Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Episiotomie      (716 témoignages)

Préc.

Suiv.

Quelques précisions sur l'épisiotomie

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 522 lectures | ratingStar_219454_1ratingStar_219454_2ratingStar_219454_3ratingStar_219454_4

Et si on commençait par le commencement ? La prise en charge de l'accouchement par l'obstétrique française me fait penser à une maison avec des jerricans d'essence, un réseau électrique pas sécurisé, des fuites de gaz, habitée par des personnes qui n'éteignent pas forcément leurs mégots et adorent les bougies. Très hauts risques d'incendies et d'explosions. Alors bien sur on peut installer des système d'alarme anti incendies et tout le bastringue… mais tant qu'on ne résoud pas le problème DE FOND (sécuriser les installations électriques, réparer les fuites de gaz, arreter de fumer, installer les jerrican loin de la maison, etc…) c'est que du bricolage, un peu comme écoper un bateau qui prend l'eau sans colmater. Tant que la formation sur la réelle physiologie du travail, sur les effets délètères et iatrogènes des protocoles, ne sera pas faite… tant que les médecins croiront et diront qu'accoucher est à haut risques et nécessite un staff médical derrière la porte, tant qu'ils provoqueront par méconnaissance nombre de problème qu'ils sont censés résoudre… toutes les rpc du monde n'y changeront pas grand chose.

C'est une réforme DE FOND qu'il faut… et pas seulement de vagues recommandations. Et dans quelle position d'accouchement ça a été constaté ? De plus… une épisiotomie saigne plus, est plus douloureuse et à plus hauts risques de complications… donc NON je n'échange pas une éventuelle déchirure antérieure contre un coup de ciseau CERTAIN qui à risques de surdéchirures et de complications… sans compter les douleurs souvent bien pires. C vrai quoi, c rien ça se faire dessus pendant les trois premiers mois de bébé… une paille !!! Vous allez pas me dire que les femmes se prennent le chou pour si peu ? Et si on commençait par faire les choses à l'endroit - pour changer un peu ? - réformer les études et les formations continues qui continuent de proner l'épisiotomie et de minimiser ses retombées, - changer le discours sur cet acte dans les sites para médicaux, médicaux, d'informations, vulgarisés… et idem dans les revues rose bonbon type parent mag destinés à conditionner les femmes à accoucher les yeux fermés - se pencher sur la réelle physiologie du travail - ça c pas trop dur suffira de traduire la littérature anglo saxonne qui a déjà vraiment bien éclairci les choses et L APPLIQUER EN FRANCE - comprendre que pour une grossesse physiologique, un accouchement physiologique, c'est la sage femme et uniquement la sage femme qui doit être aux commandes - à l'instar des pays bas - réserver les niveaux III aux naissances uniquement pathologiques… etc etc etc… autrement dit… je rêve… (mais vous pourrez écoper toujours autant si vous bouchez pas les trous le bateau continuera de prendre l'eau… et qui trinque ? Les femmes et les bébé…) c quand meme une sacré avancée par rapport à certains articles publiés dans Génésis (magazine médical professionnel) il y a quelques années… articles de désinformation totale : http://www.medspe.com/site/templat[...]rticle=244 et celui là http://www.medspe.com/site/templat[...]rticle=209 qui lui répondait, pas mal aussi dans le genre, notamment : "Le périnée complet est un événement rare (1 à 2 % des accouchements). Une épisiotomie médiolatérale systématique prévient ce risque dans environ 70 % des cas. Mais pour éviter un périnée complet, il faudrait réaliser environ 50 épisiotomies systématiques chez la primipare et 100 chez la multipare." *** apparemment en France il y a deux fois et demis à 5 fois plus de risques d'avoir un périnée complet que pour l'OMS (0,4% selon eux…) *** faut couper 50 à 100 femmes systématiquement pour en épargner une ? Et dans quelles conditions d'accouchement ? (question idiote oui je sais : plat dos ou semi relevée pieds ds les étriers sous péri ocyto et poussées dirigées… sachant que si il y a expression abdo - un accouchement sur deux en moyenne, toutes parités confondues - ça décuple les risques de déchirures gravissime (ça aussi j'en sais quelque chose…) ) et ils osent conclure, aussi bien l'un que l'autre, que l'épisiotomie systématique ne se justifie pas… les contradictions et les incohérences les effraient pas de toute évidence. Donc par rapport à ça, et à des centaines d'autres (voir ce que docti écrit sur le sujet notamment : http://www.doctissimo.fr/html/gros[...]otomie.htm - l'auteur de l'article contacté a dit qu'il n'en était plus propriétaire et ne pouvait le modifier, les webmasters du site contactés n'ont jamais donné suite…) , les RPC sont une sacrée avancée oui… et sont utilisées en tant que tel, même si les auteurs des RPC sont loin d'être allés au bout de la logique et de leurs conclusions comme les associations d'usagers le souhaitaient et l'avaient détaillé dans un document argumenté et étayé qui a demandé des semaines de travail ; voir : http://www.episiotomie.info/dossie[...]tomie.html soit près de 70% chez une primipare et 30% chez une multipare…

Ces taux très hétérogènes d'un établissement à l'autre, de plus de 90% pour les primipares et plus de 50% pour les multipares dans certain hosto parisien abritant une école de sf (no comment) à moins de 30% pour les primipares dans des établissements plus respectueux… et évidement d'un praticien à l'autre… si je me souviens bien, selon les gynécos, une épisiotomie est décrite ainsi : pour l'épisiotomie médiane (encore utilisée si je me souviens bien par 20 à 30% des praticiens français) : "le coup de ciseau est vertical en direction de l'anus, et il tranche la peau, quelques centimètres de vagin et le noyau fibreux central du périnée"pour l'épisiotomie médio latérale : "le ciseau sectionne selon un angle de 45° ; par rapport à l'horizontale. Sont tranchés la peau, quelques centimètres de vagin et tout le faisceau puborectal du muscle releveur de l'anus. Elle part en biais vers la fesse, à droite ou à gauche selon que le praticien soit droitier ou gaucher." C'est quand même pas rien… quand vous dites "mal réalisée" ça veut dire qu'elles ne tranchent pas assez ? Moi la conclusion que je tire c'est qu'une épisiotomie or rares cas tels que infibulation, souffrances foetales aigues, ne sert à rien. D'autant moins que la femme accouche dans des conditions physiologiques idéales - autrement dit, en hosto, c'est quasi impossible. Certaines de mes relations sf libérales qui pratiquent des AAD n'ont pas coupé depuis des années… sans rendre les femmes dont elles accompagnent l'accouchement incontinentes à vie pour autant… oui j'avais refusé net pour mon 2ème… hormis souffrances foetales aigues - et ça ça s'entend au monito… une mini déchirure, un point de suture, assise en tailleur deux heures après l'accouchement, pas de douleur, même pas de gêne - contre 14 points de suture et une heure de suture pour ma grande après une épisio qui avait surdéchiré - et des semaines à souffrir… pour le 3ème, accouchement avec une sf libérale, la question ne s'est même pas posée… c'était pas un acte qu'elle pratiquait sauf nécessité impérative -… et sur sa très longue carrière d'accompagnement des accouchements dans le respect de la physiologie, les nécessités impératives avaient pas du dépasser ses dix doigts…

PERSONNE NE M'ACCOUCHE !!! Je ne suis pas un utérus sur deux jambes passive d'où on extrait un bébé… j'accouche, accompagnée par une sf. Cette petite phrase en dit long… sur l'idée que vous avez du rôle de chacun dans un accouchement : la femme se fait accoucher, passivement, se remettant corps et ame - je caricature à peine… ah ben ça il y a les 8 à 9/10ème de vos collègues qui ne semblent pas l'avoir compris… elle s'astreint aussi à respecter la physiologie au plus près… ça semble sans dire, mais ça va mieux en le disant. C'est à dire la plupart du temps : garder ses mains dans les poches… (je parles d'accouchements normaux bien sûr) vi… et un accouchement dans quelles conditions ? Avec quel respect de la physiologie ? (bon évidemment je retire les pathologies extremes comme les infibulations… où quelle que soit la position durant le travail et l'enfantement, il est indispensable de couper ce ui a été artificiellement soudé) pour ma part ça a été tout vu… entre une épisiotomie surdéchirée (pas controlée non plus apparemment, malgré le coup de ciseau médio latéral…) et deux mini déchirures (dont l'une avec un bébé en OS et l'autre avec un bébé de plus de 4kg avec 37cm de PC - mais liberté de mouvements et de positions, ça change tout…) , le choix est vite fait.

Entre des semaines de souffrances pour ne serait ce que m'asseoir, et… même pas une gêne… c'est tout vu. Et puis une déchirure est toujours éventuelle… une épisio toujours une certitude - autrement dit ne rien faire ne conduit pas systématiquement à une déchirure - et encore moins systématiquement à une déchirure grave ou même de grade équivalent à une épisiotomie… alors que couper conduit systématiquement à avoir un périnée blessé, cicatriciel… voire à une surdéchirure. Je suis pas parieuse pour un sou… je prends le risque le plus minime. Ben il y a beau tortiller comme vous voulez les chiffres et paramètres : une déchirure saigne moins… l'épisiotomie TRANCHE EN TRAVERS des muscles… ça semble logique que ça pisse plus qu'une déchirure qui suit les fibres… (pas pour ça aussi qu'on pratique de plus en plus des césariennes ou les tissus sont déchirés ? ) vi vi… bien sûr… et il faut croire que leurs caractères anthropomorphiques sont contagieux quand on vit là bas : j'ai des amies qui ont émigré la bas et oh miracle, pas d'épisiotomie ni plus de déchirures… mais faut dire que la principale caractéristiques de l'accompagnement de l'accouchement là bas, c'est de respecter la physiologie - en tout cas mille fois plus facilement qu'en France… ceci explique peut être cela ? Ah et puis j'ai des stats d'un hosto dans un morceau de france sur une ile… une sf très dynamique là bas a contaminé ses collègues et fait baisser le taux d'épisiotomies dans des proportions impressionnantes sans que le taux de déchirures graves s'envole - peut être y a t il là bas une colonie de suèdoises qui aurait migré là bas et conservé ses caractéristiques anthropomorphiques ? Votre remarque me rappelle les conclusions d'un gynéco beurk sur les chiffres des pays bas bien meilleurs que les notres, lors d'un débat très instructif sur le respect des demandes des femmes (voir : http://users.swing.be/carrefour.na[...]DeNais.htm) : "Sérieusement, je ne comprend pas pourquoi les Pays-Bas font mieux que nous, nous ne sommes plus dans le "primum non nocere" mais dans le "primum non facere" (Vermelin pour les sièges).

Pourtant, c'est vrai. Si vous n'éclairez pas ma lanterne, je dépose les doigtiers, la barrette, les spatules, et je rend mon tablier. La Hollandaise mettrait-elle mieux bas que la latine ? (je sens que je vais me faire incendier). "

C'est un obstétricien qui écrit ça. J'espère sincèrement que pour le bien de ses patientes, il a effectivement rendu son tablier - cette remarque n'étant pas vraiment le pire du panégyrique de stupidités qu'il débite à chacune de ses interventions dans ce débat. Il y a des cas où l'épisiotomie peut être utile - de très rares cas… comme il est des cas où l'amputation sauve une vie… que je sache ici, PERSONNE ne dit qu'il faille refuser l'épisiotomie en cas de souffrances foetales aigues… A condition que cette souffrance foetale soit réelle et pas supposée… il est plus logique aussi de faire tout pour éviter les souffrances foetales aigues avant… donc pas de position couchée, pas de rupture artificielle précoce, pas de déclenchement artificiel sauf pathologie (mais si le bébé est VRAIMENT en danger, il me semble plus logique de faire une césa plutot que déclencher ET faire une césa… deux traumatismes pour le prix d'un, si on peut éviter…) , pas de péri sauf nécessité, etc…
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


219454
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Tout calculer pour que ca roule: ? - accouchement naturel

image

Bonsoir Jojo ! Je flâne à tout hasard afin de lire quelques témoignages, et quand j'ai vu ton pseudo j'me suis dit "bah mince, ça m'dit quelque chose… " Je vois que tu as besoin de parler un petit peu, alors me voici. Ma soeur a fait une...Lire la suite

Symptomes d'apres grossesse - accouchement naturel

image

Bonjour, Les fils tombent ou sont résorbés par le corps, à un rythme qui varie selon les femmes. Le sèche cheveux ça a été recommandé il y a des années, mais maintenant ce n'est plus du tout recommandé, ça augmente les risques de problème...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages