Histoire vécue Grossesse - Bébé > Adoption      (2580 témoignages)

Préc.

Suiv.

Adoption ou parrainage : lequel choisir ?

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 410 lectures | ratingStar_138309_1ratingStar_138309_2ratingStar_138309_3ratingStar_138309_4

Voilà, j'ai toujours voulu adopter des enfants, depuis mon enfance. J'ai rencontré mon mari très jeune (17 ans) , nous avons eu 2 enfants bios (3 et 5 ans). Depuis quelques temps, nous nous posions la question du 3ème. On exclut la grossesse car mes grossesses sont géniales mais mes accouchements se sont particulièrement mal passés et on a failli pêrdre notre 2de fille à sa naissance ; on est donc un peu refroidis sur ce coup-là.

L'adoption est donc revenue au grand galop dans nos esprits… Mais plus la réflexion avance, plus on recule… En fait, on a un certain équilibre et on a un peu peur de bousculer nos filles avec la procédure d'adoption, car forcément, on va être tendus, anxieux, impatients d'avoir notre bébé, et j'ai peur qu'on finisse aps passer à côté de nos filles (déjà que je culpabilise de travailler…).

Actuellement, je parraine une ado du Salvador avec l'association Plan france (depuis 3 ans). Mais c'est MA filleule, mon mari ne se sent pas concerné par cette petite, ni mes filles (elles étaient petites au début du parrainage et l'écart d'âge avec Lupita est grand).

Je pensais donc parrainer un autre enfant plus jeune (en plus de ma filleule) , qui serait apr exemple africain d'un pays francophone. Mais cette fois, ce serait un parrainage "familial", un vrai projet à 4, et nous pourrions rendre visite à cet enfant en programmant un voyage dans son pays. Nos filles pourraient alors rencontrer ce petit copain (copine) et créer un lien fort avec lui (elle). Ces enfants ne sont pas orphelins, le parrainage aide toute sa communauté, en revanche s'établit une correspondance entre filleul et parrains, ce qui permet de se connaitre un peu mieux.

Bien entendu mon mari est d'accord pour ce projet, mes filles aussi.

Jeme dis qu'en aidant ces familles à vivre, ça limite un peu le nombre d'orphelins (certaines familles miséreuses pourraient être tentées d'abandonner si elles n'étaient pas soutenues apr l'asso). Ainsi, je trouve un compromis entre mon fort désir d'aider un enfant dans le besoin et ma crainte de perturber mes enfants actuels (je sais qu'il y a une aprt d'égoïsme dans mon raisonnement).
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


138309
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Adopter apres un enfant biologique - adoption

image

Bonjour, Je me permets de me joindre à la discussion. Notre "cas" va sans doute vous sembler très bizarre, mais je l'expose quand même. Nous sommes mariés depuis 6 ans, en couple depuis 10 ans et nous souhaiterions adopter. Les "hic" sont les...Lire la suite

Adoptee et maman a mon tour - adoption

image

Bonjour. Je suis une jeune maman d'un petit loup de 2 ans. J'ai été adoptée quand j'étais toute petite (3 mois) et je l'ai toujours très bien vécue ! Seulement depuis que je suis devenue maman je le vis différemment. Je veux dire que l'idée...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
J'ai envie de rendre un enfant heureux
Sur le même thème
Adoption internationale chine
Adoption en Chine
Voir tous les  autres témoignages