Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Péridurale      (2638 témoignages)

Préc.

Suiv.

Comment s'est déroulé mon accouchement

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 371 lectures | ratingStar_84230_1ratingStar_84230_2ratingStar_84230_3ratingStar_84230_4

Nous sommes le samedi 25 août, l'été a été très long, voire interminable. Comme prévu avec la sage-femme, à 7h30 j'appelle la maternité pour savoir si les salles d'accouchement étaient libres. Elle me répond : venez au plus vite, c'est calme !!!!

Toute la maisonnée dort profondément. Je prends une douche-éclair et me voilà partie toute seule pour la maternité avec mon petit sac. J'ai les boules et la trouille !!! Mais comme ils ne vont peut-être pas me garder ce n'est pas la peine de réveiller l'homme qui dort. Et en plus je préfère qu'il soit là pour le réveil des grands.

8h00 : Arrivée à la maternité. La sage-femme m'ausculte. Elle est étonnée : mon col a enfin évolué (il n'avait plus bougé ces 15 derniers jours). Monitoring pendant plus d'une heure … Les contractions qui avaient disparues ces derniers jours reprennent et me semblent un peu douloureuses (je dois rêver !!! C'est probablement piskologique) et le bébé bouge beaucoup moins.

Elle appelle le gyneco pour avoir son avis.

10h00 : En effet le col est ok (2 doigts larges) pour accélérer le travail. Je me prépare pour une longue journée à la maternité car un déclenchement est en général plus long qu'un accouchement naturel. Je devrais donc voir mon bébé aujourd'hui.

Je stresse comme une malade car à chaque contraction car je vois le rythme cardiaque de bébé qui diminue.

10h15 : pose de la perfusion avec le " syntosinon " et la péridurale peu de temps après. Je demande à la sage-femme d'appeler mon mari qui lui demande à quelle heure il doit revenir. Non mais je rêve : il n'arrive pas maintenant ? Il se fout de moi, je ne veux pas faire un bébé toute seule !!!! Bon heureusement que j'avais prévu un bon livre pas trop difficile. (et si c'était vrai).

Tout le personnel est vachement sympa, la sage-femme, le gyneco (vu quelques minutes) , l'anesthésiste, l'aide soignante…Finalement le temps passe vite.

11h : la douleur devient forte malgré la péridurale. Je pense que l'anesthésiste c'est trompé et a mis de l'eau au lieu d'anesthésiant. Je réclame une nouvelle dose. OUF ! La sage-femme accepte. Je ne sens plus mes jambes mais au moins je n'ai plus mal. Je vais pouvoir finir mon livre.

12h30 : La sage-femme m'ausculte. Vous êtes à 7 cm.

Dépêchez-vous, il faut appeler mon mari. ….

Allo, Monsieur XXt, il faudrait penser à venir mais prenez le temps de manger, il n'y a pas urgence mais votre épouse accouchera dans les 2 ou 3 heures !!!

Je deviens folle : il va rater la naissance de son fils !!!

Heureusement qu'il n'a pas écouté les conseils et est arrivé directement. Il était là pour 13h.

A son arrivée, la sf m'ausculte de nouveau et décide de me mettre en position de sortie de bébé, les pattes en l'air. Je lui dis de se dépêcher car le bébé pousse vraiment et qu'il va se prendre le mur d'en face. Je lui demande combien de bébés sont déjà tombés par terre. Elle se lave les mains, commence à enfiler ses gants et dit : bon on va voir ou ça en est. Au moment ou elle se penche, les gants toujours à moitié mis, pour prendre sa place elle s'écrit : à non je le vois déjà, ne poussez pas, attendez moi. Les poignées du lit ne sont même pas en position d'accouchement qu'une nouvelle contraction arrive. Allez-y madame, bloquez, poussez…

Théotime est là avec nous tout gluant mais déjà si craquant. C'est le portrait craché de son frère. Je suis la plus heureuse des mamans.

Il pèse 3kg390, n'apprécie pas du tout la sonde qui le débouche mais est content dans le bain que lui donne son papa.

Pas d'episio, pas de douleurs … Une pèche d'enfer pour la maman….Le papa semble plus fatigué par contre… Il ne veut pas sortir de la salle d'accouchement pour téléphoner : les autres peuvent attendre, ils ne sont pas à une heure près !!!!

Voici comment c'est déroulé ce samedi 25 août 2001. Une naissance, on ne peut plus en douceur et en bonheur pour Théotime.

16h : Mathilde et Grégoire débarquent dans ma chambre. Ils sont tout excités et très heureux. Nous voilà Grand frère et Grande s&oelig ; ur pour de bon !!!
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


84230
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Un bebe pour 2014...debut des essais cet ete! - desir d'enfant - les clubs

image

Oui j'ai allaité ma puce 1 an, que du bonheur ! Malgré des débuts difficiles (préma) … Je vais te faire un copier coller de mon récit d'accouchement, j'espere que tu pourras accouché par voie basse pour le deuxieme ! Lundi 1 er novembre à 36...Lire la suite

Ca me tenterai bien mais.... - accouchement naturel

image

Merci ! Voilà donc mon récit : Le 10/02/2013. Je commence à perdre le bouchon muqueux mais aucun autre signe avant-coureur…. Le 14/02/2013. Nous sommes jeudi je sais pas ce qu'il me prend de faire le ménage à fond puisque le jour du ménage...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages