Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Péridurale      (2638 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon accouchement a été magique

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 509 lectures | ratingStar_222226_1ratingStar_222226_2ratingStar_222226_3ratingStar_222226_4
Ca y est, je suis maman, j'ai accoucher et je meurt d'envie de tout raconter Dimanche 31 août 2008 : j'ai des pertes bizzares, je pense que c'est le bouchon muqueux qui commence à se décrocher mais c'est pas vraiment visqueux et c'est plutôt jaune orangé. Je m'inquiète que ça puisse être autre chose, une infection... J'appel la maternité, on me dis de venir pour verifier. J'y passe en fin d'après-midi avec zhom, la sage-femme me rassure, c'est bien le bouchon muqueux qui se mélange aux pertes blanches en très petites quantités. De plus mon col est raccourci de moitié et ouvert à 2,5. Elle me dit que c'est deja bien pour l'accouchement, mais qu'elle est bien incapable de me dire ce sera pour quand ! Lundi 1er septembre 2008 : rien, je desespère ! Fin d'après-midi, je commence à avoir des contractions douloureuses, mais pas très rapprochées (environ 2 par heure). Soirée, les contractions se rapprochent, mais elles ne sont pas constantes, plus ou moins douloureuses, toutes les 10 minutes environ depuis 3h. Il est bientôt 1h du matin, je reveille zhom après avoir appelé la maternité. J'ai pris une douche, me prepare un plat de pate car j'ai faim, je verifie mes affaires. Zhom prend une douche aussi, il stress un peu je crois. Il charge les valises dans la voiture, fini mon assiette de nouille (petit probleme de dosage ) et direction la maternité. On me met sous monito, on regarde mon col, il n'a pas bougé depuis dimanche. Le monito montre quelques contractions mais pas assez. Après presque 2h, mon col n'a pas bougé, c'est pas pour cette nuit ! Mardi 2 septembre 2008 : tôt le matin, on rentre chez nous, un peu déçus et très fatigués. Les contractions ne sont pas assez douloureuses pour faire travailler le col, mais elles continuent toute la journée, suffisament douloureuses pour m'empecher de dormir plus de 10-20 minutes d'affilée. Je commence à être fatiguée. La journée passe, en début de soirée, les contractions deviennent de plus en plus douloureuses. Je ne trouve pas de position où je suis soulagée, je marche dans la maison, m'assois sur le ballon (gentillement offert par mon mari ), m'allonge dans le lit, sur le dos, sur le coté, m'appuis sur le mur, m'accroupie... rien n'y fais, elles font vraiment mal ! Et elles se rapprochent, elles sont maintenant presque toutes les 7 minutes. J'attend, on m'a dit d'attendre toute les 5 minutes. Vers 1h30, j'en peux plus, je veux bien souffrir mais pas dans le vent !!! Je suis persuadée que c'est encore une "fausse alerte" mais j'appel la maternité. Je leur dit que j'en peux plus de mes contractions, qu'elles font trop mal, que je veux quelque chose pour être soulagée ! La sage-femme me dit de revenir (elle se souvenait de moi, c'etait elle la veille) qu'on va voir où ça en est. Avec zhom, redirection la mater à 2h du mat, les valises sont deja chargée, je mange rien, j'ai trop mal et j'ai juste pris une douche pour esperer me soulager... Pendant le trajet, j'ai de grosses contractions, très rapprochées. Je dis à zhom pour plaisanter "j'espère qu'on va me dire que mon col est ouvert à 8 au moins parce que sinon je vais pas tenir si ça fais encore plus mal après !". Bon j'esperais quand même qu'il ait bougé, parce que si c'etait un faux travail, j'imaginais pas le vrai !! Arrivais à la mater, la sage-femme me demande tout les combien sont mes contractions. Je lui dit "ça depend, vous compter comment ? A partir du debut de la contraction ou de la fin ?" J'avais posé une colle à la sage-femme qui a même demandé à l'élève sage-femme qui l'accompagnée ! Bref, au final elles étaient toutes les 5 minutes... Elles regardent mon col, j'ai mal, j'ai du mal à le supporter, je trouve cela interminable ! Je suis dilatée à 3,5 ! (c'etait pas 8 ) Et la poche des eaux c'est rompu discretement (pas eu de ploc) et s'ecoule doucement. D'où mon impression de faire pipi dès que j'ai une contraction. Me suis d'ailleur excusé plein de fois pour ça ! On me dit que c'est la bonne ! Je suis heureuse mais je me dis que ça va surement durer une eternité et que je vais surement douiller à mort pendant des heures... On me pose le monito et la sage-femme me demande si je veux la peri. Contre-toute attente, je lui dis que non, je veux essayer sans... Elle me regarde incredule (forcément au tel je lui disais que j'en pouvais plus... ) et je lui dit "quoi ? je suis mal partie c'est ça, vous croyez que je vais pas y arriver ?" Elle me repond que pas forcément, si j'arrive à bien gerer... Elle nous laisse zhom et moi en nous disant qu'on devait appeler s'il y avait quoique ce soit. J'essaye de gerer les contractions, j'aurais jamais cru que ça faisait si mal ! Et pourtant je suis pas douillette ! J'ai les contractions dans le bas du ventre et dans le bas du dos, la totale... du coup, je reste debout et je me penche sur le lit quand elles viennent en essayant de respirer profondément... Zhom me masse le dos toutes les 20 minutes avec l'huile feminaissance et me donne mes granules d'homéo. J'ai ma montre, mais je relève pas l'heure. Je pense que cela faisait une heure, je vais faire pipi, la sage-femme revient. Juste à ce moment là, grosse contraction... Je fais ma "frimeuse" style je gère trop bien devant la sage-femme. Elle me redemande pour la peri, je lui dit que je gère bien. Elle me dit alors qu'elle va pas regarder mon col cette fois, qu'elle repasse dans une heure. Dès que la sage-femme est repartie, je gemie, j'en peux plus, j'ai trop mal, j'ai envie de pleurer ! Mais je veux tenir bon, je veux accoucher accroupie et je sais que si j'ai la peri je pourrais pas. En plus, je me dis qu'avec ma chance elle sera mal dosée et que j'aurais tout les inconvenient sans les avantages !! Environ une autre heure passe, j'en peux plus, j'ai des palpitations et des vertiges, j'ai peur de faire un malaise... J'appel la sage-femme et je lui dit que je gère plus là, que je me sens pas bien, vertige palpitations, que je veux la peri finalement ! (m'en suis voulu, je suis faible ! ) Elle me dit "vous inquietez pas pour les palpitations et vertiges, c'est normal mais vous risquez pas de vous evanouir !" Elle me dit aussi qu'elle va verifier mon col et après on voit pour la peri. Je suis dilatée à 8 !!! Elle me dit que pour la peri, c'est pas encore trop tard mais que si ça se trouve j'aurais accouchées avant d'être soulagée, que c'est presque dommage si près du but ! J'en suis consciente moi même, à l'instant où elle m'a dit que j'etais à 8, je voulais plus de la peri ! On me descend dans un fauteuil en salle d'accouchement, c'est partie ! La sf me dit qu'elle va me mettre sous monito pour verifier que bébé va bien. Je lui demande si je suis obligée d'être allongée parce que les contractions sont encore pire ! Elle me dit que je dois juste m'allonger le temps qu'elle pose les capteur et ensuite je pourrais me mettre debout si je veux. Ca me semble interminable cette pose de capteur, les contractions font trop mal. Je peux enfin me lever, j'essaye de trouver une position où ça va, mais rien n'y fais (j'avoue que pendant les contractions je rêvais de peridural !!) Ca dure longtemps... On me met sur le ballon, je m'appuis en avant sur le lit, je souffre (et ouais, je suis une chochotte finalement ! ), j'arrete pas de dire que je vais pas y arriver ! La sf me demande de me rallonger pour voir où j'en suis. Je suis à dilatation complète mais bébé n'est pas encore bien placé. Je retourne sur le ballon. Je souffre, je demande à bébé pourquoi il veut plus sortir ! Je lui dit, tu peux pas te tromper c'est tout droit vers le bas !!! Le temps me semble interminable, je suis epuisée, je me dit que j'arriverais jamais à pousser ! Je demande si on peux faire un break, on rentre dormir et on reprend le lendemain à la même heure ! Finalement je commence à avoir envie de pousser; on m'allonge à nouveau, c'est pas encore tout à fait bon, pourtant je peux pas m'empecher de pousser quand j'ai mal, ça soulage, on m'a mis un masque depuis un moment deja, pour l'oxygene et on me dit que c'est tres important que je respire pour bébé. Je dis que je veux accoucher accroupie. On me dit alors qu'il faut voir avec l'autre sage-femme qui est avec l'autre femme qui est en train d'accoucher ! Pour m'occuper on nous demande le prenom de bébé, on dit que c'est Lucas. La sf se met à rire gentillement, elle nous dit qu'elle devrait pas nous le dire mais que l'autre femme qui accouche va appeler son fils Lucas aussi ! Au final il y aura eu cette nuit là 2 Lucas nés à quelques minutes d'intervalle ! D'un coup, le coeur de bébé commence à faire des sienne... il rallenti L'autre sf arrive, elle me dit "désolée, mais on va devoir faire ça en position gyneco, on peux plus attendre pour la position accroupie, c'est pour bébé !" Je ne m'y oppose pas (d'autant qu'elle me dit de tirer mes genoux à fond vers moi, ça fais presque comme accroupie mais sans la gravité), je dit juste que je veux pas d'episio ! Elle me dit qu'on va eviter au maximum. Enfin, elle me dit de pousser dès que j'ai une contraction. Ca soulage, c'est magique, je me decouvre une force que je ne soupçonnais pas avec cette fatigue. Je pousse 2-3 voir 4 fois par contraction. Plusieurs contractions passent, toujours pas de tête. Puis on me dit que le sommet du crane est sorti. Je continu de pousser, mais les contractions se font attendre. Moi qui priais plus tôt pour que ça s'arrete, là je voulais juste qu'elles viennent !! Le passage de la tête est delicate, bébé regarde vers le ciel (il etait dos à droite, la sf m'a dit qu'il etait en position OS je crois, quelque chose comme ça ). Ca brule, ça fait mal, mais il faut qu'il sorte ! Je pousse quand la sf me dit de pousser et m'arrete quand elle me dit d'arreter (je tiens à mon perinée ). Finalement, la tête est sortie, je pousse encore pour les epaules, et là je vois mon petit bonhomme, sa petite tête, la sf me demande si je veux finir de le sortir, je dis que non, j'ai peur, je sais pas pourquoi, zhom m'encourage et finalement j'attrape mon bonhomme et je le ramène tout contre moi, je l'embrasse et lui dit des mot d'amour... Lucas est né à 6h06 le mercredi 03/09. Les sf attendent que le cordon est fini de battre pour le clamper (j'avais oublier de preciser que c'est ce que je souhaitais mais elles l'ont fait d'elles-même ). Quand ce fut bon, elles ont demandé au papa s'il voulait couper le cordon, ce qu'il a fait sans hésitation ! On me dit de pousser encore à la contraction suivante pour evacuer le placenta, la contraction se fait attendre mais en 1 poussée c'est joué ! J'aurais dû garder Lucas contre moi, mais on me dit que le liquide est teinté, il faut donc l'aspirer pour verifier qu'il n'y à rien de grave ! Pas de chance Zhom va auprès de bébé pour les soin, c'est juste à coté de moi. En plus, j'ai quelques déchirures au niveau des petites lèvres et de la peau, mais le muscle n'a rien ! Il faut donc me recoudre, un coup de pchitt pour anesthesié et c'est partie. C'est long et parfois je sens encore la douleur, la sf s'excuse et remet du pchitt. En plus, j'ai les jambes qui tremblent toutes seules, je m'excuse auprès de la sage-femme On pese Lucas, il fait 3kg560 pour 50cm ! J'y crois pas ! J'ai sortie ça ? Mais il etait estimé à 3kg200 pour 49cm ! La sf me dit qu'il aurait fait plus de 4kg à terme ! On met bébé dans les bras de sont papa en attendant que j'ai fini. Après quoi, c'est partie pour un long peau à peau pour le rechauffer et tenter la tétée. C'est un peu laborieux, mais bout de seins sont pas top mais après quelques efforts, il tete, c'est magique ! On nous laisse alors seuls, le papa et moi avec notre bout d'chou. Après quoi on me remonte dans ma chambre avec mon bébé dans les bras, j'ai les fesses en compotes alors je prefere le brancart à la chaise Et j'arrive dans ma chambre juste à temp spour le petit dejeuner
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


222226
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Un bebe pour 2014...debut des essais cet ete! - desir d'enfant - les clubs

image

Oui j'ai allaité ma puce 1 an, que du bonheur ! Malgré des débuts difficiles (préma) … Je vais te faire un copier coller de mon récit d'accouchement, j'espere que tu pourras accouché par voie basse pour le deuxieme ! Lundi 1 er novembre à 36...Lire la suite

Ca me tenterai bien mais.... - accouchement naturel

image

Merci ! Voilà donc mon récit : Le 10/02/2013. Je commence à perdre le bouchon muqueux mais aucun autre signe avant-coureur…. Le 14/02/2013. Nous sommes jeudi je sais pas ce qu'il me prend de faire le ménage à fond puisque le jour du ménage...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages