Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Episiotomie      (716 témoignages)

Préc.

Suiv.

Informations sur l'épisiotomie.

Témoignage d'internaute trouvé sur france5
Mail  
| 800 lectures | ratingStar_52254_1ratingStar_52254_2ratingStar_52254_3ratingStar_52254_4

Bonjour,

"[… ]Au XIX e siècle, l'épisiotomie s'est tranquillement répandue dans les pays anglo-saxon jusqu'à y devenir quasi systématique dans la première moitié du XX e siècle. A l'époque la France, elle, résiste jusque dans les années 70 au nom du respect du périnée. Mais les choses ont bien changé ! Il a suffit que quelques jeunes médecins soient revenus de voyage d'étude outre-Manche ou outre Atlantique pour que l'exception hexagonale cède. Ces jeunes médecins alors certains que le progrès passait par l'épisiotomie l'ont donc largement imposée chez nous, au moment où les "anciens" partaient à la retraite, emportant avec eux leur respect du périnée !

Ironie de l'histoire, c'est exactement à la même époque-fin 60,début des années 70-que les Anglo-saxons commencent, eux, à se poser des questions. "Sous l'influence de mouvements de femmes qui n'entendaient pas qu'on dispose de leur corps sans leur donner de justification médicale, des études ont été entreprises en Grande-Bretagne pour vérifier l'intérêt réel de l'épisiotomie systématique. Résultat de ces travaux fort sérieux : le bénéfice n'est pas certain du tout, loin de là. C'est le moins qu'on puisse dire ! Ces publications font apparaître l'inutilité de l'épisiotomie pour prévenir les incontinence urinaires et les prolapsus. Elle montre aussi que cette incision chirurgicale n'est pas toujours préférable à une petite déchirure naturelle.

Le poids des habitudes.

Alors pourquoi ce farouche attachement à ce geste ? Parce qu'en matière médicale, l'inertie est particulièrement lourde : quand une habitude est prise il est bien difficile de s'en défaire ! C'est sans doute ce à quoi nous assistons en France, alors que de nombreux autres pays ont fortement diminuer les épisiotomies. […]

"Surtout, on apprend plus au sages-femmes durant leur études à dégager un bébé sans épisiotomie. Il y a toute une tradition et un savoir-faire de la "sage-femmerie" qui sont en train de se perdre…" , regrette Chantal Birman sage-femme.

Pourtant convaincus par les nombreuses études prouvant l'inutilité de l'épisiotomie systématique, certains médecins et sages-femmes ont décider de réfléchir avant de "dégainer" trop vite leurs ciseaux chirurgicaux ! Ainsi à la maternité des Lilas, le taux, épisiotomies et déchirures confondues, atteint à peine 20%. "Je ne vois pas pourquoi on imposerait une épisiotomie à la majorité des femmes alors que dans une année on déplore moins d'un cas dur 1000 de déchirure grave du périnée. Il arrive un moment où baser la médecine uniquement sur le risque devient absurde ! " s'insurge Chantal Birman qui pratique au grand maximum deux épisiotomie par an. […]

"C'est sûr, on ne pourra plus maintenir très longtemps ce vestige historique dont on sait l'inutilité, si ce n'est la nocivité" Dr Cesbron.

La nocivité ? Il faut en effet savoir, études à l'appui, qu'une épisiotomie peut saigner beaucoup, parfois autant qu'une césarienne ; qu'il y a plus d'échec de la cicatrisation après épisiotomie qu'après une déchirure spontanée ; et qu'enfin, la reprise de la sexualité est plus longue et douloureuse. Un bilan loin d'être seulement positif.

Sans oublier les traces psychiques et symboliques. "Je trouve que couper le sexe de milliers de femmes comme on le fait dans nos maternités n'a rien d'anodin ! En tout cas, personnellement, je l'ai très mal vécu, témoigne Solène,31 ans, avec une certaine colère. Savoir que j'ai une cicatrice à la base du vagin ne me laisse pas indifférente. L'image que je me fais de mon sexe ne sera jamais plus la même."

Toutes les femmes ne vivent heureusement pas l'épisiotomie comme une telle agression. Il n'empêche qu'elle intervient dans un lieu qui n'a rien de neutre et mérite sans aucun doute d'être protégé."
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


52254
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Tout calculer pour que ca roule: ? - accouchement naturel

image

Bonsoir Jojo ! Je flâne à tout hasard afin de lire quelques témoignages, et quand j'ai vu ton pseudo j'me suis dit "bah mince, ça m'dit quelque chose… " Je vois que tu as besoin de parler un petit peu, alors me voici. Ma soeur a fait une...Lire la suite

Symptomes d'apres grossesse - accouchement naturel

image

Bonjour, Les fils tombent ou sont résorbés par le corps, à un rythme qui varie selon les femmes. Le sèche cheveux ça a été recommandé il y a des années, mais maintenant ce n'est plus du tout recommandé, ça augmente les risques de problème...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages