Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Péridurale      (2638 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai eu un accouchement de rêve!

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1102 lectures | ratingStar_106293_1ratingStar_106293_2ratingStar_106293_3ratingStar_106293_4

Nous sommes en décembre, j'attends un bébé pour janvier. Franck et moi sommes heureux de devenir parents, nous ignorons toujours le sexe, j'ai enfin renoncé à aller travailler (qu'il a été difficile de lâcher ma classe ! ) Le gynéco m'a annoncé une légère hypertension, rien de grave, je suppose, d'ailleurs j'en ai déjà fait pour ma première grossesse. Sauf que cette fois-ci, le problème va se révéler plus sérieux.

Début décembre donc, quelques traces d'albumine Encore rien de préoccupant. Et puis, le 22 décembre au soir, peu après une énième analyse, je reçois un coup de téléphone de mon gynéco : au vu des derniers résultats d'analyse, je dois absolument venir faire contrôler ma tension, l'albumine, faire un monitoring pour le bébé, tout ça très rapidement ! Ils m'attendent le lendemain matin. Coup dur ! Qu'est-ce qui se passe ?

Le lendemain donc, aux cent coups, je me rends à la maternité. Là, prise de sang, analyses encore et encore, monitoring ; bébé va bien, moi, moins bien : le taux d'albumine continue de grimper en flèche ! Mon gynéco décide de me garder pour faire une albuminurie des 24 heures, contrôler régulièrement la tension. Je me mets à pleurer : je ne veux pas rester ici pour Noël, c'est mon tour de le passer avec Elisa (elle est en garde alternée, nous fêtons Noël ensemble un an sur deux). Du coup, ils me promettent que je sortirai de la clinique le lendemain, et puis de toute façon, mon col est pour l'instant bien verrouillé, impossible de déclencher l'accouchement.

Noël se passe, plus ou moins bien : je suis extrêmement fatiguée, mes jambes, mes pieds, mon dos me font souffrir, le moral est en berne Mais au moins, je suis avec Elisa !

Le 25 dans l'après-midi, nouvel appel : je dois revenir le lendemain matin, refaire une surveillance. Le moral baisse encore d'un cran.

Le 26 au matin, nouveau monitoring : bébé va toujours bien. Moi, mon taux d'albumine bat des records, c'est très mauvais, je risque tout simplement d'empoisonner le bébé et de faire une éclampsie ! Ils examinent mon col : il a bougé, il est à 2 cm ! Je suis "déclenchable"!

Oui, d'accord, mais je ne suis pas prête du tout ! Ce bébé ne devait arriver que dans trois semaines et vu le moral, je n'ai rien préparé ! Et Elisa, qui va la garder ? Compréhensive, la sage-femme m'accorde 1 heure : je dois être de retour à 11 heures !

Je rentre à la maison, entre en trombe dans le salon, Franck est là, il prend son petit-déjeuner. Ca y est, lui dis-je, ils me déclenchent ! A Elisa, qui regarde la télévision, j'annonce : Les médecins vont me faire accoucher, le bébé va naître aujourd'hui ! Ma grande est tellement heureuse qu'elle en pleure de joie.

Franck a un peu plus de mal à réaliser !

Franck dépose Elisa chez sa grand-mère, puis il va déjeuner. Pendant ce temps, j'effectue les formalités, l'admission à l'hôpital, j'ai enfin le sourire, je viens de réaliser que ça y est, ce doute, ce danger au-dessus de la tête de mon bébé va être levé !

J'arrive en salle d'accouchement, c'est Géraldine qui est la sage-femme de garde. Elle est toute jeune, souriante, douce. Elle m'installe, place le monitoring, la perfusion (aïe ! ) , et me laisse. Elle revient de temps en temps, pour voir si la travail évolue ; oui, merci ! Une heure plus tard, les contractions commencent. Elles sont très gérables, mais Géraldine craint que la douleur ne soit vite insupportable. Elle me propose la péridurale, que j'accepte aussitôt : aucune envie de souffrir ! Mon accouchement pour Elisa avait été tellement confortable, que j'aimerais avoir le même ! On me pose donc la péridurale, et je commence à sommeiller doucement. Franck arrive un peu plus tard, il est surpris de me voir si détendue !

Puisqu'il est là, je me réveille, on rit, on plaisante, on prend des photos, c'est super sympa. Géraldine continue ses allées et venues, elle ne nous dérange guère. Ce sera un accouchement en petit comité, entre nous trois ! Et puis d'un seul coup, elle nous dit : c'est le moment, on va vous installer. Quoi ? Déjà ? Franck est tout surpris, moi aussi : il n'est que 15 heures 40!

La péridurale est un peu moins efficace, tant mieux, je vais pouvoir pousser ! Je me mets en place, les jambes dans les gouttières, Franck me soutient la nuque, j'attrape mes cuisses et, quand je sens une contraction, je pousse, encouragée par Géraldine, par Franck aussi. Les cheveux du bébé apparaissent, Franck voit la tête aller et venir, on me fait toucher les cheveux et soudain je localise la tête du bébé, son corps aussi ! Il est là ! Encore quelques poussées et la tête est dehors, je sens une masse qui sort de mon corps en glissant, d'un seul coup ! Le bébé est couvert de vernix, Géraldine montre le sexe à Franck (c'est une fille ! ) et me débarrassant de ma chemise, me pose mon petit amour sur la poitrine, en peau à peau. Quel bonheur !

Franck accepte de couper le cordon (j'entends encore son "oui" ferme et assuré, lui qui avait peur de ne pas supporter le spectacle ! ) et nous pleurons ensemble, elle est si belle, notre fille !

Lou est née avec trois semaines d'avance, elle mesure 46 cm, pèse 2 kg 620 et elle est absolument superbe ! J'ai eu l'accouchement dont je rêvais, quasiment sans douleur, en sentant bien tout ce qui se passait Lou est arrivée en moins de 6 heures !
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


106293
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Un bebe pour 2014...debut des essais cet ete! - desir d'enfant - les clubs

image

Oui j'ai allaité ma puce 1 an, que du bonheur ! Malgré des débuts difficiles (préma) … Je vais te faire un copier coller de mon récit d'accouchement, j'espere que tu pourras accouché par voie basse pour le deuxieme ! Lundi 1 er novembre à 36...Lire la suite

Ca me tenterai bien mais.... - accouchement naturel

image

Merci ! Voilà donc mon récit : Le 10/02/2013. Je commence à perdre le bouchon muqueux mais aucun autre signe avant-coureur…. Le 14/02/2013. Nous sommes jeudi je sais pas ce qu'il me prend de faire le ménage à fond puisque le jour du ménage...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages