Histoire vécue Grossesse - Bébé > Adoption      (2580 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mal à accepter la circoncision (phimosis)

Témoignage d'internaute trouvé sur france5 - 16/01/10 | Mis en ligne le 23/05/12
Mail  
| 208 lectures | ratingStar_258505_1ratingStar_258505_2ratingStar_258505_3ratingStar_258505_4
J'arrive par hasard et trés tardivement sur ce site. Mais, à vous manade, je peux apporter une réponse qui devrait vous rassurer et qui est mon histoire personnelle. En étant le plus bref possible. A l'âge de 11 ans, je suis rentré dans un collège Parisien, et à partir de là, tous les ans, on a eu une visite médicale annuelle complète. A cette occasion et à chaque fois, il a été diagnostiqué un phimosis sévère. Un compte-rendu était envoyé à chaque fois à mes parents (ce que je n'ai su que bien plus tard) mais, ils n'en n'ont pas tenu compte et n'ont strictement rien fait. Et je suis resté ainsi avec mon phimosis. Les conséquences ont été que, du fait de l'absence d'hygiène, des odeurs pas terribles se développaient à cet endroit-là. Ce qui a commencé à faire que j'avais honte de mon sexe. Je me suis renfermé sur moi-même. Comme à chaque fois que l'on essayait de me décalotter (Médecin) , cela me faisait trés mal, j'ai compris que les rapports sexuels seraient pour moi trés douloureux. Et, par voie de conséquence, chaque fois qu'une relation plus poussée s'installait avec une copine à l'âge de 16-17 ans, cela n'allait pas plus loin qu'un simple flirt, par ma faute, et la fille laissait tomber. Avec mes parents, inutile d'en parler car, à la maison, le sexe, c'était complètement tabou. Le résultat de tout cela, c'est que je devenais de plus en plus complexé et je me renfermais sur moi-même. La souffrance psychologique étant forte, devenu majeur, j'ai pris mon courage à deux mains, je suis allé voir un généraliste qui m'a orienté sur un Urologue, lequel m'a circoncis quinze jours plus tard. Et, alors, ça a été une libération pour moi, une véritable délivrance. Fini les odeurs, les appréhensions ! Et, depuis, je me suis marié et j'ai eu des enfants, et tout se passe à merveille. Tout cela pour vous dire que vous devez être rassurée et ne pas vous en vouloir. Entre un phimosis et une circoncision, il n'y a pas une seconde à hésiter. Moi, je ne l'ai jamais regretté. Et vous, vous n'êtes coupable de rien du tout !! Si mes parents avaient pu adopter la même attitude, je les aurais remercié cent fois ! Cela m'aurait permis de vivre une sexualité d'adolescent normale !
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


258505
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Adopter apres un enfant biologique - adoption

image

Bonjour, Je me permets de me joindre à la discussion. Notre "cas" va sans doute vous sembler très bizarre, mais je l'expose quand même. Nous sommes mariés depuis 6 ans, en couple depuis 10 ans et nous souhaiterions adopter. Les "hic" sont les...Lire la suite

Adoptee et maman a mon tour - adoption

image

Bonjour. Je suis une jeune maman d'un petit loup de 2 ans. J'ai été adoptée quand j'étais toute petite (3 mois) et je l'ai toujours très bien vécue ! Seulement depuis que je suis devenue maman je le vis différemment. Je veux dire que l'idée...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
J'ai envie de rendre un enfant heureux
Sur le même thème
Adoption internationale chine
Adoption en Chine
Voir tous les  autres témoignages