Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Péridurale      (2638 témoignages)

Préc.

Suiv.

Révision utérine et hémorragie de la délivrance

Témoignage d'internaute trouvé sur france5
Mail  
| 1774 lectures | ratingStar_54942_1ratingStar_54942_2ratingStar_54942_3ratingStar_54942_4

Bonjour,

Voici mon témoignage : j'ai 3 enfants, pour les 2 premiers j'ai fait des hémorragies de la délivrance, pour le dernier (il y a 5 semaines ! ) tout a été, pas de saignements contre toute attente.

1er enfant : j'arrive à la maternité et face à la douleur je demande une péridurale ; le travail s'allonge, et puis finalement bébé pointe le bout de son nez, paniqué et inconsolable pauvre petit bout, on attend un peu que le placenta sorte : rien donc délivrance artificielle et révisions utérine (2). Puis je ne me sens pas trop bien, grosse chute de tension (je descend à 5) et surprise on se rend compte que je saigne ! Je ne sais pas comment mais les saignements s'arrètent, on ne me dit rien, je vais en maternité, le chapitre est clos.

5 ans 1/2 après bébé 2 en route ; diabète gesta. Depuis le 3ème mois, à part ça tout va bien. Je vais à la consulte d'anesthésite par pure formalité (je ne veux pas de péri) , et on décide de ne pas me laisser rentrer car pré-éclampsie, donc déclenchement, je tiens un max sans cette foutue péri mais la perf d'ocythocine fait de plus en plus effet, la poche des eaux percée je ne me sens plus capable de continuer sans aide, donc je la demande, et puis il y a la menace d'hémorragie (ma mère en a fait 2 pour ses 2 accouchements et a bien faillie y rester) , donc pour les médecins le discour est clair et net il vaut mieux une anesthésie au cas ou… et puis on va me faire une délivrance dirigée donc il vaut mieux l'avoir… 10 minutes après l'arrivée de ma petite merveille on va me chercher mon placenta, et puis je saigne alors révision utérine  et je saigne toujours alors on recommence, et là toujours pas d'amélioration alors on attend un peu, je perd 1,5l de sang alors on part m'amboliser. Mon bébé est resté avec moi tout le temps, il était au sein c'était mon souhait, pour l'ambolisation, c'est mon mari qui a gardé dans ses bras notre bébé. En salle de réveil j'ai réclamé mon bébé et on a fini par me l'amener, puis j'ai pu allaiter 12 h. Après, le plus dur c'est l'immobilisation totale et la fatigue terrible que l'on ressent, mais j'ai été suivi par un excellent anesthésiste alors ça a un peu minimisé.

Puis j'étais décidé à comprendre ce qui s'était passé avant de mener une nouvelle grossesse, je voulais faire des examens de l'utérus voir si il n'y avait pas d'anomalie, mais pas le temps, bébé 3 arrive sans prévenir, alors là je panique, je demande mes dossiers médicaux et je les analyse avec un super médecin-obstétricien, qui m'aide à avancer dans cette grossesse bien compliquée, on ne sais pas pourquoi je saigne et on redoute cet accouchement, les soignants m'appelle "la bombe à retardement"!!! Diabète gestationnel, hypertension, et risque hémorragique ça fait beaucoup ! Aucun suivi psy ne m'est proposé, je le réclame ainsi qu'une sage-femme à domicile. La psy ne comprend rien à mes angoisses, pour elle bébé 2 va bien et moi aussi c'est l'essentiel et puis je suis en maternité niveau III donc tout va bien dans le meilleur des mondes, je lui dit que ce n'est pas la peine de continuer finalement tout va bien elle a raison ! La sage-femme à domicile m'a été d'une grande aide, avec elle j'ai pu parler de mes peurs, je me suis sentie écoutée, et on a cheminé vers un projet d'accouchement, sans péridurale, j'en suis venue à la certitude que si je ne l'avais pas je sauvais ma peau. J'ai du lutter contre les angoisses de l'équipe, j'ai montré que j'acceptais la souffrance d'une délivrance artificielle, "tant pis je serrais les dents" sinon on me proposais le masque et au pire que je risquais une AG. On m'a préparé pour une auto-transfusion, j'ai été hospitalisée 7 fois, (des cures pour me remonter au niveau sanguin, et puis on m'a prélevé du sang). Puis vient le jour-J, contre toute attente bébé 3 décide de se manifester le jour de son terme, je pars à la mater à reculons, j'avoue que j'ai peur de ne pas revenir, de ne plus revoir mes petits bouts endormis, ma mère qui les garde me laisse partir le coeur serré.
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


54942
b
Moi aussi !
7 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Un bebe pour 2014...debut des essais cet ete! - desir d'enfant - les clubs

image

Oui j'ai allaité ma puce 1 an, que du bonheur ! Malgré des débuts difficiles (préma) … Je vais te faire un copier coller de mon récit d'accouchement, j'espere que tu pourras accouché par voie basse pour le deuxieme ! Lundi 1 er novembre à 36...Lire la suite

Ca me tenterai bien mais.... - accouchement naturel

image

Merci ! Voilà donc mon récit : Le 10/02/2013. Je commence à perdre le bouchon muqueux mais aucun autre signe avant-coureur…. Le 14/02/2013. Nous sommes jeudi je sais pas ce qu'il me prend de faire le ménage à fond puisque le jour du ménage...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages