Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Péridurale      (2638 témoignages)

Préc.

Suiv.

Un accouchement long mais je suis heureuse

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 430 lectures | ratingStar_51553_1ratingStar_51553_2ratingStar_51553_3ratingStar_51553_4

Le 1 juin 2006.

3H30 de contractions non stop, mais après avoir pris un bain et du spasfon, tout est rentré dans lordre.

Le 3 juin 2006.

Je ne sens plus Hugo bouger dans mon ventre, jappelle la maternité, la sage-femme me dit de venir, elle me pose le monito, et hop on entend le cur de ce petit diablotin (et oui déjà !! ) donc retour à la maison, puisque notre 1er enfant nest prévu que pour le 16 juin.

Le 5 juin 2006.

Je reçois un message de ma binomette pour me dire quelle a accouché de son Mattéo, j'ai de plus en plus hâte de rencontrer ENFIN mon bébé mais ce nest pas prévu de suite.

Avec François qui est la maison puisque cest férié, on est tranquillement allongé sur le canapé, à se demander si cest notre dernier week-end tous les 2.

Vers 14h, je ressens une douleur dans le bas ventre, cest bizarre… je file aux toilettes, et je perds le bouchon muqueux, je suis toute excitée, même si je sais que ce nest pas un signe de début de travail ;

Je me rallonge sur le canapé, et je ressens maintenant comme limpression de me faire pipi dessus, je retourne aux toilettes, j'ai limpression que j'ai fissuré la poche des eaux.

Vers 17h, on file à la maternité, on est excité à lidée de la rencontre avec notre Hugo quon attend depuis longtemps maintenant…

On minstalle dans la salle dexploration, me met le monito, la sage-femme me fait un toucher vaginal pour voir le col et oui il est légèrement ouvert, et surtout elle me fait un amnicator pour voir si j'ai bien perdu les eaux et effectivement cest cela !

On minstalle dans une chambre, mais je commence à avoir mal, les contractions sont bien là !! Jessaye de marcher dans les couloirs, mais cest de plus en plus dur.

Vers 20H, je vais en salle de pré-travail, je demande à aller dans le bain, et voilà cela me fait du bien, mais du bien pas pour longtemps, je ressors du bain, je souffre.

Vers 20h45, miracle on me pose la péridurale, et là plus rien, plus de douleur, une sensation de bien être intensemalheureusement la péridurale ne durera pas car le cathéter sest déplacé (mais on le verra quà la fin de laccouchement).

Lors de lexamen du col, la sage-femme Sandra (celle qui ma suivi pour Tom) saperçoit quHugo est dans la position occipito-sacré, quil faut quil se tourne un minimum pour pouvoir sortir.

Je me mets sur le ballon pour pouvoir diminuer les contractions et surtout pour aider Hugo à bien se diriger dans le bassin, François sinstalle derrière moi, sur un ballon et me masse les reins avec des balles de tennis, cela me fait du bien.

Au bout dun moment je nen peux plus, je demande à rallonger, Clémence et Sandra minstalle sur la table de travail, François est derrière moi, il maide à accoucher de notre bébé, j'ai envie de pousser, je nen peux plus, les filles placent la barre suspendue au dessus de moi pour maider à accoucher.

Je pousse de plus en plus, mais voilà Hugo est toujours mal placé, moi je souffre et suis fatiguée car laccouchement est long, je nen peux plus.

Sandra appelle le médecin de garde pour les forceps, je pleure, je nai pas envie, je veux accoucher naturellement !!!!! Linfirmier anesthésiste arrive, me parle à loreille en me disant que j'ai bien travaillé mais que maintenant il faut que je les laisse faire, il me dit que je vais avoir une anesthésie générale puisque la péridurale ne fonctionne pas, mais que François doit sortir du bloc !

Dans ma tête, tout est vide, je ne pense plus enfin si sauf à François qui va louper la naissance de son fils, et me revoilà à avoir envie de pousser, et je pousse fort, en maidant de François qui est toujours derrière moi, il me tient la main, et me soutient psychologiquement ; je vois le médecin de garde arrivé et je prends peur, je ne veux pas des forceps !

Clémence et Sandra me soutiennent, me font pousser, Sandra mappuie sur le ventre pour aider Hugo à descendre dans le bassin, et voilà que Clémence me dit quelle voit les cheveux de mon bébé, et me dit de continuer de pousser, que je suis contente de savoir une telle nouvelle !

Clémence voit que je fatigue, mais me soutient, lorsque soudain jhurle de douleur, je lui crie mais quest ce que tu fais !!? En fait elle me faisait mon épisio (et 3 ans après elle men reparle en disant que cest la plus énorme de sa carrière !!!! ) mais voilà j'ai tout senti mais pas grave, mon bébé est là, elle me linstalle sur le ventre, en peau à peau !

Mon Hugo est né le 6 juin 2006 à 4H24, cest le plus jour de notre vie, nous sommes parents.

Lheureux papa coupe le cordon et laisse couler ses larmes de joies, je le regarde, je suis heureuse, nous formons une famille .

Ps : le lendemain, le médecin de garde est venue dans ma chambre et ma félicité de mon accouchement, et ma quand même dit quau lieu de pousser 30 min, j'ai poussé 45 min.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


51553
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Un bebe pour 2014...debut des essais cet ete! - desir d'enfant - les clubs

image

Oui j'ai allaité ma puce 1 an, que du bonheur ! Malgré des débuts difficiles (préma) … Je vais te faire un copier coller de mon récit d'accouchement, j'espere que tu pourras accouché par voie basse pour le deuxieme ! Lundi 1 er novembre à 36...Lire la suite

Ca me tenterai bien mais.... - accouchement naturel

image

Merci ! Voilà donc mon récit : Le 10/02/2013. Je commence à perdre le bouchon muqueux mais aucun autre signe avant-coureur…. Le 14/02/2013. Nous sommes jeudi je sais pas ce qu'il me prend de faire le ménage à fond puisque le jour du ménage...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages