Histoire vécue Grossesse - Bébé > Adoption      (2580 témoignages)

Préc.

Suiv.

Enfant adoptée, j'ai une peur folle de l'abandon!

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 727 lectures | ratingStar_95575_1ratingStar_95575_2ratingStar_95575_3ratingStar_95575_4

Je vais d'ici peu fêter mes dix-huit ans, et c'est une recherche sur les difficultés relationnelles de mon meilleur ami (un demi jumeau, malheureusement) que j'ai réalisé beaucoup de choses…

J'ai été adoptée à l'âge de trois mois, une adoption très réussie, un bébé souriant, joyeux à ce qu'il parait. Mais…

Enfant je n'ai pas eu un seul ami, jusqu'à une jeune fille (nous avions 13 ans) qui ne m'a plus quittée depuis. Et, avec la fin de collège et à présent encore, j'ai eu des dizaines de "relations-flashes"… Une montée en affectivité énorme, qui en un mois peut passer de "rencontre" à "amis fusionnels"… particulièrement avec des hommes, ou bien garçons de mon âge. Et puis très rapidement, tout retombait.

J'ai fini par émettre des hypothèses. Par exemple, je pense sincèrement que ces "coupures" subites dans mes relations sont dues à cette peur… Tellement peur de perdre l'autre brusquement, quand on ne s'y attend pas, que l'on se l'arrache soi même avant de devoir subir l'inverse.

Quand au fait que ce ne soit arrivé presque qu'avec des hommes (une seule fille en fait ; alors que je ne compte pas le nombre de fois où c'est arrivé) , je me demande si cela à un lien avec la relation mère/enfant et père/enfant lors de la grossesse (proximité plus grande avec la mère, le père restant à l'inconnu) ?

De plus ces difficultés relationnelles sont doublées d'une carence affective énorme… Perdre un (e) ami avec qui je n'ai pas eu une "relation-flash" m'a plusieurs fois entrainé vers une dépression. Je suis jalouse de nature, et il m'a fallu un long travail pour ne plus l'être au moindre câlin que se font deux amis !

Mon frère (pas biologique) de 20 ans a été lui aussi adopté, l'adoption était plus difficile mais étrangement il le vit très bien depuis longtemps. Et je n'ai rencontré jusqu'à aujourd'hui ce que j'appelle des "adoptions réussies", où l'enfant s'est toujours senti très à l'aise (je me demande parfois où je suis tombée, même si je commence à avoir une proximité avec ma mère qui m'étonne.

Voilà, j'ai été longue mais je pense avoir tout dit. Je voulais savoir si d'autres personnes ici se trouvaient dans le cas d'une adoption difficile après coup, d'une carence affective chronique due à une adoption, ou victime des "relations-flash".

J'aimerais aussi avoir votre avis sur ma manière de voir les choses !
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


95575
b
Moi aussi !
2 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Adopter apres un enfant biologique - adoption

image

Bonjour, Je me permets de me joindre à la discussion. Notre "cas" va sans doute vous sembler très bizarre, mais je l'expose quand même. Nous sommes mariés depuis 6 ans, en couple depuis 10 ans et nous souhaiterions adopter. Les "hic" sont les...Lire la suite

Adoptee et maman a mon tour - adoption

image

Bonjour. Je suis une jeune maman d'un petit loup de 2 ans. J'ai été adoptée quand j'étais toute petite (3 mois) et je l'ai toujours très bien vécue ! Seulement depuis que je suis devenue maman je le vis différemment. Je veux dire que l'idée...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
J'ai envie de rendre un enfant heureux
Sur le même thème
Adoption internationale chine
Adoption en Chine
Voir tous les  autres témoignages