Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Césarienne      (2962 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon expérience de l'accouchement catastrophe

Témoignage d'internaute trouvé sur france5
Mail  
| 3054 lectures | ratingStar_50674_1ratingStar_50674_2ratingStar_50674_3ratingStar_50674_4

Voici notre histoire (celle de mon homme, ma fille et moi) : Grossesse normale avec pas mal de petits maux dûs à des sinusites allergiques fréquentes. Plusieurs traitements (antibiotiques et cortisone) , mais tout se passe bien, bébé évolue normalement, aucune contraction,…

Environ 10 jours avant le terme, ça se corse, je commence a avoir des oedèmes de plus en plus importants, constipation, langue chargée,… les symptomes s'accumulent.

Je vais chez mon généraliste qui me laisse repartir en me donnant un ordonnance pour des bas de contention et me dis que j'ai la langue chargée. 2 jours plus tard, je vais aux urgences gynécologique me faire examiner et faire un monitoring (quoi de plus normal à 1 semaine du terme ?! ). Je ressens une douleur lors de l'examen pratiqué par la sage femme, mais tout va bien, bébé est haut, le col est fermé et ferme… "c'est pas pour aujourd'hui madame, vous pouvez rentrer chez vous, vous avez juste un peu trop de protéines dans les urines", j'entends encore cette phrase résonner dans ma tête ! 2 plus tard des contractions très violantes et très rapprochées me secouent. Pour moi, ce n'est pas l'heure, je ressors tout juste des urgences ! C'est donc autre chose. J'essai d'aller aux toilettes RAS, je prends du spasfon RAS, je prends un bain bien chaud, toujours rien ! Je suis assommée par ces contractions, elles ne me laissent pas le temps de respirer ! Je m'allonge, reprends un spasfon, ça ne s'arrête pas ! Rien n'y fait. Je telephone aux urgences d'où je viens, leur explique, ils me disent "peut être des colliques néfretiques" (c'est ce que je pensais car les contractions me prenaient le dos et le ventre) , "venez de suite on va vous réexaminer"!

Nous prenons LA valise, partons pour la maternité, le trajet est très difficile, les douleurs ne me lachent pas ! Une fois arrivée (il est 18h) , la maternité me prend en charge, mon homme est mis de côté (un peu paniqué et très inquièt) , on m'examine : "c'est le travaille qui commence madame, vous etes dilatée à 2", on fait alors entrer mon homme ! Oufff… Cela fait déjà plusieurs heures que je souffre, je ne veux pas de péridurale, j'ai des problèmes de dos et trop peur des conséquences, je résiste ! L'équipe médicale me demande 1 fois, 2 fois, 3 fois… 5 fois… 10 fois, madame, prenez la péridurale, il le faut ! Le gynéco de garde (qui n'est pas mon gynéco habituel) commence a dire, "de toutes façons, il faut qu'elle prenne la péridurale, ça va finir en césarienne ! "… et là mon monde s'écroule !!!! Le mot est lancé ! Je résiste pourtant le travail avance bien ! Je suis dilatée à 5 puis 6 puis 7 ! "Allez madame, prenez la péridurale"… "Non, j'ai peur, je pveux pas"… "mais il le faut, vous souffrez trop"… mon homme s'y met "il faudrait peut être que tu acceptes, tu serais peut être mieux"… alors, j'accepte ! Ils me piquent 6 fois car mon dos est abimé ! (pourtant je leur avais porté les radios de mon dos…) Enfin, la péridurale est posée et commence a faire effet… je ne sens plus la douleur, la petite, en revanche commence a souffrir et ne plus supporter les contractions… son coeur ralenti a chaque contraction ! Le travail n'avance plus depuis la pose de la péridurale, je suis dilatée a 8… c'est presque bon, je me dis "courage ma puce, tiens bon ! "… la sage femme décide alors de percer la poche des eaux afin de faire redémarrer le travail et de faire descendre la petite qui est toujours perchée ! … poche percée, liquide méconial… mince alors ! Ça se complique… je commence a avoir envie de pousser, c'est pas le moment madame vous n'etes qu'à 8, on va vous faire la césarienne ! NOOOON !!!!!! Je veux pousser, c'est bon ! Elle va venir ! La sage femme me dit de tenter, mon homme est près de moi, essaie de m'aider comme il peut. Mais rien n'y fait, Margot ne descend pas ! Comme le liquide amniotique était méconial, on m'injecte 2g de clamoxyl… C'est décidé Césareinne ! Je pleure, je ne veux pas, mais je peux rien faire on commence à m'attacher et à me faire la rachi-anesthésie par la péricurale… je sens une douleure attroce dans mon bras droit et mon épaule (Pourquoi, personne ne sait…) je ne sens plus rien… j'entends tout, je ferme les yeux… on m'ouvre, on sort ma puce que je ne verrai pas, elle ne respire pas, mon homme a été mis a la porte et s'inquiète dans la salle d'attente, il ne coupera pas le cordon, moi qui y tenais tant !!! On m'aspire je ne sais quoi… je demande au gynéco de m'expliquer, a quelqu'un de me parler, mais pour seule réponse, j'ai : "on verra plus tard, je suis concentré ! ", je pleure toutes les larmes de mon corps… un de mes pires cauchemard se réalise ! Je n'ai aucune notion du temps, il est 2h du mat', ma petite est née…

On me sort du bloc, mon homme arrive, on me montre ma puce 2 minutes juste le temps de la poser un peu contre moi et on me l'arrache pour la mettre en néonat… je ne la reverrai que 4 jours plus tard car je suis intransportable ! On me remonte dans ma chambre, une chambre double alors que je voulais être seule… ma voisine a son bébé, un accouchement de rêve, je ne fais que pleurer… on va me changer de chambre dès que ça se libère… le lendemain… impossible de m'asseoir pour me trabsporter, je fais malaise sur malaise… on me transporte alors sur un bracard… j'ai mal… le kiné essai de me faire lever, impossible ! Je tombe ! On me transfuse 1 semaine plus tard… mon foie détruit mes globules rouges ! J'ai des problèmes de coagulation… un hématome s'est formé de 18 cm sur 5 cm d'épaisseur ! Il me fait beaucoup souffrir, je suis énorme, j'ai gonflé et jauni pendant l'accouchement, je fais une jaunisse, "une cholestase"… je vais rester 3 semaines hospitalisée à souffrir, tous les medecins passent me voir (je suis une curiosité : les anesthésistes, les gynécos, le gastro-entérologue, etc…) , on veut me réouvrir pour enlever l'hématome (non j'ai peur !!! ) , on veut me transférer en soin intensif, etc… J'ai interdiction d'allaiter (encore un cauchemard, moi n'ai révé que de ça pendant ma grossesse ! ) , je ne peux m'occuper de ma fille, c'est mon homme qui assume la journée et la nuit les puéricultrices… ("quand est-ce que je serais mère ?!!! ") Je veux qu'on me laisse tranquile, je veux pouvoir sortir… Je sors la veille de la fete des mères… mais je ne suis pas joyeuse, je ne suis pas maman, j'ai pas accouhé, j'allaite pas, j'ai pas eu de bébé pendant plusieurs jours !!

Quoi qu'il en soit : Margot et moi l'avont échappé belle !

Aujourd'hui, presque 1 an après (ma fille est née le 04/05/0, j'en souffre encore beaucoup, je pleure souvent dès que je repense à l'accouchement, dès que j'en parle… Ce qui exorcisera cette douleur : un autre bébé ! J'en suis certaine ! Mais mon homme a peur, peur pour moi et pour le futur bébé ! Je voulais des enfants rapprochés (en age) , voilà bientôt 1 an que Margot est née et nous sommes au point mort !

Je suis guérie, mon foie, mes reins, mon pancréas qui s'étaient arretés de fonctionner se sont rétablis. Mon hématome est résorbé, on l'a pressé pour le faire sortir par des petits trous. C'était très douloureux comme tout le reste d'ailleurs… physiquement et moralement !

J'ai une cicatrice de césarienne… et des vergetures énorment qui me rappel toutes ces souffrances… (les vergetures sont dues à la "panne" de mes reins qui a provoqué oedémié tout mon corps, elles me complexent énormément, mais on peut soit disant rien y faire).

Ma prochaine grossesse : par rapport à ce qui s'est passé, mon gynéco veut me césariser à 38 semaines de grossesse. Je ne veux pas d'une 2° césarienne, je veux ACCOUCHER ! Il n'y a pas de raison que je récidive ! Je serai de toutes façons surveillée comme l'huile sur le feu !

 

Voilà, désolée, s'il y a quelques fautes, mais le petit cadre ne facilite pas la relecture. Et puis l'émotion est encore très présente (certains diront trop présente, mais pour quelle femme l'accouchement n'est pas important ?! ).

 

Merci de m'avoir lu,
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


50674
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Bientot 36 ans... et je ne sais pas ! - grossesse apres 35 ans

image

Écoute, moi pareil… La grossesse encore ça va. Pas d'angoisse particulière quant à la déformation du corps, les vergetures, tout ça. Par contre l'accouchement… Oh mon Dieu… Là, y a vraiment un gros problème. Au point de me dire que non...Lire la suite

Cesa mal vecue, qui d'autre?

image

Bonjour les filles, Le 25 Septembre 2012, mon fils est né par césarienne. Je n'ai pas spécialement mal véçu le fait d'accoucher par césarienne. Je n'avais aucun désir articulier d'accoucher apr voie basse. La césarienne est intervenu en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages