Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Péridurale      (2638 témoignages)

Préc.

Suiv.

Accouchement difficile : Baptiste nait quand même en bonne santé

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 273 lectures | ratingStar_220370_1ratingStar_220370_2ratingStar_220370_3ratingStar_220370_4

1ère semaine de juin, je deviens de moins en moins patiente, mais de plus en plus sereine à l?idée de l?arrivée de mon pti c?ur dans les prochains jours. Mercredi 3 juin, je décide de remplir le congélo, « au cas où », on ne sait jamais ! Le ménage est fait, je passe mon temps sur docti, on est plusieurs à se soutenir car notre DPA est toute proche?. Jeudi 4 juin, vers 20H15, je suis au téléphone avec ma maman, elle me demande pour la 100ème fois comment je me sens, et pour la 100ème fois je lui réponds que j bref, je raccroche, me remets sur mon ballon et commence à faire des ronds? et tout à coup, je suis trempée? je file aux toilettes, laissant derrière moi une inondation sur tout le chemin ! chéri travaille sur son mémoire qu?il doit rendre le lendemain? je l?appelle : « euh, en fait je suis trempée, et c?est pas une fuite urinaire? » Il me répond : « ok, on y va, prépare toi, j?arrive ! » Il était tout zen, moi j?étais une vraie puce, je ne savais plus par où commencer, bon, les valises ok, euh, je m?habille comment ?, attends faut que je range le linge :lol : , tu sais, la prochaine fois qu?on revient, on sera 3 !!!! bref, finalement j?arrive à rassembler mes esprits, j?emporte une immense serviette, car le liquide continue de couler (ya combien de litres là-dedans ?) et on file à la maternité qui est à 5 min de la maison. Arrivée à la mat vers 21h30, on me met sous monito : résultats, peu de contractions. Donc on m?installe en chambre, en me disant qu?on verra le lendemain matin si rien de plus d?ici là. Chéri décide de rentrer faire quelquess mails à la maison pour envoyer son mémoire à temps, et me promet de revenir vite. Je m?installe tranquillement, j?écris dans le journal de bébé ce qui vient de se passer. Vers 23h20, les contractions arrivent, de plus en plus rapprochées. Chéri revient, et vers 1h30, on redescend en salle de travail. Toujours pas de TV, puisque j?ai perdu les eaux, on limite le risque d?infection. On m?installe en salle nature comme je le souhaitais, youpi, je retrouve un ballon, mon sauveur ! Faire des ronds me soulage bien, on me fait le monito sur le ballon, le top ! Il y a aussi une écharpe pour se suspendre, ça ma fait du bien. Chéri est assis sur une simple chaise, je lui propose de se mettre tranquillement sur le lit puisque moi je ne compte pas l?utiliser ! je prends 1 puis 2 bains, j?ai ramené des CD, on écoute Snowpatrol, Morley, de la musique d?ambiance péruvienne (souvenir de notre voyage de noces), bref, je me sens bien, je suis sereine? jusqu?à 5h du matin, où les contractions décident de s?espacer. On me fait finalement un TV : ouverte à 2? c?est pas gagné ! Au changement d?équipe arrive Priscilla, une sage-femme adorable. Elle me propose d?aller marcher et de revenir dans la matinée pour refaire un monito. Nous décidons de sortir de l?hôpital et d?aller marcher juste en face dans un parc? c?est drôle, il y a tout juste une semaine, je m?y promenais en attendant mon RDV pour l?acupuncture, et je regardais un couple dont la femme était en travail, s?arrêtant de temps en temps, lors d?une contraction, serrant son homme par le cou pour la soulager ! Je l?enviais à ce moment-là, et voilà, c?est notre tour ! Il est 8h, tout est calme, il fait bon, je me sens bien ! On remonte ensuite dans ma chambre où j?ai droit à un pti dej ! J?envoie chéri se chercher un petit pain et un sandwich pour ce midi, car le travail n?a pas l?air de s On redescend en salle d?ac pour un monito : tjs pas grand-chose, quelques contractions mais rien de probant. Retour dans m chambre. A 14h, j?avais RDV en acupuncture avec Marie, une sage-femme qui me suit depuis des semaines. Le RDV était pris plus par acquis de conscience, mais j?espérais avoir déjà accouché à cette date! Elle rit en me voyant, et me fait des points en espérant que ça fasse avancer les choses? Elle me dit travailler en salle d?ac le lendemain et ne pas vouloir m?y voir encore (euh moi non plus d?ailleurs !) Je remonte chercher chéri et retour pour un monito? Priscilla refait un TV : je suis à 4, mais ça évolue lentement, presque 24h que j?ai rompu la poche? J?avais fait un projet de naissance nature, mais au vu de la situation, je dois me résigner à accepter la perfusion de synto qui va me provoquer des contractions. Cela implique que j?aille en salle normale, plus médicalisée. Vers 17h, on branche la perf, et là, les contractions deviennent de plus en plus douloureuses, à tel point que malgré tout ce que j?espérais, je demande la péridurale. Je me sens mal, triste d?en arriver là alors que ça fait plus de 20h que je gère sans rien? Les anesthésistes arrivent, l?infirmière n?est pas délicate, elle parle fort, de ses vacances, l?interne doit s?y reprendre à 3 fois, car il arrive à me piquer, mais le cathé ne monte pas correctement. Je me concentre pour que ça aille vite, je fais tout comme il faut, mais cette infirmière m?énerve, je lui dis de se taire ! (oups, je me suis pas faite une amie !) Mon chéri a du sortir, malgré qu?il soit interne lui aussi. Priscilla me serre la main, les larmes coulent sans que je le veuille, j?en ai marre, je veux que ces gens partent, je veux accoucher tranquille? Finalement, péri posée, ils partent tous, et je m?effondre dans les bras de mon chéri. C?est l?heure du changement d?équipe : Priscilla me présente Manu, un sage-femme homme qui va prendre le relais. Elle me dit que je suis entre de bonnes mains. Manu me parle de mon projet de naissance et me dit qu?on va essayer de s?en rapprocher malgré tout. Il est génial : il repositionne toutes la salle d?ac pour que je ne vois plus aucune machine (monito, perf, pousse seringue, tensiomètre, etc) et vient régulièrement nous voir, tout en douceur, et prend le temps de parler, de partager cette expérience avec nous. Déjà 2 jours sans sommeil, ça devient difficile? Au fil de la nuit, les choses semblent avancer : à chaque TV, 1cm de gagné ! J?ai besoin de plusieurs injections par la péri car le côté droit n?est pas bien anesthésié. Les contractions sont fortes? Nous surveillons le c?ur du bébé car il montre qqs signes de faiblesse. Manu me pose un appareil qui consiste à poser une sonde sur le cuir chevelu du bébé pour vérifier son activité. Après coup, j?ai appris que c?était inquiétant, mais sur le moment, je ne me suis rendue compte de rien. J?étais totalement épuisée. Manu me propose de faire qqs exercices mais je m?endors entre chaque mouvement, je n?en peux plus, c?est trop long? mon bébé, pourquoi c?est aussi long ? Vers 5h, on décide d?arrêter la perf, car les contractions fatiguent bébé? je suis à 8, mais bébé semble s?être tourné? on fait une écho : bébé se présente face vers le haut ! A 7h, on appelle un gyneco pour voir ce qu?il en pense : je suis à 9, mais mon col est oedématié, il s?épaissit, la sortie devient difficile? je me rends compte de ce qui se passe, je fonds en larmes, je voudrais m?en aller et revenir dans 2 jours tout recommencer comme je l Je n?arrive pas à accepter que tout cela va sans doute se finir en césa? jamais je n?aurais cru cela. Je repense à Docti, aux filles qui ont déjà accouché par césa, j?essaye de me souvenir des avantages, je me souviens que c?est rapide, que les bébés sont tous beaux, pas frippés, etc? mais je pleure, sans arrêt, rien ne m?arrête. A 8h, le gynéco me dit que si je le souhaite, on peut encore attendre 1 ou 2h et voir comment les choses évoluent : vu comme c?est parti, on se regarde avec chéri et on décide que ça a assez duré, rien ne changera, alors on y va. Allez Baptiste, c?est maintenant qu?on va faire ta connaissance ! Je me raccroche à cela, je sais que c?est la meilleure chose à faire pour lui et pour moi. Enfin, je vais voir la frimousse de mon petit prince tant attendu ! Entre temps, changement d?équipe, mais Manu reste encore un moment avec sa collègue, qui se trouve être marie, ma sage-femme de l?acupuncture ! Ouf, c?est elle qui va nous accompagner et accueillir notre bébé ! Quel soulagement d?avoir ce visage connu à mes côtés ! Tout s?enchaîne, on me prépare pour le bloc, injection du produit, sonde urinaire, rasage, etc? mon chéri va s?habiller pour me rejoindre au bloc. Entre la fatigue, la peur, l?excitation et les produits, je tremble sans pouvoir m c?est désagréable, je ne maîtrise plus rien du tout ! Il est 9h, toute l?équipe se met en place. Mon chéri entre, se met près de moi. Je sens tout ce qu?on me fait, sans la douleur. Ca y est, je sens que le bébé arrive, j?ai juste le temps de dire à mon chéri : « il pleure pas, qu?est-ce qui se passe ? » et à 9h14, le 6 juin 2009, Baptiste est né et a hurlé tout de suite ! Marie me le pose contre mon visage, il a les yeux grands ouverts, il plonge son regard dans le mien, c?est comme si nous nous reconnaissions? un échange tout simplement merveilleux? le temps de lui dire bienvenu, de lui faire un bisou d?embrasser mon chéri, et zou, voilà mes 2 hommes partis pour un peau à peau. Je suis un peu jalouse, mais très heureuse car cela va faciliter la relation père-fils, je le sens? On me recoud, je tremble toujours, je veux dormir, manger, voir mon fils, rentrer? bref le délire ! Me revoilà 1/2h plus tard dans ma chambre en soins intensifs, et 1/2h plus tard, mes 2 hommes sont arrivés. Baptiste cherchait désespéramment un sein à téter pendant le peau à peau et il s?est littéralement jeté sur ma poitrine ! un vrai champion de la tétouille ! Et voilà le début d?une merveilleuse aventure ! Les jours qui ont suivis n?ont pas toujours été simples car j?ai eu beaucoup de difficulté à accepter cet accouchement « contraint ». J?ai eu l?impression de ne pas aller jusqu?au bout, de ne pas donner la vie? aujourd?hui Baptiste va bien, il est en bonne santé, et c?est ma récompense?
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


220370
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Un bebe pour 2014...debut des essais cet ete! - desir d'enfant - les clubs

image

Oui j'ai allaité ma puce 1 an, que du bonheur ! Malgré des débuts difficiles (préma) … Je vais te faire un copier coller de mon récit d'accouchement, j'espere que tu pourras accouché par voie basse pour le deuxieme ! Lundi 1 er novembre à 36...Lire la suite

Ca me tenterai bien mais.... - accouchement naturel

image

Merci ! Voilà donc mon récit : Le 10/02/2013. Je commence à perdre le bouchon muqueux mais aucun autre signe avant-coureur…. Le 14/02/2013. Nous sommes jeudi je sais pas ce qu'il me prend de faire le ménage à fond puisque le jour du ménage...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages