Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Péridurale      (2638 témoignages)

Préc.

Suiv.

Effet indésirable avec rachianesthésie

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 2897 lectures | ratingStar_54054_1ratingStar_54054_2ratingStar_54054_3ratingStar_54054_4

D'abord, petite leçon danatomie. IL faut imaginer la colonne vertébrale comme un empilement de rondelles épaisses en os, trouées en leur centre : les vertèbres. Ces vertèbres sont séparée les une des autres par des petites rondelles en "caoutchouc" : les disques intervertébraux. Cet ensemble compose donc un tube. L'intérieur de ce tube est tapissé par les méninges. Ce sont trois feuillets très minces collés l'un sur l'autre. La méninge la plus externe (celle qui est la plus proche de l'os) , se nome la dure-mère. Protégée par ces méninges, on trouve la moelle épinière, qui est le "prolongement" du cerveau. Cette moelle épinière baigne dans un liquide (tout comme le cerveau) appelé : Liquide Céphalo Rachidien, ou LCR. Le décor est maintenant planté.

Pour réaliser une rachianesthésie, il suffit de faire passer une aiguille très fine entre deux vertèbres en piquant à travers le disque intervertébral. On franchi ensuite les méninges pour arriver dans le LCR. L'anesthésique local est alors injecté, une sensation de chaleur envahie les cuisses et les fesses. En temps normal, il faut 2 à 5 mn pour réaliser cet acte. Bien sure, si des difficultés se présentent, le temps sera plus long. L'anesthésie s'installe en une dizaine de minute. Cette technique est idéale pour pratiquer une césarienne.

Pour réalisée une anesthésie péridurale, il faudra, après une anesthésie locale de la peau, faire passer une aiguille (un peu plus grosse que celle utilisée pour la rachi) par le même chemin que pour une rachi, mais en s'arrêtant devant la dure-mère que l'on ne doit pas franchir. L'anesthésique local va être injecté devant la dure-mère, dans un espace appelé : espace péridurale (littéralement : autour de la dure-mère) ! Un cathéter (petit tuyau très fin) est mis en place dans cet espace, et permettra d'injecter l'anesthésique pendant tout le temps nécessaire. La mise en place de la péri est un peu plus longue que celle de la rachi. Voila donc la différence de technique. Maintenant quelles différences de résultat ?

La péri est une anesthésie un peu plus complexe, mais plus fine. On peu obtenir une analgésie (il n'y a plus de douleur) sans qu'il y ai ce que l'on appel un "bloc moteur" : un paralysie (réversible bien sure) Ce qui permet à la femme qui accouche de ressentir (sans douleur) les contractions, et de "pousser" quand cela est nécessaire.

La rachi est moins difficile à mettre en place, elle est moins "fine" et procure une anesthésie d'excellente qualité, associée à un bloc moteur complet.

Dans votre cas, mêmes si la péri n'a pas été réalisable, la rachi le sera sûrement. Il est très rare chez les femmes en age de procréer que l'on soit amené à abandonner (sauf en cas de pathologie particulière du rachis : traumatisme important, scoliose grave).

Bon courage, et vous verrez, tout se passera bien !
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


54054
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Un bebe pour 2014...debut des essais cet ete! - desir d'enfant - les clubs

image

Oui j'ai allaité ma puce 1 an, que du bonheur ! Malgré des débuts difficiles (préma) … Je vais te faire un copier coller de mon récit d'accouchement, j'espere que tu pourras accouché par voie basse pour le deuxieme ! Lundi 1 er novembre à 36...Lire la suite

Ca me tenterai bien mais.... - accouchement naturel

image

Merci ! Voilà donc mon récit : Le 10/02/2013. Je commence à perdre le bouchon muqueux mais aucun autre signe avant-coureur…. Le 14/02/2013. Nous sommes jeudi je sais pas ce qu'il me prend de faire le ménage à fond puisque le jour du ménage...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages