Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Péridurale      (2638 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai dû accepter la péridurale

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 293 lectures | ratingStar_221463_1ratingStar_221463_2ratingStar_221463_3ratingStar_221463_4

Personnellement, je n'ai pas trop pensé à l'accouchement jusqu'au début du 9è mois. J'ai fait des cours de prépa à l'accouchement à partir du 6è mois, qui m'ont bien aidé : on y explique le fonctionnement du corps de la femme ce qui permet de savoir interpréter les différentes douleurs qui se manifestent à l'approche de l'accouchement. On sait ainsi que ce que l'on ressent est normal et cela permet de dé stresser. A partir du 9è mois, j'ai commencé à me projeter, à répéter un peu mon accouchement dans ma tête (concrètement, je fais quoi, à quel moment, etc.)

 

J'étais partie dans l'idée de demander la péridurale le plus tard possible, afin de bien sentir mon corps et éventuellement d'accoucher naturellement. Quand les premières contractions se sont faites sentir, je respirais bien profondément, comme on me l'avait appris. Je faisais le vide dans ma tête, me concentrant uniquement sur mon corps. Les contractions étaient douloureuses mais bien moins que ce à quoi je m'attendais.

 

A tel point que lorsque nous sommes partis à la mater car je perdais du liquide, nous y sommes allés à pied et sans bagage (je pensais qu'on me renverrait chez moi). Arrivé à la mater, tout s'est accéléré. C'est vrai que d'être allongée sur le dos, c'est pas top. Moi, cela a eu tendance à augmenter la douleur des contractions. Tout allait très bien (je gérais les contractions) jusqu'à ce qu'on me demande de me lever pour aller faire "pipi dans le bocal" avant de passer en salle d'accouchement. Là, le changement de position (couché = debout) m'a été "fatal" : la douleur est devenue atroce, j'ai paniqué, je ne gérais plus... J'ai donc accepté la péridurale à mon arrivée en salle d'accouchement. Il était 18h30. J'ai accouché 4h après. La péri a été très bien posée : elle m'a soulagée de suite. Après, je gérais moi même les injections : je n'ai appuyé que 2 fois sur le bouton... Pour moi, le plus douloureux a été les contractions au moment de l'expulsion. Heureusement, ça ne dure pas longtemps et surtout c'est très vite oublié comparé à la joie de voir sortir son bébé. Après avoir accouché j'ai pensé "c'est tout ? Ca ne fait pas plus mal que ça ?". Par contre, je n'avais pas pensé que cela serait aussi fatiguant de s'occuper d'un bébé (notamment le 1er mois).
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


221463
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Un bebe pour 2014...debut des essais cet ete! - desir d'enfant - les clubs

image

Oui j'ai allaité ma puce 1 an, que du bonheur ! Malgré des débuts difficiles (préma) … Je vais te faire un copier coller de mon récit d'accouchement, j'espere que tu pourras accouché par voie basse pour le deuxieme ! Lundi 1 er novembre à 36...Lire la suite

Ca me tenterai bien mais.... - accouchement naturel

image

Merci ! Voilà donc mon récit : Le 10/02/2013. Je commence à perdre le bouchon muqueux mais aucun autre signe avant-coureur…. Le 14/02/2013. Nous sommes jeudi je sais pas ce qu'il me prend de faire le ménage à fond puisque le jour du ménage...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages