Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement      (18458 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je suis sage femme, mon expérience et mon sentiment actuel

Témoignage d'internaute trouvé sur famili
Mail  
| 420 lectures | ratingStar_28281_1ratingStar_28281_2ratingStar_28281_3ratingStar_28281_4

[Bonjour et merci de ton témoignage que je trouve très intéressant.

Je vais prendre quelques lignes pour essayer de parler de mon expérience de sage femme et mon sentiment actuel (que je partage avec beaucoup de mes consoeurs).

Un accouchement et l'accompagnement peut être totalement différent selon où on accouche. Vous avez tout d'abord "les usines à bébé" où le nombre d'accouchements par jour est énorme, avec un personnel restrinct. Ce genre d'établissement peut avoir des avantages (présence de néonat au cas où, présence d'anesthésistes, pédiatres, gynéco 24/24, etc…) qui peuvent être sécurisant pour certaines mamans. Mais malheureusement, il y a fortes chances que dans ce type d'établissement les accouchements soient protocolisés, les mêmes gestes et soins pour tous le monde, avec un personnel débordé qui essaie de faire de son mieux mais en oublie parfois de s'arrêter et de sourire, de regarder avec tendresse un bébé venant de naitre. Et effectivement, on se repose sur la technologie (monitoring, perfusion, péridurale et tout le toutim). Parce que simplement matériellement, il est impossible de faire autrement. J'ai travaillé 2 mois en sortant du diplome dans ce genre d'établissement. UNE HORREUR. 30 mamans et donc 30 bébés au moins à s'occuper par jour dans les suites de couches. Je devais voir tout le monde entre 8h et midi donc si je calcule bien, cela faisait 8 min top chrono par couple mère enfant !!!!!! UN ENFER.

Autant que ma frustration au niveau de la relation avec maman et bébé était ENORME.

D'un autre côté, les petites structures. AH, là on respire, on a le temps de prendre son temps. Malheureusement le gouvernement nous dit que ces structures coutent chers et ne sont pas aux normes de sécurité suffisante. Génial, alors on les ferme les unes après les autres. Mais quoi de mieux que de rester auprès d'une maman en travail, pouvoir discuter, rassurer, masser éventuellement et proposer un suivi spécifique à chacune. Pouvoir accompagner vraiment un couple vers leur bébé est parfois simplement une histoire de temps. (de la volonté et de l'humeur de la sage femme aussi parfois lol).

Enfin les stuctures intermédiares où le nombre d'accouchements par an est assez pour ne pas fermer et pas trop énormes pour ne pas étre trop débordé. (Structure dans laquelle je travaille). C'est un bon compromis dans l'état actuel des choses. On arrive à toujours trouver le temps suffisant pour accompagner les patientes. Ca dépend des moments de la journées mais on y arrive. C'est mieux que rien. Ces structures offrent un panel d'accompagnement assez vaste. Dans notre mater nité, nous y travaillons chaque jour, nous réfléchissons comment au mieux respecter ce moment si important de notre vie : la naissance. On a encore énormément de boulot encore mais je dois avouer qu'il y a un immobilisme du gouvernement français qui nous empêche de tavailler au mieux pour les mamans. Là est surtout la frustration intense de la profession de sage femme. Tout ceci est encore un long et passionnant débat mais c'est en étant ensemble parents et professionnels de santé qu'on arrivera peut être à avoir le plus beau pays pour les accouchements.

Bon je m'arrête là. Il faut de la place pour les autres messages. Bises aux enfants.
  Lire la suite de la discussion sur famili.fr


28281
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Bientot 36 ans... et je ne sais pas ! - grossesse apres 35 ans

image

Écoute, moi pareil… La grossesse encore ça va. Pas d'angoisse particulière quant à la déformation du corps, les vergetures, tout ça. Par contre l'accouchement… Oh mon Dieu… Là, y a vraiment un gros problème. Au point de me dire que non...Lire la suite

Cesa mal vecue, qui d'autre?

image

Bonjour les filles, Le 25 Septembre 2012, mon fils est né par césarienne. Je n'ai pas spécialement mal véçu le fait d'accoucher par césarienne. Je n'avais aucun désir articulier d'accoucher apr voie basse. La césarienne est intervenu en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages