Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Péridurale      (2638 témoignages)

Préc.

Suiv.

Un accouchement long mais parfait

Témoignage d'internaute trouvé sur famili 10 ans
Mail  
| 902 lectures | ratingStar_51447_1ratingStar_51447_2ratingStar_51447_3ratingStar_51447_4

Jeudi 26, j'ai eu un gros souci qui a fait que j'ai passé la journée à pleurer, j'étais épisée et les nerfs à fleur de peau le soir. Impossible de m'endormir, je faisais des cauchemards. Je m'endors enfin et une heure plus tard, je suis réveillée par des maux de ventre. Ça tire dans le bas du dos, dans le bas du ventre, c'est en continu. Ça m'est déjà arrivé, moins fort certes, mais je pense que ce doit être nerveux. 2h30 du matin, je me tords dasn le lit, je cherche des spasfon : il y a plus, je ne suis pas allée renouveller mon ordonnance ! Je trouve une boite mais du lyoc : beurk !!! Enfin, j'ai trop mal, j'en prends 2 quand même. Je fais couler un bain car en général, ça m'apaise bien. Dans le bain, toujours aussi mal. 3h00, je préviens zom que ça ne passe pas, il me demande si je veux aller à la mater. Je réponds que je vais attendre un peu et que si à 4h ça ne passe pas, on y va.

Heureusement, Eliza était restée une nuit de plus chez mes parents qui avaient un peu insisté pour la garder… heureusement !

Enfin, 3h20, j'appelle la mater pour voir ce qu'ils en pensent : "vous avez des contractions toutes les combien ? " Justement, je n'en sait rien, j'ai mal en continu, très mal. On me dit de passer voir ce que ça peut être. Là, détail très important, je vais à la sdb chercher l'épilateur qui fait aussi rasoir et zou, un coup sur les jambes… on ne sait jamais !!! Je prépare une trousse de toilete que je glisse dans la valise… je préviens zom de ce qu'on m'a dit à la mater. Il se lève, prend une douche, descend le chien… moi je range quelque trucs. On part.

Arrivés là bas, on sonne. On m'accueil : "on va voir ça, on va vous mettre sous monito". Il est 4h, le monito débute. Exam du col, toujours ouvert à 1 comme depuis quelque semaines, mais hyper douloureux, encore plus qu'avant. J'attrape la main de la SF qui fait le toucher tant c'est intenable. Sur le monito, ça contracte énormément et les contractions sont douloureuses. J'ai mal ! 5f, fin du monito, retoucher : col ouvert à 4cm !!! "On va passer en salle de travail, ça avance vite", on reste, c'est pour très vite. On m'installe dans une salle avec zom. C'est comme une petite chambre où il y a tout pour faire l'exam de bébé, etc. On a la radio aussi, c'est sympa. Zom lutte pour ne pas s'endormir. Moi, ça va, j'ai mal, ça me tient éveillée. J'ai très faim aussi !

On repasse une heure plus tard : toujours à 4. Le travail s'est arrêté. Le problème c'est que je dois accoucher. Une conn asse me dit qu'il faut que ça reprenne car sion, le bébé ne peut pas rester comme ça, il faudra faire une césa ! Horreur, une larme… quelle con ne, pourquoi elle dit ça ? Je ne suis pas là depuis la veille ! Incompréhension… Pourquoi on ne déclenche pas ? Probablement une jeune encore en apprentissage, car on me dit un peu plus tard qu'on va déclencher l'accouchement. On met un peu de produit, mais je demande à ce qu'on attende la péri pour accélérer vraiment les choses et pour percer la poche des eaux. On me dit ok mais l'anesthésiste est sur une césa, il n'en a plus pour longtemps. Une heure plus tard, toujours pas d'anesthésiste… 1h30, toujours pas… presque 2h, il est toujours sur la césa, il va venir… je n'y crois plus ! On perce la poche des eaux. Une jeune fille était passée une heure plutôt mais elle n'avait pas réussi à percer. Là, c'est bon, on perce. Et les contractions qui évidemment reviennent ; pas qu'elles étaient parties, mais elles n'étaient plus douloureuses. Là, ça refait hyper mal ! Enfin, après plus de 2h30, l'anesthésiste arrive. On me prépare pour la péri dont je garde un bon souvenir, je ne me rappelle pas d'une douleur. Le mec pique : aïe, aïe, aïe… ma fait mal ! Ensuite, il pose la péri et une décharge électrique me traverse la cuisse, ça me fait un peu trembler. Et là, je flippe qu'il m'ait loupée, de restée paralysée ! Bref, ça a l'air d'aller, j'ai comme les pieds et la jambe endolorie, mais je bouge !

Prmeière dose de produit, je commence à remuer la tête dans tous les sens, je me sens mal. Zom me dit de sonner et déjà je ne comprends plus rien, je sais ce que c'est, j'ai passé l'accouchement dans les vappes pour Eliza : chute de tension. J'appelle. On me change de position, fait je ne sait plus quoi. La tension remonte, ça va, et en plus ça va tenir ! Par contre, toujours aussi mal. Le temps passe, la douleur reste. Ca n'est pas abominable, mais bon ça fait quand même un peu mal. L'anesthésiste fini par revenir : 2eme dose… et toujours rien, je sens toujours autant les contractions. Alors, je vais avoir le droit à ce que l'infirmière anesthésiste appelle le "bonus".

Enfin, ça va faire effet. Là, c'est bon, je n'ai plus mal. Mais j'ai toujours aussi faim, ça fait des heures que je rale que je veux manger ! D'ailleurs, je vais avoir faim jusqu'au bout. Je ne comprends toujours pas que mon estomac se soit autat manifesté dans un tel moment !

Maintenant, le travail se fait bien, 7cm, 8cm… ça y est, c'est bon. Mais bébé est toujours dos à droite, on voudrait le ramener à gauche. Alors on tente de le faire bouger : je me couche sur le côté une jambe sur l'étrier. Position soft mais inutile. Donc on passe à plus accrobatique : les jembes écartées et repliées sur le ventre tout en étant coincées dans les étriers… j'ai trop honte, je suis ridicule, on dirait un batracien sur le dos ! Une demi heure comme ça, la honte !!!

Enfin, tant pis, bébé reste comme ça. Je demande ce que ça implique : accouchement un peu plus long et épisio… Mon Dieu, tout sauf ça ! Mais bon, le dos est un peu en avant, donc bébé peut mieux se mettre en sortant. On verra…

Il est près de 13h30, ce fut long, mais c'est la fin, après une longue attente mais sans que ça ait été trop dur, je vais pousser.

C'est très intime, zom est à ma gauche, je lui prend la main. Il y a une dame à côté de zom et la SF.

On voit la tête de bébé, zom va voir.

On attend une contraction : 1ere série de 3 poussées. Je pousse bien. 2eme série de 3 poussées, la tête et dehors. "ne poussez plus". J'entends déjà un son de mon bébé ! Je dois à peine pousser pour afire glisser doucement les épaules. Je sens le petit corps qui me déforme en sortant, c'est une sensation merveilleuse. Je le sens glisser doucement, doucement, je sens la déformation, amis je n'ai pas mal, c'est parfait. Je suis émerveillée par ce qui se passe. Zom regarde ému et impressionné. Ça y est, bébé a glissé tranquillement. Pas d'épisio ni de déchirure. Nickel. C'est zom qui sort notre petite et me la pose sur le ventre. J'ai une rangé de larmes en bas des yeux, je suis tremblante, je réalise et en même temps non. Louise est sur mon ventre, la SF lui essuie un peu les cheveux et le dos. Louise va rester sur moi, comme ça pendant 1h30 encore. Elle va teter même. Et moi, je tremble, je suis ailleurs, je la regarde elle est si belle… Louise est née à 13h34 après 8min de poussées. Tout est parfait. Zom est avec moi, il nous regarde. Le temps passe vite. La SF revient, elle prend Lousie pour l'examiner. J'assiste à tout pusique c'est dans la salle d'accouchement. Tout va bien, sans lui donner de bain, elle l'habille. -----, les vêtements sont justes ! M'enfin… ça y est, je vais pouvoir remonter après un examen. Je rejoins la chambre avec ma puce. Ça y est, une nouvelle vie à 4 va commencer… je regarde la puce et je pense à Eliza qui me manque.

Enfin, j'ai un goûter !!! Ouf, car j'ai toujours faim moi. Con d'estomac qui reste insensible ! Con d'estomac qui pourrait sommeiller devant tant d'émotion !

Je mange, je me lève en compagnie d'un médecin, pas de problème, je marche bien, pa de malaise : "vous pouvez donc vous lever maintenant". Mes parents doivent arriver avec Eliza, j'attends dans le couloir, je marche dans tous les sens, impatiente, je suis en pleine forme, c'est génial.

C'est un tel bonheur ce que je viens de vivre, j'en déborde d'énergie ! D'aillerus, malgré le peu d'heures dormies depuis, je suis js aussi débordante d'énergie !

Bon, bah voilà le déroulement parfait de mon accouchement. Long, mais parfait en dehors de ça.
  Lire la suite de la discussion sur famili.fr


51447
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Un bebe pour 2014...debut des essais cet ete! - desir d'enfant - les clubs

image

Oui j'ai allaité ma puce 1 an, que du bonheur ! Malgré des débuts difficiles (préma) … Je vais te faire un copier coller de mon récit d'accouchement, j'espere que tu pourras accouché par voie basse pour le deuxieme ! Lundi 1 er novembre à 36...Lire la suite

Ca me tenterai bien mais.... - accouchement naturel

image

Merci ! Voilà donc mon récit : Le 10/02/2013. Je commence à perdre le bouchon muqueux mais aucun autre signe avant-coureur…. Le 14/02/2013. Nous sommes jeudi je sais pas ce qu'il me prend de faire le ménage à fond puisque le jour du ménage...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages