Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Péridurale      (2638 témoignages)

Préc.

Suiv.

Accouchement sans péridurale

Témoignage d'internaute trouvé sur france5
Mail  
| 585 lectures | ratingStar_86240_1ratingStar_86240_2ratingStar_86240_3ratingStar_86240_4

Je suis maman de 3 enfants. Pour les aînés j'ai accouché à l'hôpital avec péridurale car j'ai reçu de l'ocytocine pour déclencher mon travail et pas le temps de laisser venir en douceur la douleur car ce fut directement des contractions rapides et intenses. Pour l'aîné je ne sentais rien tant que j'étais debout puis comme le travail n'avancait pas, la poche des eaux fut rompue et on m'a collé au lit avec le monito sans me dire que je pouvais continuer à marcher. J'accouchais par le dos càd que bébé appuyaiut très fort sur mes reins et c'était très douloureux. Donc cela aurait permis de ne pas réclamer la péri et d'accélérer le travail. Ensuite on m'a assise car à ce moment j'avais la péri afin que bébé appuie sur mon col pour favoriser l'ouverture. La péri a perdu de son effet et l'anesthésiste a pratiqué une nouvelle péri plus haut et j'ai pu me reposer et finalement mon col s'est ouvert complètement. Pour mon 2d je suis arrivée à l'hôpital avec la poche rompue et pas de contractions. Rebelote perfusion et douleur et péridurale. Après ces deux accouchements, je me sentais frustrée car au départ je souhaitais accoucher sans péri afin de pouvoir sentir le passage de bébé. Pour mon 3ème, j'ai été suivie par des sages femmes dans le cadre d'une maison de naissance. Maison de naissance càd accoucher comme à la maison mais avec la sécurité de la proximité d'un hôpital. Donc pas de péridurale, pas d'épisio (uniquement si vraiment nécessaire càd rare) , respect des choix du couple, du rythme du travail et de bébé. Nous avions une sage femme pour moi seule pendant le travail ce qui n'est pas le cas à l'hôpital et donc toute l'attention nécessaire pour démarrer au quart de tour au moindre problème en directionde l'hôpital. Et si j'avais souhaité une péri idem. J'avais fait une préparation en haptonomie qui m'a permis de bien gérer et apprivoiser la douleur. J'ai accouché en position verticale sur mes 2 genoux. J'ai crié de toutes mes forces au départ de douleur puis cela m'a permis d'aller chercher une énergie terrible au fond de moi-même et je ne sentais plus la douleur. Je me suis sentie naître en même temps que ma fille. J'ai poussé 3 fois et Apolline est née, il était 21h 03 le 13/8/2005 J'en garde un merveilleux souvenir car nous sommes nées toutes les deux et nous avons vécu cette naissance en communion. Je n'avais pas ressenti ces émotions, ce sentiment pour les 2 premiers.

J'ai passé la nuit à la maison de naissance et je suis rentrée chez moi le lendemain pour midi. Durant 5 jours, une sage femme libérale est passée touts les jours pour ma toilette, mon allaitement, pesé bébé. Comme nous étions en été, j'ai pu profiter un maximum du beau temps et Apolline des UV sous un parasol afin de ne pas développer une jaunisse. Je me suis mieux reposée chez moi qu'à l'hôpital. Je prête à retenter la même expérience.
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


86240
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Un bebe pour 2014...debut des essais cet ete! - desir d'enfant - les clubs

image

Oui j'ai allaité ma puce 1 an, que du bonheur ! Malgré des débuts difficiles (préma) … Je vais te faire un copier coller de mon récit d'accouchement, j'espere que tu pourras accouché par voie basse pour le deuxieme ! Lundi 1 er novembre à 36...Lire la suite

Ca me tenterai bien mais.... - accouchement naturel

image

Merci ! Voilà donc mon récit : Le 10/02/2013. Je commence à perdre le bouchon muqueux mais aucun autre signe avant-coureur…. Le 14/02/2013. Nous sommes jeudi je sais pas ce qu'il me prend de faire le ménage à fond puisque le jour du ménage...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages