Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Césarienne      (2962 témoignages)

Préc.

Suiv.

perdre son enfant et son utérus, mon cauchemard

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 2659 lectures | ratingStar_31153_1ratingStar_31153_2ratingStar_31153_3ratingStar_31153_4

Chères mamans,

Voilà maintenant 12 jours que mon cauchemard s'est produit, celui qu'on ne souhaite à personne, j'ai perdu ma fille, lilou, à 21 semaines et 3 jours de grossesse.

Lilou est mon second enfant, quentin est né le jour de la st valentin il y a maitenant 5 ans.

Ma première grossesse, avait mal démarré, mais aprés des mois de repos quentin montrait le bout de son nez, après 19 heures d'attente et une césarienne !!! L'essentiel c'est qu'il était là et que nous allions vivre l'aventure de jeunes parents.

26 Septembre 2007, le test de grossesse est formel, je suis enceinte, joie, bonheur, vite teinté par la peur, premières complications je perds du sang, je me dis que c'est fini, la visite chez le gynéco de garde se veut rassurante à moitié, bébé est là, mais trés bas.

Mon généraliste m'arrête, aprés 3 semaines de repos total, tout rentre dans l'ordre bébé est remonté, les saignements persistent "ça arrive pour certaines femmes" me dit la gynéco, alors je reprends le travail avec cette peur de perdre mon bébé.

5 janvier, visite chez la sage femme, monitoring, nous entendons avec quentin son petit coeur qui bat, soulagée, la sage femme voit encore mes pertes, elle m'arrête un mois de plus, des contractions se font sentir à 4 mois de grossesse…

9 février, j'ai mal depuis 2 jours, c'est pas trop violent, mais ça persiste, et ça fatigue, ça me rappelle les douleurs pour quentin, je pars à l'hôpital, voir ce qu'on peut me donner pour que ça s'arrête, une sage femme me recoit, en maternité, le monito dans le couloir, un bébé qui pleure… Bientôt le mien… j'espère.

Elle me propose de faire une analyse d'urine, je pars aux toilettes du sang, beaucoup de sang… Je pleure, je perds mon bébé…

J'appelle mon loulou, il faut venir, je suis toute seule et ça me fais peur, j'espère que tout ça est une fausse alarme peut-être vont -il me garder, et s'assurer que tout rentre dans l'ordre, la sage femme me fait un toucher, "madame, vous allez accoucher", je pleure, je me dis que c'est pas possible, je demande qu'on m'emmène à toulouse en néo natalité, pour mon bébé, je me dis qu'il sera branché et que dans quelques mois il sera parmi nous, mais c'est trop tôt "votre bébé n'est pas viable"

Je pleure de toutes mes larmes, je vais perdre mon enfant…

Dans l'aprés midi, je le sens bouger, je me dis qu'ils se trompent que mon bébé va bien, mais rien à faire…

19h30, c'est la dernière fois que je sentirai mon enfant bouger.

On tente de me poser une péridurale, je refuse une anesthésie générale, je veux la voir, j'étais persuadée que c'était une fille, on devait être fixés le 15 février…

Tout s'accélère, aprés avoir attendu que le col termine de s'ouvrir, on s'apercoit que mon utérus ne contracte plus, juste une contraction pour qu'elle sorte, mais rien.

J'i le vertige, je manque d'air, tout le monde s'affole autour de moi, la porte ouverte de la salle de trevail, loulou est spectateur.

J'ai la nausée, j'essaie de vomir, tout s'enchaine, je sens que je perds les eaux, on m'allonge, on parle de sang, d'oxygène, vite, au bloc, je ne vois pas loulou, je me dis encore une césarienne. Tout le monde s'affole autour de moi, je ne vois pas mon loulou, je m'endords…

A mon réveil, j'apprends qu'un jour à passé, je lutte contre ces tuyaux dans ma george, je ne réalise pas tout. Et pendant qu'on me libère le gynéco m'annonce qu'on m'a fait une hystérectomie. Je comprends de suite, plus de bébé…

Loulou est là il ne pleure pas pourtant, je vois que ses yeux sont rouges, il s'empêche.Je dis que je veux voir ma fille, on me répond que ce sera possible le lendemain quand je monterai en maternité, il me tarde… Puis on m'explique tout, 2 équipes sur moi pour me sauver, j'ai perdu 3,5 litres de sang, ce n'était pas les eaux que je perdais mais l'hémorragie qui commence, ma fille m'a sauvé la vie, en perdant la sienne.Placenta accreta, on est obligé de m'enlever mon utérus.

15 février, alors que nous devions être fous de joie d'apprendre qu'une princesse viendrait parmi nous, nous procédions aux obsèque de lilou ; notre petit ange, si belle, le portait de son grand frère…

Aujourd'hui nous sommes tous les 4 à la maison, mon petit ange est là, mon petit diable se fait du soucis pour moi, il me parle de sa petite soeur, celle qu'il ne verra jamais, mes sentiments se mélangent, je pleure ma fille, ma maternité aussi, je n'ai pas terminé mon travail et m'attends au moindre mouvement dans mon ventre… il ne viendra jamais. Je suis en colère contre ces médecins "c'est un risque aprés une césarienne et une grossesse implantée bas" voilà ce que me dit ma gynéco. Février est un mois à demi teinte, 5 jours d'intervalle entre le plus beau et le pire jour de notre existance.

Loulou est là, prés de moi, il me soutient, sans lui, je ne serai rien.Mes deux hommes sont là, mais je ne désespère pas un jour notre ange nous enverra un autre enfant, pas dans mon ventre, mais je suis sûre qu'il viendra.

Lilou mon ange, maman t'aime de tout son être…

Ceci est mon histoire et j'aurai aimé la partager avec des mamanges, des femmes qui ont vécu cette expérience, trouver du réconfort auprés de vous.Merci pour votre lecture.
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


31153
b
Moi aussi !
5 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Bientot 36 ans... et je ne sais pas ! - grossesse apres 35 ans

image

Écoute, moi pareil… La grossesse encore ça va. Pas d'angoisse particulière quant à la déformation du corps, les vergetures, tout ça. Par contre l'accouchement… Oh mon Dieu… Là, y a vraiment un gros problème. Au point de me dire que non...Lire la suite

Cesa mal vecue, qui d'autre?

image

Bonjour les filles, Le 25 Septembre 2012, mon fils est né par césarienne. Je n'ai pas spécialement mal véçu le fait d'accoucher par césarienne. Je n'avais aucun désir articulier d'accoucher apr voie basse. La césarienne est intervenu en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages