Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Péridurale      (2638 témoignages)

Préc.

Suiv.

Récit de la naissance d'Ambre

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 475 lectures | ratingStar_223976_1ratingStar_223976_2ratingStar_223976_3ratingStar_223976_4

Vendredi 29 aout. J'ai rendez-vous à la mater en hopital de jour pour controler le poids de ma puce, car j'ai un oligoamnios sévère (manque important de liquide amniotique). Si jamais elle n'a pas grossi ou qu'elle a le moindre souci, je serai déclenchée. Quelle déception ce serait pour moi le monito est nickel. L'écho révèle que j'ai encore moins de liquide que la semaine dernière, mais Ambre va bien. Ils décident de me donner jusqu'à lundi 1er septembre une chance qu'elle arrive d'elle même, car mon col s'est enfin modifié, il est centré, ramolli et ouvert à 2 cm. La sf qui m'examine me donne un petit coup de pouce sans me prévenir (un tout petit décollement de membranes) mais j'ai même pas eu mal. J'espère vraiment que ça va marcher, j'en veux pas de leur perf d'ocytocine L'après-midi, j'ai des contractions, toutes légères, complètement anarchiques, 10 d'un coup, puis plus rien, je me dis qu'avec le bol que j'ai je vais faire partie de ces femmes pour qui le décollement n'a pas marché Plus rien de la journée, ni de la nuit. Ambre ne sera pas du 29 aout samedi 30 aout plus mal du tout. Je suis verte, et je vois lundi arriver à grands pas, je me vois déjà déjà pendue à ma perf d'ocytocine Dans l'apres-midi mes parents viennent me voir, ma mère me dit que je vais accoucher, que je me comporte comme elle quand elle etait enceinte de moi (j'avais des grosses bouffées de chaleur, et mal dans les reins je ne savais plus comment me mettre) moi je lui ris au nez et pourtant, elle avait raison 18H, je regarde secret story (ne vous moquez pas) et là une belle contraction, puis une autre 1/4 d'heure après, puis une autre 5 mn après, et puis plus rien pendant une demie heure, je me dis encore du faux travail et effectivement, les contractions s'arretent. C'est pas encore pour cette fois. Il est 19h, Ambre ne sera pas du 30 aout non plus 21H fort boyard. J'ai mal au ventre, comme des coliques, je vais aux toilettes, je n'y arrive pas, c comme si tout était coincé à l'intérieur. Je retourne dans le canapé, g super mal au ventre, mais ce ne sont pas des contractions, c'une douleur permanente, qu'est ce que c que ça encore. Puis une contraction arrive, la plus douloureuse que j'ai pu avoir de toute ma grossesse, la vache ça fait pas du bien je les ai dans les reins, je sais plus comment me mettre, à 4 pattes, assise, allongée, debout penchée en avant et mon homme qui joue sur le PC et qui n'en a rien à tiquer surement qu'il croit que ce ne sont pas les bonnes et moi aussi d'ailleurs c ce que je me dis minuit. Nous somme le 31 aout. Les contractions sont toujours là mais pas assez régulieres dans le temps à mon gout, un coup c toutes les 3 mn, après plus rien pendant un quart d'heure, je décide de prendre une feuille et de noter les moments ou j'ai des contractions 1h du mat, je sais toujours pas si elles sont assez régulières, je poste sur docti pour expliquer ça. Finalement j'ai trop mal, allez on y va. On prends les valises (j'y crois pas trop mais bon) , on fait des petites photos avant de partir et on y va. C'est toute une expédition pour descendre les escaliers et monter dans la voiture, je me dis que si ça c pas les bonnes contractions, j'y comprends rien. Arrivés là-bas une sf me prend en charge tout de suite, et là grosse déception : mon col n'a pas bougé d'un poil toujours à 2 cm, je suis furieuse, j'ai douillé pour rien, on m'a fait un décollement pour rien, et demain je vais étre déclenchée en plus elle me fait super mal cette co***, que j'en saigne, j'ai envie de lui foutre mon pied dans sa tronche mes contractions reprennent de plus belle en plus. Elle me fait un monito tout de même, et me dit que si il y a des contractions on me garde. (ben oui que j'en ai des contractions je les sens quand même, je suis pas folle) le monito monte à 45, 70, 100, 105 j'ai que des contractions au dessus de 105 je me tortille dans tous les sens, j'ai des nausées, je suis crevée j'ai pas dormi bref ça va pas du tout. En voyant les contractions la sf me dit ah ben c bien je vais vous réexaminer pour voir si ça a bougé, ouais ben elle a pas intéret à me faire mal cette fois, mais non ouf ça va, et col à 3 cm C'est bon on vous garde, vous allez pouvoir passer en salle d'accouchement je vais enfin rencontrer ma puce, Ambre sera du 31 aout Une autre équipe me prend en charge (j'étais aux urgences) et la sf est super sympa, je l'avais déjà vue en hopital de jour, elle m'a reconnue, ça me soulage et me rassure de savoir que c'elle qui va m'aider à accoucher On se déguise moi et mon homme, d'ailleurs lui il ressemble à un boucher comme ça, il est obligé de mettre un drole de truc sur la tete) il est 3H du matin. Je réalise pas que dans quelque heures je serai maman, j'ai attendu des jours que les bonnes contractions arrivent, et là qu'elles sont là, j'ai un peu peur, déjà parce que la douleur est terrassante, j'ai des contractions dans les reins, qui reviennent toutes les 3 mn pile poil (les voilà les contractions réglées comme du papier à musique lol) et aussi parce que je n'aime pas les hopitaux mais ça va la salle est pas trop lugubre, lumière tamisée, poste de radio, personnel sympa, je sais que ça va bien se passer. Et puis mon chéri est là. Et puis je suis contente, j'y ai échappé à ce foutu déclenchement Je m'installe sur la table, on m'explique ce que sont tous ces appareils, et que dans une heure j'aurais la péri. Sur le coup j'en voulais pas, mais ça fait trop mal, OK pour la péri 4H du matin, l'anesthésiste arrive, pas sympa pour deux sous, mais bon, son boulot c pas d'être sympa, c d'enlever la douleur, il m'explique qu'il va d'abord anesthésier ma peau, que ça va peut être chauffer un peu, et que c normal. Je m'assois au bord de la table, les pieds sur un tabouret, je laisse pendre mes bras comme on m'a appris aux cours de prépa à l'accouchement, et il pique dans le bas du dos. Effectivement ça fait un peu chaud, mais pas bien méchant. Puis il pose le cathéter de la péri, oh c bizarre, je sens un truc vachement gros dans mon dos, ça fait pas mal mais je trouve ça énorme. Je sens qu'il remonte aussi. Et voilà il me dit que c fini et que dans 1/4 d'heure je ne sentirai plus rien. (mouais ben vivement) je sens des fourmis dans les jambes, je ne sens plus mes fesses, je ne sens plus rien, mais je peux bouger quand même. Effectivement je n'ai plus mal. Ouf un peu de répit On nous laisse un moment seuls avec mon homme, lui part avec mon portable envoyer un sms à mes binos et à d'autres copines car on n'a pas le droit au téléphone ici. Il est 4H30. Je me retrouve toute seule dans la salle, je suis zen je n'ai plus mal. Je vois ma tension à 12/7 c bien, tout va bien. Mon coeur à 60 battements par minute. Et puis ma tension baisse, 11, 10, 9, 8, c con, je meurs le jour de mon accouchement et mon coeur qui tombe à 45 uch : je bippe, on me dit pour ma tension que c parce que je suis sur le dos et que bébé comprime une veine dans mon ventre. Je me mets sur le coté, et ça remonte à 12 ouf Pour mon coeur on me dit oh ne vous en faites pas c pas vos battements, en fait la machine n'est branchée à rien du tout mais elle fonctionne quand même t1cable : c vrai ça j'avais pas d'électrodes ni de capteur qui me pince le bout du doigt, mais j'avais pas réalisé sur le coup : lol : donc ouf en fait tout va bien. On m'examine, col à 4-5 cm, ça n'avance pas assez vite, on me perce la poche des eaux, en espérant que ça relance les contractions, qui sont moins fortes depuis que j'ai eu la péri. Je me dis qu'a cette allure là j'aurais ma puce dans les bras à midi pas avant : sweat : on me dit que si percer la poche des eaux ne marche pas on me mettra une petite dose d'ocytocine : kaola : mais j'en veux pas moi de ça, yen est pas question. La sf me dit que ma puce est mal positionnée, qu'elle regarde vers le ciel au lieu de vers la terre (voilà pourquoi g des contractions dans les reins) et qu'on va essayer de la tourner, alors je me mets sur le coté gauche, avec la jambe droite surélevée, espèrons que ça va marcher sinon il faudra pousser très fort, déjà que je suis pas en forme : sleep : sur le coté je sens que la péri ne fait plus effet, je ne sens rien à gauche, mais tout à droite, j'ai une pompe pour m'envoyer des doses d'anesthésie, j'appuie comme une folle dessus tellement j'ai mal, heureusement on peut pas faire de surdosage, et j'appuie, j'appuie, j'appuie, au bout d'une heure ça y est je ne sens plus rien, ouf Il est 7h la sf reviens pour m'examiner : vous etes à 10. On va pouvoir pousser : bounce : moi  pousser. Mais je ne sens rien du tout j'maginais pas que ça aller s'accélérer si vite, il y a une heure et demie j'étais à un petit 5. Elle me demande si je sens comme une envie d'aller à la selle. Euh non pourtant j'ai d'énormes contractions sur le monito mais je suis completement insensibilisée, elle me dit bon c pas grave je vais vous guider. Je commence à paniquer je me dis que ça va être galère, que je vais pousser dans le vent, que ça ne sera pas efficace, que je n'y arriverai pas : sweat : elle me dit allez on pousse, vous vous rappelez comment on fait? Oui je me rapelle mais je pousse super fort dès le départ, et donc je n'arrive pas à pousser 3 fois comme il le faudrait. A la prochaine je fais autrement, j'y vais progressivement, c'est beaucoup mieux, la sf m'encourage, elle me dit qu'elle voit ses cheveux, et elle me fait toucher c'incroyable, ma puce est là elle arrive, ça me motive pour pousser mieux encore. Je commence à trouver le truc je ne sens absolument rien mais la sf est la pour me guider, je sens ma puce avancer c'est une drole de sensation. Mais je les vois sortir leurs ciseaux, il va falloir couper : sweat : je m'en doutais un peu, pourtant ils dégageaient la tete le plus possible, mais mon périnée est tonique, et trop tendu. Boh, je m'en fous, tout ce que je veux c'est que ma puce sorte. Elle coupe, je ne sens absolument rien. Une poussée plus tard, elle a passée la tete et les épaules je ne le sens pas et je suis très étonnée quand la sf me demande si je veux l'attraper. Ha bon elle est là ? T1cable : je l'attrape et la pose sur moi, elle est toute chaude, si petite, elle pleure tout de suite, mon homme coupe le cordon, je suis si heureuse, je suis maman, j'ai du mal à y croire, je pensais que j'allais pleurer mais non même pas, je suis juste heureuse qu'elle soit enfin là en bonne santé. Elle me fait pipi dessus (bon son rein unique fonctionne) elle n'est pas trisomique (tritest à la con, heureusement que je n'ai pas fait l'amnio) soulagement incroyable. Pour toi petite puce, je suis restée allongée 3 mois, j'ai refusé l'amnio par peur de te perdre, j'ai décidé de te faire confiance, je ne m'étais pas trompée. J'ai une merveilleuse petite fille Ambre, née à 39SA 2, dimanche 31 aout 2008 à 7h45, 2kg840 pour 48 cm.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


223976
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Un bebe pour 2014...debut des essais cet ete! - desir d'enfant - les clubs

image

Oui j'ai allaité ma puce 1 an, que du bonheur ! Malgré des débuts difficiles (préma) … Je vais te faire un copier coller de mon récit d'accouchement, j'espere que tu pourras accouché par voie basse pour le deuxieme ! Lundi 1 er novembre à 36...Lire la suite

Ca me tenterai bien mais.... - accouchement naturel

image

Merci ! Voilà donc mon récit : Le 10/02/2013. Je commence à perdre le bouchon muqueux mais aucun autre signe avant-coureur…. Le 14/02/2013. Nous sommes jeudi je sais pas ce qu'il me prend de faire le ménage à fond puisque le jour du ménage...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages