Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Péridurale      (2638 témoignages)

Préc.

Suiv.

Les souvenirs de mon accouchement

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 444 lectures | ratingStar_14253_1ratingStar_14253_2ratingStar_14253_3ratingStar_14253_4

Tout a commencé le jeudi 5 octobre. Je suis enceinte de 8 mois 1/2 et je n en peux plus !!! J'ai mal au dos, je suis insomniaque, j'ai des nausees qui reviennent, des contractions (une vingtaine par jour) , et j'ai deja été a l hopital pour un faux travail le dimanche d avant. En plus, mes deux filles sont surexcitées a l idee d avoir bientot un petit frere, et la grande va bientot avoir son anniversaire, alors elle est super impatiente. Rendez-vous chez le gygy qui me dit que je suis dilatee a 1 doigt large, mais pas tout a fait 2 doigts pour lui. La tete est basse et mon bébé estimé a 3kg900 a la naissance. Je lui demande si jamais ça traine encore, est ce qu il y aurait moyen de provoquer ? J'ai été provoquée pour ma 2eme et ça s etait super bien passé, donc ça ne m angoisse pas plus que ça, et je sais que je ne tiendrais pas encore 2 semaines dans cet etat. Il me dit que pour lui, c est pas encore tout a fait le moment mais que si d ici 1 semaine ça ne va pas, je peux prendre rendez-vous avec la sage femme pour voir ou en est le col, et pourquoi pas provoquer si tout est ok. Je suis soulagée, c est tout ce que je voulais entendre, je peux encore attendre quelques jours, je sais que ça ne durera plus trop longtemps. Je rentre chez moi contente.

Samedi 7 octobre, je vais aux toilettes, et je me dis "tiens, j'ai des petites pertes" serait ce la poche des eaux qui s est fissurée ou juste quelques fuites urinaires ? Dans le doute, j attend. J en parle a mon mari qui veux monter a l hosto. Je lui dis d attendre, vu que je n ai pas envie d y retourner pour rien… samedi soir, encore quelques pertes, mais comme c est chaque fois que je dois aller aux toilettes, je me dis que c est des problemes de perinee, et non la poche des eaux. Le dimanche c est pareil alors je dis a mon mari que si le lendemain ça continue on ira quand meme a la clinique pour être sure. Le lundi 9octobre arrive, et en plus de mes pertes, ça me demange. Je dis a mon mari qu en fait, c est pas les eaux, c est surement une mycose ou un truc du genre donc j appelle la maternité qui me demande si ça demange, et quand je leur dis que oui, elles me disent que si c est une mycose, elles ne peuvent rien faire, il faut que j aille chez mon gygy ou mon medecin generaliste. Rendez-vous pris a 14h chez mon generaliste. Elle m ausculte et me dit que pour elle, il n y a pas d infections ni rien mais que par contre, elle trouve que je perds beaucoup de liquide pour de simple pertes. Elle me renvoie a la clinique avec une lettre.

On arrive donc a la clinique, je sonne, une sage femme vient m ouvrir, m installe dans une salle, me pose le monito et s en va. Elle revient une heure apres et me fait un examen pour voir si c est la poche qui a fissurée ou pas. Et effectivement, c etait bien la poche des eaux ! Prise de sang pour verifier qu il n y a pas d infections (vu que j'ai du fissuré le samedi) , et elle m annonce que je serais provoquee soit le soir meme, soit le lendemain, mais que je ne quitte plus l hopital. Les resultats de la prise de sang sont ok, donc je serais provoquee que le lendemain. J annonce la nouvelle a mon mari, excitee a l idee que dans 24h au plus tard j aurais mon petit mec dans les bras, mais deçue d accoucher le jour de l anniversaire de ma fille ainee, j aurais aimé être a ses cotés en ce jour de fete. On me mets en chambre (individuelle, avec terrasse, chouette !!! ) et mon mari part deposer mes filles chez ma soeur. Moi pendant ce temps, j appelle ma mere pour la prevenir… on me rappelle dans la soiree pour un monito, quasiment plat, l accouchement ne sera pas pour tout de suite. Une sage femme me donne un lavement et me dit qu à 7heures, il ne fallait pas que je dejeune, mais que je fasse le lavement et apres, vers 7h30-8h, je vienne en salle d accouchement pour être declenchee par pose de gel. Mon mari me promet d être la pour 7h30, et s en va. Je n ai quasiment pas dormi de la nuit, toute excitee que j etais.

Mardi 10 octobre, 6h30. Je me reveille, j'ai dormi 2 ou 3 heures maximum. L hopital est silencieux ou presque. Je me change, prepare les affaires de la salle d accouchement (camescope, vetements du petit, brumisateur, cd, livres, etc…) , je prends une bonne douche, je fais mon lavement (oh my god !!! ) et une fois fini, je m assois pour attendre mon homme. Personne n est encore venu dans ma chambre (heureusement que jme suis reveillee seule). Et la, oh !!! Une contraction, une vraie, une grosse ! Je me souviens de mon cours de prepa (yoga ! ) et je respire comme elle nous l a appris, ça marche bien. 5 mn apres, une autre. Et 5 mn apres, alors que mon mari arrive, une 3eme ! Je lui annonce calmement qu il n y aura pas besoin de provoquer, le bébé arrive tout seul expres ! On prend nos affaires et on part pour la salle d accouchement. En chemin 3 contractions qui me forcent a m arreter. J arrive en salle d accouchement, je sonne, et la sage femme m installe en salle d accouchement, la salle 2, et je lui annonce que le petit est en route et que je devrais en avoir fini pour midi au plus tard. Elle rigole et me pose le monito. Elle me dit qu elle revient dans 1 heure… les contractions s enchainent, de plus en plus fortes, j'ai beaucoup de mal a les gerer, et 10 mn apres la sage femme revient en me disant "mais, elles sont si douloureuses que ça ? " (non, non, je simule, en fait ça m eclate !!! Pff !!! ).

Elle me dit qu elle va m examiner… et soudain elle releve la tete et fait un "oh !!! ". Moi, "quoi oh ? " et la, grand sourire elle m annonce, je vous crois que vous avez mal, vous etes dilatee a 8! Je lui dit que je veux la peridurale, mais elle me repond que ça va tres vite. "ben quoi, justement c est pour ça que je veux la peri !!! ". Elle me regarde avec un sourire et m explique : "en fait, vous ne m avez pas bien comprise : vous etes dilatee a 8cm, donc la, on appelle votre gyneco (qui est heureusement dans l hopital) , on perce la poche des eaux, et dans1/2 heure maxi, vous avez votre petit garçon dans les bras ! , donc vous pouvez oublier la peridurale : le temps que l anesthesiste arrive, vous avez deja accouche ! "

Je me suis dit que je n y arriverais jamais, heureusement que mon mari etait la, il m a encouragé, et les sages femmes ont ete super ! Tout s est acceléré du coup autour de moi : on a intallé le lit en position accouchement, mis les etriers, on m a percé la poche des eaux, preparé le bracelet du petit, les serviettes etc… moi pendant ce temps j essayais au maximum de ne pas paniquer.

Puis la sage femme m annonce qu elle va me laisser le temps d une ou deux contractions, le temps de preparer les papiers ou jsais pas quoi et que quand elle reviendra on pourra (enfin JE pourrais) commencer a pousser. Elle me mets presque assise pour que le bébé descende bien, sans trop me fatiguer (mon oeil ! ).

Elle revient, me remet allongée, et m annonce qu on va commencer a pousser… et la, j'ai tellement flippe que jme suis enfermé dans une bulle, j'ai completement oublié mon mari, je l ai gentiment repossé en lui disant de me laisser faire, que ça irait plus vite, et la, j'ai appliqué a la lettre la technique de pousser du cours de yoga… j entendais des voix (les sages femmes) qui me disaient que si je devais reprendre de l air je pouvais, mais je tenais le coup en me disant que plus longtemps je poussais, plus vite il sortirait et mons longtemps j aurais mal…

La contraction s est finie et j'ai entendu "c est bien il a bien descendu, je vois sa tete, vous etes super, continuez comme ça !!! " et la, attention, une autre contraction, je me suis mis a pousser tout ce que je pouvais, et d un coup, elle me dit "arretez de pousser, il a sorti la tete, respirez et poussez un dernier coup pour sortir les epaules et le reste du corps. J'ai poussé et la, elle m a dit, stop, penchez vous, et venez chercher votre bébé, et je l ai attrappé par les epaules (enfin dessous) et je l ai posé sur moi, j hallucinais trop d avoir reussi ça, moi !!! (meme si c etait la 3eme fois).

Je le regardais et la, il ma fait pipi dessus ! J'ai regardé mon mari et je lui ai dit merci pour ce sublime cadeau, et que je l aimais. Il etait lui aussi emu, et il m a dit apres qu il etait tres fier de moi, que j avais ete geniale (ah, l amour, ça fait dire des betises, lol).

THOMAS est donc né le mardi 10 octobre, a 8h30 (apres meme pas 1heure de travail) , pas d episio, mais quelques petites dechirures parce qu il avait levé la tete trop vite au moment de sortir, je n ai meme pas eu de perfusion, ni rien du tout c etait super !

Il pesait 3kg620 (avec 13 jours d avance) et mesurait 50cm…

Mon gyneco est arrivé alors que j avais mon fils dans mes bras, il a rigolé et m a dit que je ne pouvais pas l attendre un peu, mais que c etait tant mieux, que ça s etait passé vite et bien.

Apres les soins, on me l a mis au sein (a moins que c etait avant ? ) pendant que le placenta se decollait. Puis mon gygy m a enlevé le petit kyste que j avais dans mon intimité deja bien malmenée (lol) et m a recousu tout ça…

Voila !!! Je sais que j'ai été tres tres longue dans mon recit, et je vous prie de m excuser, mais les mots et les souvenirs se bousculaient dans me tete…

Merci a celles qui ont lu jusqu au bout !!! Felicitations !

Emma et Thomas 50 jours… (7semaines).
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


14253
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Un bebe pour 2014...debut des essais cet ete! - desir d'enfant - les clubs

image

Oui j'ai allaité ma puce 1 an, que du bonheur ! Malgré des débuts difficiles (préma) … Je vais te faire un copier coller de mon récit d'accouchement, j'espere que tu pourras accouché par voie basse pour le deuxieme ! Lundi 1 er novembre à 36...Lire la suite

Ca me tenterai bien mais.... - accouchement naturel

image

Merci ! Voilà donc mon récit : Le 10/02/2013. Je commence à perdre le bouchon muqueux mais aucun autre signe avant-coureur…. Le 14/02/2013. Nous sommes jeudi je sais pas ce qu'il me prend de faire le ménage à fond puisque le jour du ménage...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages