Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Césarienne      (2962 témoignages)

Préc.

Suiv.

problème de santé chez mon bébé

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 488 lectures | ratingStar_53050_1ratingStar_53050_2ratingStar_53050_3ratingStar_53050_4

Je n'ai pas du tout vécu la même chose, mais mon petit a aussi (par sa souffrance et notre persévérence) "servi de leçon de vie" à certains médecins. (Pour faire court, grossesse triple, vrais triplés, IMG laser sur 2 bébés pour donner toutes ses chances au bébé vivant, aucun risque me dit on, tout ira bien césarienne à 34 semaine, bébé ira aux préma un petit peu, et tout rentre dans l'ordre.

Oui, mais voilà, césarienne faite, on s'apperçoit au bout de quelques minutes que ses jambes sont "brûlées", il est à vif sur les 2 jambes, de la cuisse jusqu'au mollet.On nous lâche brutalement que c'est le laser qui l'a brulé, et qu'on doit s'arranger avec Paris (opération faite là-bas).

Aucune psychologie envers nous, les soins sont bien fait, mais on ne nous dit rien.On reprend rendez-vous à Paris, et là, on nous dit que ce n'est pas le laser qui l'a brulé, mais qu'il avait des brides (amniotiques) qui ont été arrachées à la naissance, lui arrachant toute la peau des jambes (explications beaucoup plus plausible) , et que l'obstréticien avait du voir avec le placenta.Rien du tout.ILs n'ont jamais voulu changer la version là où mon bébé est né, (des fois qu'on se retourne contre eux, alors que nous avions préciser vouloir tout faire pour soigner notre bébé, et pas porter plainte). Aujourd'hui, il a déjà subi une opération reconstructrice, il en aura sûrement d'autres, mais nous savons qu'à Paris, lorsqu'il y aura interruption sur des grossesses géméllaires, ce risque sera évoqué aux parents, la césarienne restera à 34 semaines (un peu plus et il perdait les jambes entières) , et je pense que ce type de douleur sera pris en charge tout de suite sur un nouveau né).

Quand mon bébé est né, on m'a juste dit qu'il y avait un problème, et je n'ai su par mon mari qu'en remontant dans ma chambre quelques heures après la césarienne.Ils n'ont pas voulu que j'aille le voir, car je ne pouvais pas marcher, je ne l'ai vu que le lendemain, le laissant tout seul avec sa souffrance toute la nuit.Ce fut terrible pour moi.

Le gynécologue qui m'a suivi durant toute ma grossesse a été vraiment d'un grand soutient, heureusement qu'il était là.

Aujourd'hui, nous avons le sentiment que tout cela a servi à queque chose, pour les prochains (en souhaitant qu'il y en ait le moins possible).

Mon histoire est beaucoup moins grave que la tienne, mais le fait que nos souffrances soient "utiles", est très important, tu as eu raison de continuer à te battre, pour ton petit ange, et surtout pour toi.
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


53050
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Bientot 36 ans... et je ne sais pas ! - grossesse apres 35 ans

image

Écoute, moi pareil… La grossesse encore ça va. Pas d'angoisse particulière quant à la déformation du corps, les vergetures, tout ça. Par contre l'accouchement… Oh mon Dieu… Là, y a vraiment un gros problème. Au point de me dire que non...Lire la suite

Cesa mal vecue, qui d'autre?

image

Bonjour les filles, Le 25 Septembre 2012, mon fils est né par césarienne. Je n'ai pas spécialement mal véçu le fait d'accoucher par césarienne. Je n'avais aucun désir articulier d'accoucher apr voie basse. La césarienne est intervenu en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages