Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Péridurale      (2638 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le plus beau jour de ma vie

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 307 lectures | ratingStar_53355_1ratingStar_53355_2ratingStar_53355_3ratingStar_53355_4

Le plus beau jour de ma vie.

Vendredi 8 juin 2007.

Encore une fois j'ai mal dormi et oui ces derniers mois sont difficiles et mon sommeil en fait les frais, vivement que je puisse à nouveau dormir sur le ventre ms bon là cest mission impossible .

Quel ventre ! Je pourrais vraiment passer les castings pour être le nouveau bonhomme Michelin !

Jouvre un oeil et le radioréveil affiche 7h00.

Pfiouuuu ! Il serait bon que je me rendorme, chéri à côté dort comme bébé (et il fait bien den profiter).

Comme dhabitude, je me lève en version culbuto, (toujours une épreuve de sortir du lit) et je file en direction de ma pièce fétiche depuis quelques mois : les WC.

Ne fois ma vessie soulagée je retourne me coucher et là j'ai comme une sensation bizarre, un léger tiraillement dans le bas ventre.

Bon en même temps cest courant à la fin de la grossesse alors je ferme les yeux en espérant me rendormir rapidement.

Il est 7h30 quand je bondis du lit, chéri se réveille en sursaut et veut savoir ce qui marrive.

Je lui réponds quil se passe quelque chose dans mon bidon que je ne peux pas décrire, je reste dons plantée là au bout du lit chéri qui mobserve les yeux à peine ouvert. Je me raisonne encore une fois persuadée tout de même que mon corps et mon esprit se sont mis daccord pour me jouer des tours et je me recouche.

A 7h45, je réveille à nouveau chéri par un… ! Qui méchappe il me demande ce qui marrive et je lui explique que je pense ne plus pouvoir contrôler ma vessie.

Fallait voir sa tête cette fois il avait lair totalement réveillé !

Je file une fois de plus aux toilettes histoire de ne pas inonder le lit et je vois quelques gouttes de sang !

Jexplique donc à chéri quil fort possible que ce ne soit pas de lurine mais du liquide amniotique, là je confirme il est tout à fait réveillé !

Inquiète tout de même par la présence de sang, je décide dappeler la maternité.

Une sage femme, toute gentille, me confirme que je suis en train de rompre la poche des eaux mais pour elle il ny a pas durgences je peux venir pour 10h.

Je dis donc à chéri de se recoucher car on a un peu de temps devant nous .

Dans la foulée jappelle Maman puis jenvoie un mail à une amie qui doit déjà être arrivée à son boulot et bien sûr je poste sur le forum pour informer mes cybercopines !

Mon amie me rappelle pour me souhaiter bon courage et je pense quelle se rappellera du cri que j'ai poussé quand j'ai senti un flot plus important couler entre mes jambes.

J'ai donc raccroché et couru dans la salle de bains me mettre une serviette éponge entre les pattes.

Puis j'ai bouclé ma valise, j'ai rangé un peu lappart et j'ai décidé histoire de passer le temps de ficher mes cours (pour le concours).

Puis cest LA fameuse perte des eaux, heureusement j'ai senti la chose venir et cela marrive dans la salle de bains, une vraie cascade, de leau coule sans discontinuer.

Je décide donc de prendre une douche et chéri maide à nettoyer le dégât des eaux !

Il petit-déjeune et je retourne à mes cours.

Maman (qui vit plusieurs étages au dessus) ne peut sempêcher de venir embrasser sa fille cest le grand jour et je vous assure elle est surexcitée à lidée dêtre grand-mère dans quelques heures.

Je finis de me préparer et à 9h50 on démarre direction la maternité.

Une fois franchit la porte du garage je réalise que quand je serai de retour nous ne serons plus 2 mais 3 !

Le trajet semble plus long que dhabitude et pour éviter de trop cogiter je chantonne durant tout le trajet (toi toi mon toit voilà ce que je fredonne).

Une fois arrivée sur Meaux je constate que mes contractions, jusque là indolores, sintensifient.

Arrivés à la maternité, chéri se charge de mon admission et moi on me place en salle de pré-travail.

Cest une élève-infirmière qui soccupe de moi et il est 10h30 quand on me fait enfiler une blouse et quon me place sous monitoring.

A 11h cest une sage-femme qui vient mausculter, verdict : col mi-long, postérieur, fermé en interne.

En gros : cest pas pour tout de suite !

Lhorloge digitale affiche 11h30 quand linfirmière sy prend à plusieurs fois pour me poser la perfusion et on me fait un bilan sanguin dans la foulée.

On me laisse avec chéri, lui lit Léquipe, moi je bouquine aussi (People or not people).

A 14h j'ai le droit a une petite collation (carottes râpées aurait on peu que je devienne mal aimable ? ) yaourt et jus de fruit) et la sf mausculte à nouveau : col mi-long toujours postérieur.

Pendant 2h les contractions se feront de plus en plus douloureuses, on me passe un énorme ballon -semblable à celui sur lequel on sautait étant gamin- et de masseoir dessus me soulage énormément !

Jespère que les contractions sont efficaces sur le col parce que sérieusement ça fait un mal de chien !!

16h Nouvel examen, RAS.

Elle décide de menlever le monito et avec chéri on part se balader autour de lhôpital, histoire daccélérer le travail !

Wouuuu punaise cest douloureux, on marche 3/4h mais sur la fin je conseille à chéri de ne pas me parler parce que j'ai mal et que sil parle bah ça ménerve ! Le pauvre !

17h30, mon calvaire nest pas terminé, retour dans la chambre et je me jette sur mon meilleur ami le ballon !

18h Une nouvelle sage femme se présente à moi, elle fait partie de léquipe de nuit et elle me dit que cest elle qui maccouchera,… Nous ne sommes pas nombreuses ce soir là 3 ou 4 femmes en travail et pré-travail, chouette cest mieux comme ça !

Nouvel examen : col à 3cm !

Cest tout ? Non mais sans blague j'ai marché pendant 45 minutes, cest quoi ce délire !

Heureusement elle décide tout de même de minstaller en salle de naissance.

Il est 18h30 quand lhomme le plus génial au Monde entre en scène : lanesthésiste !

Ils font sortir chéri et il me pose ma péridurale réclamée depuis un bout de temps mais j'ai su rester digne, lol !

Et là la magie, enfin la chimie opère, même plus mal ! Je revis, exit la virgy qui râle et qui souffle comme un buf toutes les 5 min !

19h : nouvel examen, ça avance ms on va me donner un petit coup de pouce et envoyez le synthocinon = locytocine de synthèse !

Non parce que cest bien gentil mais je veux la voir ma fille !

20h : Perf dantibio en place et oui cela fait plus de 12h que j'ai perdu les eaux !

20h45 :4cm.

23h55 :5cm oh my god.

Ma fille ne naitra donc pas le 8 juin !

1h00 :7cm.

Je somnole entre chaque examen et chéri en fait autant, cest long, long, terriblement long !!!

La péri fait moins effet du côté gauche, ouille ouille je ressens à nouveau les contractions !

Je demande à chéri daller chercher une infirmière, il faut me remettre de lantibobo !

Il me réinjecte un chouïa de produit et je respire à nouveau normalement.

2h39 : Dilatation complète !

1 Heure plus tard, la sf mexamine à nouveau, ma puce est bien engagée et à 4h15 débute lexpulsion !

Je vais pousser à plusieurs reprises, je bloque ma respiration et pppppppppffff !

A la fin je nen peux plus, je nai quune chose en tête allez vas y dans quelques minutes tu vas serrer ta puce dans tes bras .

Cest à 4h48 que Léa a fait son entrée dans le monde.

Une fois ses épaules sorties je demande à la sortir.

Je prends alors son petit corps et je lattire tout contre moi, je la pose sur ma poitrine et le jeune papa coupe le cordon !

Cest un moment magique, chargée démotions, je suis bouleversée, je narrive pas à parler, dailleurs les larmes ne viendront que plus tard, là je suis littéralement sous le choc !

Nous voilà parents !

Ma petite fille me lance son 1er regard et à cet instant je sais que ma vie ne sera plus jamais la même !

Pour ce petit être blotti tout contre moi je pourrais abattre des montagnes !

Elle part avec son père faire sa toilette et japprends par la suite quelle est en parfaite santé, elle pèse 3kgs600 et mesure 50 cm !

J'ai eu lépisio tant redoutée on me recoud après avoir retirée le placenta !

Puis ma petite puce me revient et on nous laisse tous les 3 dans cette salle où Léa a vu le jour en attendant de nous monter dans notre chambre.

Il est 8h40 quand je peux enfin être transférer.

Les effets de la péri se dissipe petit à petit, ma puce est au creux de mes bras si paisible et cest alors que je commence à réaliser ce qui vient de se passer et les larmes commencent à inonder mes yeux !

J'ai donné la vie et cela reste la plus belle chose que j'ai accomplie.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


53355
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Un bebe pour 2014...debut des essais cet ete! - desir d'enfant - les clubs

image

Oui j'ai allaité ma puce 1 an, que du bonheur ! Malgré des débuts difficiles (préma) … Je vais te faire un copier coller de mon récit d'accouchement, j'espere que tu pourras accouché par voie basse pour le deuxieme ! Lundi 1 er novembre à 36...Lire la suite

Ca me tenterai bien mais.... - accouchement naturel

image

Merci ! Voilà donc mon récit : Le 10/02/2013. Je commence à perdre le bouchon muqueux mais aucun autre signe avant-coureur…. Le 14/02/2013. Nous sommes jeudi je sais pas ce qu'il me prend de faire le ménage à fond puisque le jour du ménage...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages