Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Césarienne      (2962 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon bébé a eu une ponction lombaire

Témoignage d'internaute trouvé sur famili
Mail  
| 7101 lectures | ratingStar_53235_1ratingStar_53235_2ratingStar_53235_3ratingStar_53235_4

Mon bébé était prévu pour le 20 décembre 2005, nous sommes le 11 décembre (un dimanche) soir - j'ai une perte très legere comme de l'eau. J'ai rendez-vous le lendemain à l'hopital des Diaconnesses où je dois accoucher et où je suis suivie depuis mon 5eme mois de grossesse.

Je dois y aller pour un monito et pour une séance d'accupuncture (anti crampes anti migraine).

Lorsque la sage femme m'ausculte je lui parle de cette perte de la vieille, elle dégaine un batonnet qui vire tout de suite et le verdict tombe : c'est du liquide amniotique, direction la salle de travail pour un déclenchement.

Vent de panique, je vais être maman. Il est 11H30.

Je suis prise en charge par l'équipe avec douceur. On m'explique comment ça va se passer, ce que déclenchement veut dire… etc.

Le futur papa est en chemin, rien ne presse tout va bien.

Malgré les perfusions, le travail ne commence pas vraiment. Alors les doses sont forcées… Dès mon arrivée, on m'a demandé si je souhaitais une peridurale. Réponse positive on me la pose des le debut pour qu'elle soit être prete le moment venu. Il faudra me piquer 2 fois et 3 catatères pour qu'elle fonctionne.  

Il est 18 heures, et on m'injecte une enieme dose de produit qui va enfin déclencher l'accouchement. Je vais bien puisque la peri est entrée en jeu, je suis juste morte de soif (j'ai tenté le coup avec toutes les personnes entrées ds la chambre).

Finalement, à 21 heures, cela semble se préciser. Le futur papa qui ne souhaite pas assister à l'expulsion est dans le couloir, cela doit durer 15 minutes. Ce sera bien plus long, mon bébé se présente le nez en l'air et pour ne pas l'abimer l'équipe médicale met tout en oeuvre. J'ai avec moi une sage femme (Emmanuelle) et une infirmière. Elles sont toutes les deux adorables. Cela va être très long, compliqué et on n'est passé près de la césarienne. Tout est tenté pour evitere l'épisio (forceps, spatules etc…) rien à faire alors épisio pour éviter la césarienne je suis épuisée et le bébé commence lui aussi à fatiguer.

Il est là 21H45 il est né !

Les Diaconnesses ont une politique extraordinaire en la matiere. Le bébé a crié tout de suite, il va bien alors direction les bras de sa maman pour un peau à peau qui va durer plus de deux heures.  

 

Mon bébé a 24 heures, il est trés agité, rien ne semble le calmer. Je le prends contre moi toute la nuit pour tenter de l'apaiser.

Au matin j'appelle - il me semble chaud. Une infirmiere arrive elle semble sceptique les bébés ne ft pas de fievre.

Oui mais voilà le mien ce matin là il a 39.3 !!!

Les équipes s'agitent. Je le deshabille, on lui donne à boire. 10 minutes plus tard il est à 38 -  

Le pédiatre arrive, il n'a plus de fievre. Il semble plutot en forme !

Mais il ne prend aucun risque et prescrit pds et ponction lombaire.

Les resultats tomberont à 14H avec une CRP qui est à 19 (alors qu'elle doit être inferieure à 5).

Les tous premiers résultats de la ponction lombaire arriveront très vite négatifs (ils ne sont pas définitif mais…).

Le pédiatre revient et m'explique qu'il ft transferer mon bébé ds un hopital pour qu'il soit suivi et soigné. L'horreur ! Je saisis tout de suite que cela vt dire être separé de mon bébé !!!!

Il nous parle longtemps, doucement et nous demande quel hopital serait pour nous le mieux… Nous optons pour TROUSSEAU à Paris ds le 12.

Mon bébé est transféré en ambulance à l'hopital, je signe une decharge pour quitter la maternité en urgence. On m'envoit le chef de service (qui se vt rassurant et qui est d'une gentillesse incroyable)  

Bien evidemment, j'ai passé cette journée en larme.

 

Mon fils est arrivé à Trousseau quelque minutes avt nous. Des notre arrivée nous sommes accueuillies par la resp du service. Je lui dis que je vx voir mon bébé, et je le vois tout de suite.

Il va rester 7 jours à l'hopital Trousseau en néonat. Pdt 7 jours, nous avons eu affaire à des hommes et des femmes d'une gentillesse incroyable, d'une disponibilité incroyable.

Les équipes vous encouragent à rester pres de votre enfant, à le prendre dans vos bras, à le caliner. En meme temps, ses équipes sont d'incroyable psychologue. J'ai passé toutes les nuits chez moi (alors que j'avais juré mes grands dieux que je dormirai sur cette chaise à coté du lit de mon bébé).  

J'appelais toutes les nuits (deux fois) et chaque fois on me répondait gentillement, avec détails on prenait le temps de me parler…

Je passais mes journées pres de mon fils, j'ai vu ces personnes travaillé jour apres jour. J'ai vu leur patience, leur devotion.

Mon fils a été traité aux antibiotiques, on n'a jamais su exactement ce qu'il avait eu, une infection. On nous a longtemps expliqué que ne pas savoir n'était aps grave que cela ne voulais pas dire que cela reviendrait.

Un matin (il avait une pds tous les matins) la CRP a été de 0, on est rentré à la maison, c'était le 24 décembre !!!

 
  Lire la suite de la discussion sur famili.fr


53235
b
Moi aussi !
6 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Bientot 36 ans... et je ne sais pas ! - grossesse apres 35 ans

image

Écoute, moi pareil… La grossesse encore ça va. Pas d'angoisse particulière quant à la déformation du corps, les vergetures, tout ça. Par contre l'accouchement… Oh mon Dieu… Là, y a vraiment un gros problème. Au point de me dire que non...Lire la suite

Cesa mal vecue, qui d'autre?

image

Bonjour les filles, Le 25 Septembre 2012, mon fils est né par césarienne. Je n'ai pas spécialement mal véçu le fait d'accoucher par césarienne. Je n'avais aucun désir articulier d'accoucher apr voie basse. La césarienne est intervenu en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages