Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Péridurale      (2638 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le récit d'un accouchement long

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1017 lectures | ratingStar_52836_1ratingStar_52836_2ratingStar_52836_3ratingStar_52836_4

Mercredi 22 février, j'ai à plusieurs reprises ressenti quelque contractions furtives mais rien de méchant. Je me suis couchée et endormie mais à 2h du matin les contractions se sont enchainées à un rythme d'une tous les 1/4 d'heure… alors ma nuit a été un peu agitée d'autant qu'elles commençaient à être un peu douloureuses. 6h du matin le jeudi 23/02 elles sont passées à toutes les 10 minutes et elles me faisaient mal jusque dans les reins, chéri n'est pas allé travailler, il m'a massé les lombaires à chaque contraction que je gérais en me levant et en me penchant en avant contre un mur. J'appelle la mater qui me dit que tant que ce n'est pas toutes les 5 min. Pendant 2 h, inutile de venir car c'est mon premier bébé et c'est très long… (cf. Les cours de prépa à l'accouchement) 12h les contractions se calment un peu car je prends du spasfon (plusieurs) et je prends un bain, je dors 1 heure. 17h ça s'intensifie et je perds du sang, cette fois plus d'hésitation, on y va et arrivée à la mater je perds direct le bouchon muqueux. On m'examine, je suis dilatée à 3 (suis contente que ce ne soit pas un faux travail) , je demande à déambuler dans les couloirs le + lgts possible pour gérer au mieux la douleur (et au passage je croise le chirurgien qui m'avait opérée en avril dernier dans un autre hôpital : coelioscopie et hystéroscopie en vue de ma fiv, c'est drôle de le voir ce soir là, il a été l'un des auteurs de la réussite de ma fiv.) 20h je commence à avoir très mal et on traine à m'ausculter, finalement je suis dilatée à 4 (ouais !!! ) et on me passe en salle de travail. On me dit que je gère tb les contractions mais à 23h je demande quand même la péri car je suis simplement dilatée à 5, je souffre depuis longtemps et je me dis que le chemin est encore trop long pour pouvoir gérer la suite alors que je n'ai pas dormi en plus depuis près de 20h. Donc péri, j'ai un peu bougé à la pose (ce qui m'a valu un fond de mal de crane pdt 3 jrs… enfin je ne suis pas sure de devoir l'attribuer à la péri non plus car il parait que les maux de tête post péri sont bien + violents, l'anesthé n'est sur de rien). Et là je pousse un ouf de soulagement car la douleur s'estompe mais le tps est très long, surtout quand on ne peut pas bouger (ligotées qu'on est de toutes parts, très pénible d'autant que ça donne des douleurs musculaires l'immobilisme). La péri c'est chouette, mais ça insensibilise des fesses aux pieds et ça donne la sensation désagréable de ne plus sentir son corps, et encore une fois quand on ne peut bouger, c'est rtès pénible. A 3h du matin alors que chéri tombe comme moi de sommeil, la sage femme me dit que j'en suis à 9 (génial ! ) mais m'indique qu'elle revient dans 2h pour l'expulsion (quoi ? ) malgré le syntocinon dans ma perf. Le travail est toujours très long. 5h, dilatation cplète mais gros hic ma puce est encore très haute ds mon ventre. On attaque l'expulsion. J'ai fait part à la sage femme de mon désir de préserver mon périnée autant que faire se peut. L'expulsion va durer 45 minutes, je suis épuisée, je fais une crise de spasmo car je respire très mal, je m'étouffe, je n'ai plus de force, je pleure, mon chéri doit appuyer lui aussi sur mon ventre de toutes ses forces car notre puce refuse de descendre. La sage femme me demande de ma fâcher parce qu'il faut absolument que notre bébé sorte maintenant, il y a souffrance foetale, il y a du méconium in utero. Je pousse comme une dératée, je pense que je vais exploser et que je vais m'étouffer mais j'y vais à fond. On n'entend plus rien autour de soi, on est dans ce moment magique et aussi très violent, c'est unique ! "ne poussez plus"… elle est là ! Mais… elle est violette et ne crie pas, on nous l'enlève, je ne l'ai même pas vue. 20minutes d'angoisse horrible, un vrai cauchemar, qu'est ce qui lui est arrivée, qu'est ce qu'on lui fait ? Comment va t elle ? Oxygène, on a trop peur mais ouf elle revient, on la dépose sur moi, elle geint mais n'est plus violette. Elle va geindre un long moment mais va se calmer sur moi. Elle est épuisée, moi aussi, nous allons donc rater la mise au sein… mais c'est une autre histoire, celle d'un allaitement très compliqué du à un accouchement trop long.

Notre petit amour attendu depuis 4 longues années, notre bébé miracle est enfin parmi nous depuis le 24 février 5h45, elle est bien évidemment magnifique ! Je vous souhaite à toutes de vivre ce moment unique et très intense qu'est l'accouchement le plus sereinement possible car malgré les difficultés qui furent les nôtres, cet événement reste pour moi formidable.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


52836
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Un bebe pour 2014...debut des essais cet ete! - desir d'enfant - les clubs

image

Oui j'ai allaité ma puce 1 an, que du bonheur ! Malgré des débuts difficiles (préma) … Je vais te faire un copier coller de mon récit d'accouchement, j'espere que tu pourras accouché par voie basse pour le deuxieme ! Lundi 1 er novembre à 36...Lire la suite

Ca me tenterai bien mais.... - accouchement naturel

image

Merci ! Voilà donc mon récit : Le 10/02/2013. Je commence à perdre le bouchon muqueux mais aucun autre signe avant-coureur…. Le 14/02/2013. Nous sommes jeudi je sais pas ce qu'il me prend de faire le ménage à fond puisque le jour du ménage...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages