Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Péridurale      (2638 témoignages)

Préc.

Suiv.

Quel accouchement !

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman 16 ans
Mail  
| 418 lectures | ratingStar_123152_1ratingStar_123152_2ratingStar_123152_3ratingStar_123152_4

Date théorique prévue de mon accouchement : Le 5 Décembre.

Le 1er Décembre, à 05H30 du matin j'ai commencé à avoir des contractions. A ce moment là je me suis dit que j'attendrai d'avoir perdu le bouchon muqueux pour me décider à aller à l'hopital parce que ça servait à rien que j'y aille avant…

Les heures passent et toujours rien, sauf biensur, les contractions qui ont commencées d'entrée à 10 minutes d'entervales alors que j'avais toujours entendu que ça commencait plutot espacé, et ben non, pas pour moi.

J'essaie de marcher un maximum pour accélérer le travail, en me disant que chaque contraction me rapproche de l'accouchement et que ça devrait pas trop tarder maintenant vu que j'y suis depuis 05H30 et qu'il est déjà presque minuit…

Et ben non ! Toujours pas !

Le 2 Décembre à 06H30, après une nuit blanche d'enfer, passée debout, sans pouvoir m'asseoir ni m'allonger tellement j'avais mal… Je perds enfin le bouchon muqueux ! (ouf).

Je réveille " doucement " mon pauvre petit homme épuisé par une nuit blanche, parce qu'il a voulu me soutenir durant celle-ci, on se prépare et on part pour l'hopital. Heureusement que l'hopital est à 5 minutes de chez moi, j'avais pas l'air très fine à marcher tel un pachiderme…

On arrive à l'hopital, là une sage femme m'examine et m'annonce qu'elle me garde car je suis à 2 centimètres de dilatation (après toutes ces heures je pensais au moins être a 6 ou 7 centimètres, mais non).

J'attéris dans une chambre avec monitoring, prise de tension, prise de sang etc etc…

Et là rebelotte… Les heures passent… Et elles passent… Et elles passent. Toujours avec ces épouvantables contractions, qui visiblement, ne servent à rien puisque mon col se dilate à peine…

Toutes les heures la sage femme vient m'examiner pour voir ou ça en est, jusqu'au moment ou elle se décide à m'emmener en salle d'accouchement parce que j'ai enfin atteint les 5 centimètres au bout de 37 heures de contractions ?[1]?

Ca fait déjà un moment que la sage femme me parle de péridurale parce qu'elle voit que ça devient long et que mon col a l'air d'être sacrément paresseux, mais étant contre cette méthode, je refuse catégoriquement.

Tant qu'il n'y avait pas de souffrance foetale, je voulais faire les choses moi meme, sans assistance, meme si ça prenait du temps… Mais il est arrivé un moment ou elle a commencé a se faire plus pressante parce que le col ne bougeait plus, il s'était arrété à 5 centimètres, et moi je commencais a fatiguer. J'ai accepté quand elle m'a parlé de souffrance foetale et de césarienne.

L'anesthésiste arrive, me pose la péridurale, et repart aussi vite qu'il est arrivé et me laissant une pompe pour que je gère moi meme le dosage…

La bonne blague !!! Ca m'a anesthésié uniquement la cuisse gauche et vu qu'ils m'ont injecté de l'ocytocine pour emplifier et accélérer les contractions, je vous raconte meme pas dans quel état j'étais…

A partir de là, mon col s'est dilaté beaucoup plus vite et en 3 heures environ je crois, c'était bon pour que je commence à pousser.

Le 2 Décembre, après 41 heures de contractions, après une déchirure du vagin et du périné au passage des épaules, mon fils est né. Il mesurait 51 centimètres pour 3,820 kilos.

Je crois que c'est la chose la plus difficile et la plus douloureuse que j'ai fait dans ma vie, mais quand je regarde mon fils je me dis que c'est aussi la chose la plus merveilleuse qui pouvait m'arriver.

Je regrette juste une chose, la péridurale… Je voulais faire sans, mais ça a pas été possible, en plus elle m'a meme pas anesthésiée alors c'est encore plus rageant… Ils auraient du m'injecter l'ocytocine sans me faire la péri, ça en serait revenu au meme… M'enfin bref, c'la vie !

En gros ça fait très mal, je vais pas vous le cacher, mais a coté du bonheur et de la joie que vous apporte votre enfant, cette douleur c'est rien en fait… L'amour qu'on leur porte passe au dessus de la douleur qu'on ressent.

D'ailleurs avec le papa on a déjà décidé qu'on lui donnerait un/e petit/e frère/soeur plus tard quand il sera un peu plus grand.

Pour les futures mamans dont c'est le premier enfant, n'ayez pas peur de la douleur, dites vous que c'est naturel, que vous allez en chier quelques heures mais qu'au final c'est un bonheur au dessus de tout ce que vous pouvez imaginer… Faut se conditionner psychologiquement pour la douleur et ça passe beaucoup mieux, je vous assure.
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


123152
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Un bebe pour 2014...debut des essais cet ete! - desir d'enfant - les clubs

image

Oui j'ai allaité ma puce 1 an, que du bonheur ! Malgré des débuts difficiles (préma) … Je vais te faire un copier coller de mon récit d'accouchement, j'espere que tu pourras accouché par voie basse pour le deuxieme ! Lundi 1 er novembre à 36...Lire la suite

Ca me tenterai bien mais.... - accouchement naturel

image

Merci ! Voilà donc mon récit : Le 10/02/2013. Je commence à perdre le bouchon muqueux mais aucun autre signe avant-coureur…. Le 14/02/2013. Nous sommes jeudi je sais pas ce qu'il me prend de faire le ménage à fond puisque le jour du ménage...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages