Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Péridurale      (2638 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon accouchement sans peridurale

Témoignage d'internaute trouvé sur enceinte - 17/02/11 | Mis en ligne le 06/04/12
Mail  
| 352 lectures | ratingStar_237426_1ratingStar_237426_2ratingStar_237426_3ratingStar_237426_4
Voila pour celle qui souhaite lire mon récit. Je ne regrette en rien de ne pas avoir pris de péridurale malgré la douleur que j'ai vécu. Tout a commencé dans la nuit du samedi 5 février 2011. Je me suis réveillé avec une contraction plus ou moins douloureuse vers 1h30 du matin. Je me dis rien de grave elle ne me fait pas si mal. Je reste dans le lit afin de voir si d'autre arrivent. 10 min plus tard une autre contraction de même intensité, puis une autre 8 min plus tard un peu plus forte. Elles ne font mal surtout dans le bas du dos. Je me lève pour marcher un peu. Mais elles continuent ! Elles ne sont pas toutes régulières mais un peu plus fortes a chaque fois. Je regarde les heures passées !! Vers 3h30, je veux prendre une douche mais j'ai peur de réveiller chéri (je l'avais déjà réveillé la veille pour aller a la maternité car je savais des contractions qui se sont avérées être du pré travail). J'attends ! Je m'installe dans le fauteuil ! Je ne sais pas comment me mettre car les contractions sont de plus en plus fortes. A 4h, je me décide quand même à prendre une douche et un spasfon pour voir qi ça passe ! Je reste au moins 20 min sous la douche mais les contractions continuent tout de même. Elles se rapprochent de plus en plus et font de plus en plus mal. A 6h, je réveille chéri et lui dit que ça ne vas pas que j'ai des contractions depuis 1h30 au matin et que là elles deviennent régulières. On s'habille direction la maternité. On arrive à 6h45 à la maternité, je me fais examiner par une SF qui me dit que je suis ouverte à 2 doigts large. Elle me demande si je veux la péridurale. Je vous avoue que sur le coup je lui ai dit que je n'en voulais pas mais que j'allais peut être changé d'avis !! 7h15, elle m'installe dans une chambre de pré travail pour me faire un monito. Les contractions sont régulières, toutes les 3 / 4 min. 8h30, une SF me réexamine je suis ouverte à 6. Je m'en reviens pas. Je trouve que ça été super vite. Je saigne un peu. Je demande à la SF si c'est normal. Elle me dit que c'est le col qui s'ouvre. Chéri part chercher les valises dans la voiture. 8h45, je retourne dans la chambre de pré travail et je prends un bain à bulle. Ça me soulage un peu bien que la baignoire ne soit pas très confortable. Je sors du bain, je perds en même temps le bouchon muqueux. 9h, le SF me réexamine et me dit ouvert à 7. Je vais voir si vous pouvez aller en salle d'accouchement. Avec chéri on réalise que ça y'é notre petit bout sera bientôt avec nous. Elle me demande si je veux la péri ! Je lui réponds "non" . Elle me dit qu'il faut attendre d'être ouvert à 8 pour aller en salle. 9h30, on m'installe en salle d'accouchement. La SF me rompt la poche des eaux. Elle me dit que ça devrait aller assez vite. Les contractions me font mal aussi bien dans le ventre que dans le dos. J'essaye de respirer comme on a appris pendant les cours à la prépa. J'arrive à gérer les contractions. Pour l'instant !!! Ça devient de plus en plus dur. La SF m'examine de nouveau mon col ne bouge pas. Elle me met une perf pour accélérer l'ouverture. Je ne sais pas quelle heure il est mais le travail n'avance plus et les contractions me font souffrir. Je me dis pourquoi je n'ai pas pris la péri !! 12h30, toujours rien ça n'avance pas. Le col s'ouvre un peu plus, elle ne réinjecte un autre produit direct dans le tuyau. Je crie, j'ai mal !!! J'ai envie de pousser mais ce n'est pas encore le moment. Je panique, je n'arrive plus à gérer ma respiration. Chéri est à coté et essaye comme il peut de me rassurer. J'en ai marre !!! Je n'y arriverai jamais. Une infirmière arrive et se pose à coté de moi et m'aide pendant les contractions. Elle me soutient, me dit que je suis super courageuse et que je vais y arriver ! 14h30, mon col c'est ouvert mais loulou ne veut pas descendre dans le bassin. Je change sans cesse de position pour le faire descendre. ‘ (À 4 pattes, les bras sur le ballon, allongé sur coté la jambe dans l'étrier, assise sur une galette). Elle essaye de me faire pousser pendant les contractions mais je n'y arrive pas. Je ne pousse pas comme il faut. En plus bébé n'apprécie pas la position assise sur la galette pourtant c'est celle la que je trouve la plus efficace. Elle me remet donc sur le coté. J'ai la gorge séche, chéri me met un peu de brumisateur sur la visage et dans la bouche pour me désaltérer un peu. Le coeur de bébé commence à s'affaiblir. La SF tente de me faire repousser de nouveau pendant les contractions mais c'est trop dur. Je ne pousse pas dans le derrière mais avec le ventre. Pas facile à faire !! 15h (environ) , elle décide de m'installer le coeur de bébé ralenti vraiment pendant les contractions et s'affaiblit trop. 4 personnes arrivent en même temps : 1 gynéco obstétricienne, 2 internes, 1 infirmière. La gynéco me demande si je veux qu'elle m'aide à pousser. Elle monte sur une estrade et appuie sur mon ventre avec ses deux poings. Je pousse, je pousse. Loulou descend tout doucement. Elle voit ses cheveux. Elle m'encourage me dit que je me débrouille bien. Je pousse 3 fois à chaque contraction. En tout j'ai du pousser une 10zaine de fois. Je sens la tête de bébé descendre, mais ça ne va pas encore assez vite. Elle décide de mettre la ventouse. C'est reparti pour pousser. J'y arrive mieux, j'ai compris comment pousser ! Elle dégage son épaule, je sens tout ça fait bizarre. Je vois sa petite tête sortir. Encore une poussée et il est sur mon ventre. Il est 15h37. Ça y'é notre loulou est là. Je regarde le papa, il est tout ému. Je ne cesse de regarder notre fils. Il est tellement beau. Le papa coupe le cordon. Elle aspire loulou et pousse son 1er cri. Il est si calme. Il observe tout autour de lui. Il ne pleure pas. La SF ne recoud car j'ai eu le droit à une épisio. Elle m'endort une partie et commence à recoudre. Pour l'instant je ne sens rien car c'est endormi. Je regarde toujours mon loulou qui est posé sur moi. Il cherche à téter. Je commence à sentir l'aiguille qui sert à me recoudre. J'ai plus mal que lorsque loulou est sorti. Je sursaute à chaque passage de l'aiguille. Chéri est parti boire un café car il n'a rien bu et manger de la journée. Moi je suis bien, relaxée avec notre fils sur le ventre. Chéri a le contre coup. Il a assisté à tout de A à Z. Au final, il m'apprendra que loulou avait le cordon autour du cou et qu'il on du le coupé tout de suite. La SF a enfin fini de me recoudre. Il était temps car j'en avais marre. Elle pèse loulou, verdict 3.770gr. Waouh beau bébé. J'oublie tout ce que vient de vivre, la douleur n'existe plus. On a le plus beau bébé du monde avec nous. Nous voilà une petite famille. 18h30, on m'installe dans ma chambre. Je mange car je n'ai rien avalé de la journée.
  Lire la suite de la discussion sur enceinte.com


237426
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Un bebe pour 2014...debut des essais cet ete! - desir d'enfant - les clubs

image

Oui j'ai allaité ma puce 1 an, que du bonheur ! Malgré des débuts difficiles (préma) … Je vais te faire un copier coller de mon récit d'accouchement, j'espere que tu pourras accouché par voie basse pour le deuxieme ! Lundi 1 er novembre à 36...Lire la suite

Ca me tenterai bien mais.... - accouchement naturel

image

Merci ! Voilà donc mon récit : Le 10/02/2013. Je commence à perdre le bouchon muqueux mais aucun autre signe avant-coureur…. Le 14/02/2013. Nous sommes jeudi je sais pas ce qu'il me prend de faire le ménage à fond puisque le jour du ménage...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages