Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Episiotomie      (716 témoignages)

Préc.

Suiv.

Un bébé de 4kg250 et une épisiostomie !

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 842 lectures | ratingStar_148511_1ratingStar_148511_2ratingStar_148511_3ratingStar_148511_4

Voici mon récit en maternité : attention très très long récit : dimanche matin j'astique un peu la maison. J'ai des contractions, pas douloureuse mais l'impression que c'est pour bientot. Puis les contractions s'arretent dans la nuit, nuit de merde, bidon dur mais plus rien jusqu'au lundi midi/début d'après midi. Là ça recommence, une par ci, une par là mais la douleur est bien là, il faut que j'arrete l'activité pendant la contraction. Une copine passe avec sa puce d'un mois. Ça me fait plaisir, ça faisait 1 an qu'on s'était pas vu. Elle me voit me concentrer sur les contractions et me dit que ce n'est que le début. James pose sa main dans mes reins, ça me chauffe, ça fait du bien. Je squatte le net (pour changer) , James me dit de me reposer mais que bon, j'suis partie pour faire comme Soane, des jours de travail… on mange une grosse raclette, je me blinde, trop faim. Je couche Soane, la soirée passe. Les contractions sont bien là mais ne sont pas régulières, aux moments où j'y crois, ça s'espace de 20 minutes. 1 fois, 2 fois pfffff il a raison James, j'accoucherais pas cette fois ci encore. Je pars me coucher, je discute avec des copines sur msn, je regarde des posts sur docti à propos de la dystocie de travail. Ahhh bah ça doit être ça que je fais. La machine a du mal à se lancer, elle s'arrete, elle repart. Bref, c'est nul. Je prend 2 spasfons j'avais touché mon col le matin : il était toujours à 1. En discutant avec une (qui me conseillait vivement d'aller faire un tour à la mater… suivi par l'autre…) je vais vérifier mon col. Bizarrement je ne trouve plus ce trou à 1 alors bon, j'dois pas être bien douée. Vers 2h30 je décide de me coucher mais ça se rapproche d'un coup. Une contraction… celle qui suit arrive 8 minutes plus tard, celle d'après 7 min, puis 6 min, 5 min. J'appelle James pour qu'il me ramène 2 spasfons, je les avale puis 4 min… j'ai malllll je décide d'aller prendre un bain. J'informe James qui bizarrement se lève direct pour me donner le bain. Et là les contractions arrivent toutes les 3 min. Je lui dis d'appeller ma soeur, il faut qu'elle vienne pour Soane, il faut y aller parce que j'ai besoin d'être à l'hopital. Mais j'hésite quand meme, pas envie d'y aller pour rien, ou d'arriver dilatée à 2. Tant pis il faut l'appeller. Je sors du bain, James prend vite une douche, je revérifie mon col… y a pas de trou mais une boule toute lisse : chériiiiiii je crois que je touche la poche des eaux chériiii. Enfin, j'suis peut être vraiment nul en touché du col quand meme. Je retire mes doigts et j'ai le BM (non non pas ma Belle mère) sur les doigts. Là James a comprit qu'on y va pas pour rien (moi non… j'me dis toujours qu'on va arriver trop tot pfffff) j'essaye de m'habiller mais entre 2 chaussettes je me jette à 4 pattes sur mon lit, ou par terre. Je griffe le mur aie ça fait mal quand meme un peu. Ma soeur arrive, James est pret, il dessend les valises, prend les pc portables, l'appareil photo, le dossier. Je dois descendre mais je peux pas, un contraction me cloue à genoux devant mon canapé !! Ma soeur me dit : il faut que t'y aille !!! Ta gueuuuullllllllllllllllle margot margot vas y mais putinnnnnnnnnnnnnnnnnn ta gueullllllllleeeeee ça y est elle est finie, vite vite il est ou mon sac, et l'appareil ? Ma bouteille d'oasis, ah j'ai la dalle. J'vais prendre une boite aussi, si j'ai besoin de faire pipi dans la voiture ou autre chose… on sait jamais. Puis du sopalin aussi hein ! James me dit : faut peut être qu'on aille à Arpajon ? Non non à Paris. Chéri t'occupe pas de moi, stresse pas meme si je crie, roule doucement t'occupe pas de moi, je gère je gère. T'es sure ? Oui oui vas à Paris les contractions sont toutes les 4 minutes. J'ai découvert depuis lundi l'interet de ne pas avoir d'ongle : ne pas déchirer l'interieur de la voiture. Sinon tout y serai passé. Surtout le plafond. Je crie ahhhhhhhhhhhhh (putin ça fait mal). Chéri stresse pas hein, roule doucement, c'est pas pour tout de suite. Ah merde j'ai une contraction qu'arrive : bon tu te rappelle là c'est gauche et puis tout à droite tout à droite hein aiiiiieuuuuuuuu là à gauche faut trouver une place aieuuuuuuuuuu on se gare, james prend le sac pour la salle de naissance. Il me demande de prendre un truc dans la voiture… mais margooooot : qu'est ce que tu fous à 4 pattes dans la caisse ? J'ai une contraction on a pas beaucoup de chemin à faire mais les contractions ne me lachent plus. Je me suspend au cou de James jusqu'à ce qu'il tombe presque en avant : euh chéri j'vais tomber là. Je chope une barrière, m'accroupie, balance mon bassin de gauche à droite et je commence à gémir. James qui veut toujours être discret me dit que y a des gens qui dorment ouai bah je m'en tape moi j'accouche, j'ai une sensation bizarre, y a une masse la dedans. On arrive, on sonne, on prend l'assenceur. Chéri faut sonner qu'une fois elles viendront, si elles viennent pas c'est qu'elles sont occupées. Je me jette à 4 pattes sur un fauteuil, ça pousse, ça fait mal je hurle ("chéri crie pas y a des mamans qui doivent dormir là). La contractions part, la SF ouvre la porte, je m'excuse d'avoir crié, elle est souriante, elle a l'air sympa. Elle me demande où j'en suis et là paf une contraction. Elle pose sa main dans mes reins tout doucement, me dit de soufler doucement, ça fait du bien mais ahhhhhhhhhhhhhhh elle me met les plastocs aux pieds, m'emmène dans une salle de naissance. Alors j'lui dis : moi je veux la chambre orange où y a la baignoire et le rail. Elle me dit qu'il y a déjà une dame dedans alors on ira peut être après ou on ira dans l'autre baignoire. Elle me propose le monito. Oui ok ok et hop encore une contraction sa tete change elle me dit : bon je vais plutot vous examiner. Ah pourquoi ? Mes contractions sont trop rapprochées ? Oui oui et puis vous avez l'air de vraiment souffrir. Ok ok contractioooooooooooonnnnnn là je la regarde dépitée : alors ? C'est quoi la mauvaise nouvelle ? (je m'attendais vraiment à : vous etes à 2 : rentrez chez vous) ah non c'est plutot une bonne nouvelle ah bon oui vous etes à 9 je regarde James et j'lui dis : c'est pas possible !!! Ça me fait super peur d'un coup. Je suis à 9, j'ai mal mais ça va arriver, j'ai meme pas le temps de me demander si au fond je vais pas la prendre cette péri : j'a pas le temps. La poche des eaux est là, la tete appuie. Bébé arrive, Ezio arrive, si vite, sans que j'ai rien compris. C'est pas normal, qu'est ce qu'il passe ? Oui oui à 9, il sera là dans moins d'une heure. Je lui dis qu'il est prévu gros (elle n'a toujours pas mon dossier) alors elle préfère me poser une voie fermée. Ouai ok, j'm'en tape pose. Je lui dis que j'ai peur d'une dystocie des épaules, elle me répond qu'on verra, qu'il est bien positionné, que j'ai un bassin de compèt, il faut pas que j'y pense. Mon bébé sera bientot là. Elle me pose la voie, me demade comme je veux me mettre. J'ai toujours des contractions : il faut qu'au lieu de crier je fasse des sons graves ooooooooooooooooooooooo ça marche bien mais quand je reprend ma respiration j'ai tendance à reprendre sur le aaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh. J'ai pas d'idée de comment je veux me mettre mais faut que ça se calme, je n'ai aucun répit. Accroupie ? On tente mais ça va pas du tout, ça me fait mal au cul en plus. La contraction passe : on tente sur le coté. Bon c'est pas moi qui me bouge hein. C'est mon chéri, il gère mon corps, me bouge, c'est lui qu'a retiré mon pantallon et ma culotte en arrivant. J'ai rien compris, je pige plus rien. Juste que j'ai besoin de crier, ça me fait du bien. Sur le coté c'est l'horreur, j'ai l'impression d'être toute serrée, à l'étroit, j'peux rien faire, ça pousse mal, c'est nul. Alors j'dis non pas sur le coté j'aime paaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa à 4 pattes ? Bah allons y à 4 pattes. Là bon faut avouer, j'suis pas bien non plus mais j'enchaine tellement les contractions que faut plus qu'on me bouge, je vais rester un peu comme ça. En attendant que ça passe… je crie, je tape des pieds, ça fait maaaaaaaaaaaallllllllleuuuuuuuuu. Je pense aux pov' femmes qui sont dans les chambres à coté. Elles doivent avoir tellement peur à m'entendre hurler de cette facon. Des ooooooooooooooooooooooooooooooo (james me dit que c'est génial : on fait des chants corses et j'me marre). Dès qu'il sent que je pars trop dans le aaaaa il me rappelle au OOOOOOOOO. Il m'encourage, c'est super ma chérie, il va arriver, c'est super, tu te débrouille super bien. La SF lui demande mon prénom. Margot ! Allez Margot c'est super ce que tu fais ! Ah ouai ? Bah juste je hurle, c'est super wahouuu, j'le fais bien hein oh yeahh je lui demande ou j'en suis : dilatation complète. J'en peux plus, elle me dit qu'elle voit bien que c'est dur, les contractions s'enchainent sans arret. Le monito a été posé (je sais meme pas comment : la feinte). Comment il va mon bébé : super bien ! Comment il va pas être traumatisé par sa mère qui hurle tout ce qu'elle peut ! Chapeau le bébé !!! J'dis que j'ai mal, j'vais mourir, il est trop gros, il sortira jamais. Mais si Margot. J'vais mourrriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiir, j'ai trop mal, j'vais mourriiiiiiiiir j'vous dis, mais si mais si. Non Margot, c'est ton bébé qui arrive. Il est juste là ! Tu le vois ? Presque, je vois presque sa tete je la sens. Elle voit pas sa tete ? Bah merde alors, il va mettre trop de temps, je vais jamais tenir jusqu'à ce qu'il sorte. J'dis que non, je vais pas réussir, il est trop gros je le sens, beaucoup trop gros, il sortira pas. Et puis non, j'leur dis (a la SF et James) qu'il faut le remettre dans mon ventre, que je vais rentrer chez moi, et que je reviendrais un autre jour. Elle me parle doucement, me rassure, il est là, je vois ses cheveux, c'est super margot ce que tu fais. Continue il va arriver très vite ne t'inquiète pas. Tu m'promets ? Oui oui c'est promis il arrive là. Je continue d'hurler, james m'encourage vachement, je l'entend super loin alors qu'il me parle à l'areille : t'es super ma chérie, t'es une warrior, tu vas y arriver. Parfois je crie tellement que je l'entend meme pas, ma voix couvre tout. Je m'excuse allez ma chérie, Ezio arrive, t'es super forte, tu vas y arriver. Noooooooooooon j'vais mourrir. Je demande le gaz hilarant, je prend 2 bouffées, c'est nul ce truc. Je veux de la vraie défonce moi, pas de l'oxygène en boite. J'le jette, tout démonté. Je sens que ça pousse terriblement, je sens la masse qui veut sortir, comme si fallait faire sauter le bouchon de champagne. Dès que je sens que ça pousse beaucoup trop ça me fait peur, j'ai peur de lacher, d'exploser. Alors je remonte mes fesses, je serre, j'peux pas, j'veux pas. Marie hélène me dit qu'il faut que je le laisse venir, faut que je le laisse passer, si c'est pas là ça sera dans 5 minutes mais il passera par là. C'est super margot ce que tu fais. Je sais que ça te fait mal mais ça va pas durer longtemps, ça va être intense mais court allez vas y. Et je crie à mon bébé de sortir, que j'veux bien qu'il sorte James voit que mes bras lachent alors il me répète de me mettre sur les coudes mais j'y arrive pas. Bon encore une fois il le fait à ma place et il a très bien fait. Je suis super bien pour pousser, concentré uniquement sur la sortie. Je bouge mes bras, la voie fermé s'arrache. James me tourne la tete, je vois du sang partout sur mon bras : il a raison : faut que je tourne la tete, faut que j'pousse. À chaque contraction James me masse les reins ça fait du bien, ça chauffe c'est bien (enfin ça fait mal quand meme faut pas pousser). J'ai oublié de dire qu'elle m'a proposé de rompre la poche qu'était trop bombée. Donc à mon arrivé elle l'a percé et très peu de liquide a coulé tellement la tete était en appuie. Je pouuuuuuuuuuuussssssse, ça pousse, c'est terrible. C'est vrai faut qu'il sorte de moi faut que je le laisse faire, il veut passer, ça sert à rien de le retenir. Plus vite j'aurais mal, plus vite ça sera fini. Allez j'y vais, c'est parti 1e contraction : je pousse tout ce que je peux. Il est toujours pas là pitinnnnnnnn une autre encore je pousse, il est presque là me dit marie hélène, d'ici quelques minutes je te promet margot. C'est ton bébé il est là. Suivante : je pouussse ça s'éternise, la contraction dure, faut pas que j'arrete, je pousse encore, la tete dans le coussin. Stop !!! Doucement maintenant, sa tete est là vas y tout doucement maintenant. Ffffffffffffffffffffff je soufle je soufle, je sens que sa tete fini sa sortie. Je repousse une petite fois pour passer les épaules : trop fastoche ! Il est là Margot, regarde, attrape le. Je penche la tete entre mes jambes et je vois son petit corps sorti de moi. Il est beau, il dort on dirait. Je l'attrape et je sens le reste de son corps faire une spriale pour sortir de moi. Il glisse, il est là, dans mes mains. Il est si petit, si fragile, il ne dit rien. Il a l'air tranquille et nous nous sommes aux anges. Mes coudes me tiennent, je le regarde et je le renifle, je frotte mon nez contre lui, j'ai envie de me frotter à lui. Ahhhhhhhh ce que c'est beau. James est rempli d'émotion, il m'aide à me retourner car je ne peux pas bouger. Ezio est dans mes bras mais encore relié au placenta à l'interieur de moi. Je suis maintenant sur le dos, je regarde mon mari qui nous regarde si fièr, tellement heureux. On est tous les 3, on est si bien. La SF nous laisse, je crois qu'aucun de nous ne réalise ce qu'il vient de se passer. Si soudain, si intense. On est là, le temps passe. La SF revient, le cordon a cessé de battre on va pouvoir couper. C'est James qui le coupe. Le placenta sort en entier. No problemo. J'ai eu une épisio ? Non pas besoin, je sais meme pas si je vais avoir besoin de faire des points. Félicitations Margot, c'était un super accouchement. Au final j'ai 2 points externe : à l'endroit de mon ancienne épisio foireuse. Et 1 point interne. J'y crois pas. La SF me recoue, on discute, de son boulot, de si il y a du monde dans le service, de ses horraires. Je m'excuse d'avoir crié comme ça. Elle rigole. Vraiment elle est sympa cette SF. Elle propose a James de mettre les vetements d'Ezio sur la chauffeuse pour les chauffer un peu avant de l'habiller. Elle lui demande si il veut le faire. Ok, alors elle nous laisse. On est tous les 3 à nouveaux, James habille son fils, moi je suis assise en tailleur et je les regarde. C'est incroyable tout ça. Je pensais meme pas qu'on pouvait accoucher de cette facon. Enfin je le savais mais fallait le vivre pour le croire. Ezio pèse 4kg265. Il sera mesuré à J2 : 54,5cm. Cet accouchement est l'opposé de ce que j'ai vécu pour mon 1er, j'aurais jamais imaginé vivre ça si vite.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


148511
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Tout calculer pour que ca roule: ? - accouchement naturel

image

Bonsoir Jojo ! Je flâne à tout hasard afin de lire quelques témoignages, et quand j'ai vu ton pseudo j'me suis dit "bah mince, ça m'dit quelque chose… " Je vois que tu as besoin de parler un petit peu, alors me voici. Ma soeur a fait une...Lire la suite

Symptomes d'apres grossesse - accouchement naturel

image

Bonjour, Les fils tombent ou sont résorbés par le corps, à un rythme qui varie selon les femmes. Le sèche cheveux ça a été recommandé il y a des années, mais maintenant ce n'est plus du tout recommandé, ça augmente les risques de problème...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages