Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Césarienne      (2962 témoignages)

Préc.

Suiv.

Refus d'AVA2C

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 1770 lectures | ratingStar_50508_1ratingStar_50508_2ratingStar_50508_3ratingStar_50508_4

Madame, Monsieur,

Je vous écris à la suite de notre rendez-vous du… /… /…

Lors de ce rendez-vous, vous nous avez informés que vous n'accompagniez pas les tentatives d'Accouchement Vaginal Après 2 Césariennes (AVA2C) , nous relatant les risques liés à cette pratique.

Nous avons pris connaissance de ces risques, et avons bien pris note de votre mise en garde.

Après documentation et consultation d'autres spécialistes, nous voudrions vous faire part de notre étonnement face au refus que vous nous avez opposé.

En effet, la pratique et les faits démontrent que tant à l'étranger qu'en France, de nombreuses femmes tentent et réussissent un accouchement par voie basse après 2 césariennes.

Les données consultables de la base Audipog* nous informent qu'en France, entre 1999 et 2005, 1154 femmes sur les 136000 accouchements que compte Audipog ont été recensées avec les caractéristiques suivantes : 2 césariennes antérieures, accouchement entre 37 et 41 SA, et bébé en présentation céphalique (cela représente un échantillon réduit de la population si l'on considère qu'il y a environ 800 000 naissances par an).

Sur ces 1154 femmes, 10 % ont tenté un accouchement par voie basse (certes, c'est peu) , mais l'ont réussi pour 67 % d'entre elles.

Nous déplorons que votre établissement ne prenne pas en compte cet état de faits en France, car il peut arriver que des femmes (rajoutez si besoin "dont je fais partie") ayant mal vécu physiquement ou psychologiquement leurs deux premières césariennes renoncent au projet d'avoir un troisième enfant parce qu'on leur a dit que celui-ci naîtrait par césarienne et que vivre une troisième césarienne est inenvisageable pour elles. Certaines femmes vivent très bien leur (s) césarienne (s) mais pour (moi) d'autres, cette intervention est insupportable et lourde de conséquences tant psychiques que physiques.

L'AVAC après 2 césariennes est de plus en plus courant en France.

Certains établissement ont officiellement intégré la conduite à tenir devant un accouchement par voie basse sur utérus bi-cicatriciel dans leurs protocoles médicaux, tels les CHU de Toulouse et de Strasbourg.

Et certains médecins faisant autorité dans la profession ne s'opposent pas à une voie basse après deux césariennes.

Nous avons compris que le principal risque était la rupture utérine, mais nous n'avons pas les mêmes données par rapport à son taux de survenue.

En effet, rien qu'en se référant à la conclusion du chapitre sur les utérus bi-cicatriciels de l'ouvrage "La Césarienne" , (ed : Sauramp Médical) du Dr Claude Racinet, expert auprès de la cour d'appel de Grenoble, nous pouvons y lire page 118 :

"Le risque de rupture utérine parait donc modérément augmenté en cas d'utérus bi-cicatriciel. L'ensemble des résultats montre qu'une voie basse sur utérus bi-cicatriciel est une option raisonnable dans la mesure ou les patientes sont soigneusement sélectionnées, informées et motivées pour un accouchement par voie basse. [… ]

Dans l'avenir, l'échographie de la cicatrice pourrait être un des examens pouvant inciter à accepter une voie basse."

L'échographie que cite le Pr Racinet, correspond à une étude menée par le Pr Rozenberg (gynécologue-obstétricien, CHU Poissy St-Germain). Cette étude conclut que si l'épaisseur de la cicatrice est supérieure à 3,5 même, le risque de rupture utérine est faible, et que 70 % des femmes ayant un utérus cicatriciel présentent un segment inférieur d'épaisseur suffisante.

http://cat.inist.fr/?aModele=affic[...]dt=2814114 .

Même si les utérus de mères bi-césarisées sont un peu plus fins en moyenne, prendre ces chiffres en considération permettrait à de nombreuses femmes ayant un utérus bi-cicatriciel et souhaitant tenter un AVAC de pouvoir le faire en étant rassurées sur les risques de rupture utérine éventuelle.

Par ailleurs, l'étude américaine "Uterine rupture and dehiscence : ten-year review and case-control study" menée par les Dr Diaz, Jones, Seryakov et Mann en 2002 montre un taux de rupture utérine de 0,08 % tous accouchements confondus (cicatriciels et non-cicatriciels).

Nous vous invitons à consulter la page du site de Césarine sur la rupture utérine :

http://www.cesarine.org/avenir/consequences/rupture/

Dans laquelle l'association a collecté, compilé et analysé la plupart des études médicales parues sur le sujet.

Toutes les informations contenues dans cette page ramènent à ceci : le risque est faible mais il n'existe pas de moyen de l'annuler totalement, et en cas de rupture utérine grave, seule la rapidité d'intervention permet de sauver le foetus. Pour autant, il ne faut pas croire que la césarienne itérative (césarienne programmée pour antécédent de césarienne) est la solution absolue au problème :

Certes, elle prévient la morbidité / mortalité foetale due à une rupture utérine massive, mais elle cause d'autres problèmes de morbidité maternelle (une césarienne étant une opération chirurgicale avec ses propres complications) ou foetale (détresse respiratoire notamment).

Le choix éclairé appartient à chaque couple. C'est pourquoi nous déplorons qu'au sein de votre établissement, nous n'ayons pu avoir ce choix pour le moment.

Dans l'espoir que nous soyons entendus, de quelque manière que ce soit, nous vous prions d'agréer, Madame, Monsieur, l'assurance de nos sentiments dévoués.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


50508
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Bientot 36 ans... et je ne sais pas ! - grossesse apres 35 ans

image

Écoute, moi pareil… La grossesse encore ça va. Pas d'angoisse particulière quant à la déformation du corps, les vergetures, tout ça. Par contre l'accouchement… Oh mon Dieu… Là, y a vraiment un gros problème. Au point de me dire que non...Lire la suite

Cesa mal vecue, qui d'autre?

image

Bonjour les filles, Le 25 Septembre 2012, mon fils est né par césarienne. Je n'ai pas spécialement mal véçu le fait d'accoucher par césarienne. Je n'avais aucun désir articulier d'accoucher apr voie basse. La césarienne est intervenu en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages