarienne est intervenu en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages