Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Péridurale      (2638 témoignages)

Préc.

Suiv.

Déroulement de l'accouchement

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1128 lectures | ratingStar_44801_1ratingStar_44801_2ratingStar_44801_3ratingStar_44801_4

Ta naissance était initialement prévue, selon le premier examen effectué par le médecin, pour le 21 février 2004. Au fur et à mesure de la grossesse, cette date a évolué. A la troisième semaine de grossesse, on nous annonçait que ce serait pour le 20 février, puis un mois plus tard on nous dit que vu la taille de luf : ce sera pour le 19 février au plus tard. Finalement au 7ème mois à la maternité, la gynécologue me dit : pour moi, le terme est le 13 février !!! .

Ton papa et moi nous sommes donc préparés à taccueillir le vendredi 13 février 2004 (un vendredi 13 : symbole de chance et jour du premier tirage de lEuro-million : loto européen ! ) mais nous pensions que tu choisirais darriver plus tôt. Pendant le dernier mois les contractions se sont faites plus régulières, fortes mais jamais réellement douloureuses Cest ainsi que le 13 février au matin, tu nétais toujours pas née, et je venais à la maternité pour effectuer les examens de contrôle et sassurer que tu allais bien.

Je dois avouer que j'ai trouvé ces examens plus douloureux quà laccoutumée, surtout lamnioscopie par laquelle ils ont contrôlé que le liquide était toujours clair Et là tout dun coup : grand moment démotion : la sage femme me dit : Oh !!! Mais cette petite a plein de beaux cheveux !!! Je narrivais pas à y croire elle pouvait voir ta tête tout dun coup tout devenait beaucoup plus réel, je réalisais quau plus tard dans quatre jours (déclenchement systématique quatre jour après le terme) : tu serais dans nos bras.

Verdict des examens : tout allait bien. Le col était dilaté à 2 cm alors que deux jours avant il était à 1 cm Les choses progressaient lentement mais sûrement selon la sage femme, ce qui est normal pour un premier enfant. On discute un peu, jexplique à la sage femme que je redoute de ne pas savoir quand le moment de partir pour la maternité est venu elle me rassure en me disant que pour un premier accouchement il faut compter dix à douze heures de travail en moyenne donc jaurai amplement le temps et en plus quand ce sont des vraies contractions de travail, selon elle on ne peut pas passer à coté Je repars, rassurée, impatiente de faire ta connaissance et avec un rendez vous pour 48h plus tard, pour re-vérifier que tout va bien Avant de quitter la maternité je fais un petit tour à la Chapelle, comme je lai fais lors de chacune de mes visites. Cest devenu un rituel un moment privilégié unique.

Le reste de la journée se passe normalement ton papa rentre du travail le soir, nous sommes en week-end nous dînons tranquillement puis nous installons devant la télé pour regarder quelques épisodes de 24 heures chrono, dont nous avons lintégrale en DVD. Autours de 21h00, je sens une contraction arriver rien de bien nouveau, jen ai tous les soirs depuis des semaines maintenant, mais là, je sens que cela pince un peu plus fort, et je ressens une légère douleur dans les reins rien dinsupportable mais je note que ce nest pas comme dhabitude 15 minutes plus tard, la même chose, puis re belote 15 minutes après etc. Cest tout à fait supportable, mais cela mintrigue je me dit que le col continue de travailler et que cest normal.

Nous regardons trois épisodes puis, je décide de prendre un bain chaud pour voir si les contractions sarrêtent si cest le cas : cest un faux travail A peine entrée dans le bain, je me sens mieux je me dis donc que cest une fausse alerte ton Papa vient dans la salle de bain, et je lui dis que ce serait chouette que tu naisses le jour de la Saint Valentin, vu la signification de ton prénom (Philae signifiant celle qui aime en grec) Jérôme rigole en disant que cela ressemble à une consigne pour notre Pitchoune Je sors du bain et là une nouvelle contraction arrive forte et toujours douloureuse Ton Papa demande sil faut partir pour la maternité et là je lui dis : non il faut partir se coucher tranquillement, nous verrons bien comment cela évolue les contractions ne sont pas trop rapprochées et la douleur est tout à fait supportable Il est donc à peu près minuit quand nous nous couchons. Les contractions continuent, se rapprochent toutes le 7-8 minutes et deviennent sensiblement plus douloureuses mais encore gérables Jérôme dort, de mon coté, ne trouvant pas le sommeil, je regarde la télé : il y a lémission sans aucun doute : affligeant programme où les gens racontent comment ils ont été arnaqués ou ruinés par des escrocs mais au moins cela permet de passer le temps, et je ne sais pas où est la télécommande.

A 3h00 du matin je trouve que les contractions deviennent réellement plus douloureuses et je commence à me dire que cest vraiment le jour J. Je me lève, je prépare mes dernières affaires que je mets dans ma valise pour partir à la maternité A 3h30 du matin, je me décide à réveiller ton Papa à peine ai-je prononcé les mots Chéri, je pense quil va falloir y aller, quil est débout frais comme sil avait été éveillé depuis des heures il shabille et se met bien sûr sur son trente et un chemise à boutons de manchettes etc bref très classe le futur Papa il passe tout de même deux fois dans la salle de bain pour se coiffer en lespace de deux minutes pas de doute lémotion est présente.

Il est 4h00 quand nous mettons les valises dans la voiture et nous voilà partis Nous avions repéré litinéraire à lavance, mais il faut avouer quà quatre heures du matin, il ny a pas foule et la crainte que nous avions jadis dêtre bloqués dans les embouteillages est totalement dissipé ! Dans la voiture, les contractions continuent de plus belle, je respire comme on nous la appris, mais honnêtement cest tout de même très différent des cours daccouchement quand on le fait le jour J avec la douleur ceci dit, je suis étonnamment zen, j'ai cette sensation que tout ce qui se passe est totalement naturel que tout se déroule normalement Nous arrivons à la maternité à 4h15. Nous nous garons sur les places réservées au stationnement en urgence, et entrons dans le petit hall daccueil.

Là un jeune homme attend accompagné de sa maman nous discutons un peu en attendant que lon vienne nous chercher sa compagne est arrivée il y a quelques temps pour accoucher apparemment les bébés de février se sont donnés le mot pour venir dans la nuit Une sage-femme vient nous chercher et nous installe dans une salle daccouchement Ton Papa porte la blouse blanche à merveille mais il narrive pas à la fermer dans le dos et oui cest ce qui arrive quand on a un corps dathlète !!!

Une sage femme très sympathique mexamine, elle fait de son mieux mais je trouve lexamen terriblement douloureux le col est à 3cm, donc les choses ont bien évolué depuis ce matin, mais ce sera sans doute long me dit-elle. Elle nous confirme que le col est mûr et que cest bien le moment Le monitoring montre des contractions réelles, mais assez espacées 10 minutes entre deux on me pose une perfusion pour les régulariser Locytocine fait très rapidement effet et là, la douleur devient très intense, les contractions sont fortes et me coupent la respiration. Jessaye la respiration active mais parfois la douleur prend le dessus très rapidement lanesthésiste arrive moi qui hésitais pour la péridurale : je ne me pose plus de questions : cest une évidence Je suis terrorisée, je le dis à lanesthésiste qui me rassure je narrête pas de trembler depuis que je suis arrivée à la maternité : cest normal et cela ne gêne en rien lanesthésiste je narrête pas de lui parler pour me rassurer cela fait sourire Jérôme qui devine à quel point je suis stressée J'ai des sueurs froides pendant la piqûre tellement j'ai peur mais honnêtement : plus de peur que de mal lintervention est totalement indolore et quel soulagement quand 15 minutes plus tard, elle commence à faire effet !

Une heure plus tard, la sage femme vient à nouveau mexaminer le col est à 4 cm bref le rythme de dilatation est de 1cm par heure : classique pour une primipare ce sera donc long il ne nous reste plus quà attendre Jérôme, qui est resté à coté de moi depuis le début, décide daller garer la voiture au parking sous-terrain qui est maintenant ouvert, prendre un café et appeler nos mamans respectives pour leur dire que nous sommes à la maternité et que le travail a commencé.

Alors quil est absent en train de faire tout cela, je reste au calme dans la salle daccouchement. Jessaye de me reposer puis soudain je sens à nouveau la douleur cela reste léger, mais je devine que la première dose de la péridurale commence à cesser son effet, il est temps pour moi de presser la pompe de commande Quinze minutes plus tard, cela va mieux mais très rapidement la douleur revient je sens un écoulement et je vois que je perds du sang je décide dappeler la sage femme Jérôme est toujours absent donc je ne suis pas rassurée.

La sage femme vient, et mexamine, en effet il y a des saignements mais cela est normal, cest le signe que le col continue à travailler mais là lors de lexamen, je vois les yeux de la sage femme sécarquiller : mais cest impossible vous êtes dilatée à 9 cm vous êtes passée de 4 cm à 9 cm en moins dune heure Il faut que je prévienne léquipe de jour qui vient darriver car je leur ai dit que la naissance ne serait sans doute pas avant 17-19 heures mais là je puis vous assurer que bébé sera dans vos bras avant midi !!! . Je suis ahurie et heureuse mais jangoisse à lidée que Jérôme ne soit pas de retour à temps Heureusement il arrive quelques minutes plus tard je lui annonce que je suis à 9 cm : il nen revient pas !!! Nous nous regardons dans les yeux le grand moment approche, nous sommes heureux et impatients et un peu fébriles aussi.

Moins dune heure plus tard, je commence à te sentir pousser vers le bas Ton papa prévient la sage femme je suis à dilatation complète le problème cest que la sage femme est actuellement occupée par un autre accouchement : il va falloir attendre jarrive à gérer lattente en respirant à chaque fois que je te sens pousser pour sortir quand la sage-femme arrive, et installe les étriers, je réalise que ta naissance est imminente mais avec linfirmière, elles prennent le temps de tout préparer j'ai limpression que cela dure des heures et ton papa aussi.

Ton Papa sinstalle à coté de moi sur la gauche, pour me soutenir et mépauler il est formidable. La sage-femme me demande si j'ai pris des cours de préparation, je lui dit que oui mais que je devine que le jour J cest sensiblement différent des cours faits il y a plusieurs semaines. Elle me ré-explique rapidement ce quelle attend de moi au moment de la poussée on mindique quand les contractions arrivent grâce au monitoring car je ne les sens pas réellement avec la péridurale puis je bloque la respiration, et je pousse en contractant très fort avec les abdominaux apparemment cest exactement ce quil faut faire la sage femme et Jérôme me félicitent et cela mencourage beaucoupen quatre contractions tu étais là La sage femme te dépose rapidement sur mon ventre : tu es si grande, je caresse ton dos je croise le regard de ton Papa : il est ébahi lui aussi tellement il te trouve grande !!! Il est 11h00 exactement : tu es née six heures trente après notre arrivée à la maternité.

La sage-femme nous présente ses excuses mais elle décide de temmener vite pour les examens car tu avais deux tours de cordon ombilical autours du cou lors de ta sortie alors par précaution, elle ne veut pas tarder Jérôme est invité à la suivre pour assister aux premiers soins et examens Je reste seule quelques instants à savourer cette sensation unique : depuis quelques secondes, je suis maman, je suis ta maman tu nes pas dans la salle mais pourtant je sens que tout a changé.

Ton Papa revient en te tenant dans ses bras après que la fin de mes soins, tu es restée 40 minutes dans ses bras à attendre patiemment comme un ange, sans même pleurer à croire que tu as compris que tu es dans les bras du plus formidable des pères : Ton Papa.

Dès que vous revenez, je te propose le sein le gauche tu nas pas besoin que je te guide ou que je texplique quoique ce soit linstinct et la nature font bien les choses, tu bois goulûment et tendrement puis nous tinstallons dans ton berceau et nous tobservons avec émotion et amour Nous rejoignons ensuite tous les trois notre chambre : la numéro 411 nous devons lavouer, avec ton papa, nous avons passé les premières heures de ta vie à te regarder dormir, et à se dire et se répéter combien nous te trouvions belle et à nous extasier devant ce magnifique miracle de la vie.

Toi, notre petite puce, par ton arrivée au monde tu as tout dun coup bouleversé nos existences nous avons, en ce jour, quitté notre statut de jeune couple pour entrer dans celui de famille grâce à toi, notre Philae chérie Un grand merci à toi de nous avoir fait le plus beau des cadeaux de Saint-Valentin.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


44801
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Un bebe pour 2014...debut des essais cet ete! - desir d'enfant - les clubs

image

Oui j'ai allaité ma puce 1 an, que du bonheur ! Malgré des débuts difficiles (préma) … Je vais te faire un copier coller de mon récit d'accouchement, j'espere que tu pourras accouché par voie basse pour le deuxieme ! Lundi 1 er novembre à 36...Lire la suite

Ca me tenterai bien mais.... - accouchement naturel

image

Merci ! Voilà donc mon récit : Le 10/02/2013. Je commence à perdre le bouchon muqueux mais aucun autre signe avant-coureur…. Le 14/02/2013. Nous sommes jeudi je sais pas ce qu'il me prend de faire le ménage à fond puisque le jour du ménage...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages