Histoire vécue Grossesse - Bébé > Adoption      (2580 témoignages)

Préc.

Suiv.

Quand l'adoption tourne au drame!

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1365 lectures | ratingStar_106894_1ratingStar_106894_2ratingStar_106894_3ratingStar_106894_4

Ma soeur qui est agée de 34 ans, mariée depuis plusieurs années a adopté deux enfants avec son mari.

La première vient du vietnam et a aujourd'hui 5 ans, elle est arrivée en France à l'âge de 7 mois,

Le second est un adorable coréen de 18 mois, arrivé en France vers 7 mois aussi.

Tout porte à croire que c'est un magnifique rêve qui se réalise, mais pour moi aujourd'hui, je pense que le rêve tourne au drame.

En toute hônneteté, je ne me suis jamais réellement bien entendu avec ma soeur qui est mon ainée de 7 ans. Elle a eu une enfance remplie d'amour et aussi assez stricte du côté de mon père. Lorsque je reviens quelques années en arrière, elle m'a toujours semblé "triste" et prête à faire la première vacherie possible, tout en ayant par moment de réels bons sentiments. Nous avons toujours mis celà sur le compte de plusieurs choses. Le fait qu'elle ne puisse pas avoir d'enfants et le fort caractère commun à toute notre famille.

Autant je m'entends très bien avec notre mère, autant entre elles deux, c'est toujours un conflit permanent. Notre mère se reproche la stérilité de ma soeur (prise de médicaments enceinte qui a engendré sa stérilité et d'autres soucis "féminins"). De ce fait, ma mère lui passe beaucoup de choses, trop…

Ma soeur s'est mariée, et puis ils nous ont annoncés l'arrivée d'une petite puce… magnifique. Le premier enfant de la famille, une joie immense pour nous tous. Toute notre famille adore les enfants, sauf là encore ma soeur qui a toujours eu plus ou moins du mal à les supporter (encore là excusable de part sa situation).

La puce est arrivée et ma soeur a fait une mini dépression. Mes parents allaient chez elle tous les jours par alternance, ma mère travaille encore. Elle a remonté la pente, mais n'avait pas vraiment "d'instinct maternel" envers sa puce. Soit, une adoption est magnifique tout en etant tres déstabilisant… ma soeur a reproche à notre mère de ne pas avoir arrete de travailler pour venir l'aider à temps plein… mon pere ne travaille plus, et ils ont encore à charge mon frere !

Je ne voudrais pas entrer dans tous les details, ce serait trop long.

Aujourd'hui ma soeur est plus qu'infernale avec ses enfants, mais surtout la grande, interdit de jouer, de se salir, toujours bien se tenir, bref être parfaite ! Je vous epargne tout ce que j'ai entendu, vu de mes propres yeux qui me retourne le coeur à chaque fois que j'y pense.

Ma mère qui est AM a garde ma nièce jusqu'à ce qu'elle entre à l'ecole, encore un drame, ma soeur jalousait ma mère qui etait tres douce avec la puce, lui donnait trop d'amour. La petite à toujours eu peur de sa mère, et ma soeur lui infligeait toujours plus de mechanceté.

Vous allez me dire, et son mari ?! Et bien on se le demande ! A part la calmer (comme il nous le dit) et eviter des drames (elle tape les enfants apparement) c'est tout ce qu'il sait faire.

Pour moi, ces enfants subissent une maltraitance spychologique. Notre rayon de soleil a perdu son sourire, les rares fois ou nous pouvons la voir, nous la couvrons de bisous, mais c'est un drame lorsqu'elle repart. Ne veut pas aller avec sa mère et j'en passe. Nous avons appris depuis peu qu'elle faisait de grosses crises… elle est sur les nerfs.

De plus, apres un soucis grave de sante, elle mange tres tres lentement, ma soeur ne supporte pas celà et s'en fiche si elle n'a pas son compte ; la gamine n'est pas maigre, elle est rachitique !

Maintenant mes parents ont que tres rarement les enfants, ma soeur ne veut pas qu'elle parle de trop… un jour lorsque je les gardait, ma nièce m'a dit que ma mère ne l'aimait plus, qu'elle ne voulait plus d'elle… c'est ma soeur qui le lui avait dit… et je vous epargne toutes les autres choses horribles.

Pour vous dire, deux ans à peine, elle savait dejà que sa vrai maman etait morte etc… ma soeur par lubi, l'appelait par son vrai prenom asiatique…

Je ne pourrais tout vous raconter tellement il y en a, tellement nous avons mal pour la famille de ma soeur.

A plusieurs reprises, ma mère l'a prise à part pour la raisonner, lui dire de se calmer etc… ma soeur avoue être mechante, dit que quelque chose la ronge. Notre mère lui a conseille de voir quelqu'un, de ne pas rester ainsi, elle a parle à son mari… , mais deux jours apres c'est comme si il ne s'etait rien dit.

En fait, aujourd'hui nous sommes totalement à l'ecart des enfants et de sa famille, juste pour les grandes occasions.

Personnellement j'ai essaye plusieurs fois de lui parler, mais celà tourne vite au vinaigre, par moment je ne sais pas ce que je lui ferais. Je suis pour une education stricte, mais l'amour c'est ce qu'il y a de plus important, et ces enfants n'en ont pas ! Materiellement il ne manque de rien, absolument rien au contraire… mais ils manquent du principal. Il ne faut pas venir reveiller maman, tant que ma soeur n'est pas levee, les enfants ne doivent pas bouger du lit… interdit de faire des calins dans le lit avec papa maman, interdit de trop caliner son frere…

Je ne sais plus quoi faire, me tourner vers qui, faire quoi pour que celà change. Je ne veux pas qu'on retire les enfants à ma soeur, non, mais comment l'aider, car elle est malheureuse, j'en suis certaine, son comportement tout montre qu'elle a un maletre enorme. Elle est toujours triste, aigrie, mauvais, terne… je dirais sans saveur !

Il n'y a rien de pire que de lire la crainte, la peur dans les yeux d'un petit bout et d'être là, ne pouvoir rien dire devant des dizaines d'invites, faire bonne impression. La dernière fois, pour les 5 ans de la puce, elle lui a jette une poupee dans son dos car il y avait du bazarre dans sa chambre, à tel point que celà a fait pleurer ma propre fille qui a vu la scène. Lorsque je l'ai dit à ma soeur, elle a tout nié, mais je crois ma nièce, elle etait totalement retournee. Cette gamine vit dans des interdits, la crainte de sa mère. Elle n'a pas une vie d'enfant ! Il faut qu'elle soit parfaite, la meilleure partout ! Pour vous dire, elle ne peut meme pas jouer avec ses jeux, il ne faut pas les user… pourquoi ?!

La dernière fois qu'elle a vu ma mère, elle lui a dit qu'elle avait fait des lettres pour le pere noel, mais que ma soeur avait dechire devant elle ses lettres, car soit disant qu'elle n'a pas à avoir des jouets en plus !

Sans compter le nombre de fois où elle jette les jouets de la petite à la poubelle parce qu'ils n'etaient pas à leur place et devant ses yeux !

Que faire ? Comment aider cette famille, ces enfants ! Ce sont mes neveux, je les considere comme les miens, mais je ne sais plus quoi faire, ou me tourner…
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


106894
b
Moi aussi !
2 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par marie712 | le 10/01/11 à 19:32

Il faut faire un signalement au procureur de la république, que des travailleurs sociaux aillent mettre un peu le nez dans cette histoire. Vous pouvez aussi aller voir le professeur de l'enfant, pour que l'école s'en occupe via ses travailleurs sociaux de référence. C'est important pour les enfants, faites-le pour leur bien. Passer par l'école serait mieux, faites-le avec délicatesse, demandez un rendez-vous avec la maîtresse et présentez-vous comme la tante de l'enfant. Si la maîtresse s'est rendu compte que quelque chose ne tournait pas rond autour de cette enfant, elle devrait faire le nécessaire.

Par emma12 | le 21/01/11 à 16:23

Surtout pas l'école! cela risque de stigmatiser l'enfant dans un milieu qui lui est bénéfique. de plus ce n'est pas le rôle de l'école dans la mesure où tout se passe bien au niveau scolaire. c'est un problème de famille et non scolaire, il ne faut pas tout mélanger.

faire un signalement ce n'est pas anodin et une fois enclanché on ne peut pas revenir en arrière; il faut être vraiment certain d'une maltraitance avérée

avant d'envisager ce dernier recours, il faut peut être:

- déculpabiliser votre soeur!

J'ai moi-même adopté 2 enfants et je suis bien placée pour vous dire que la pression extérieure est étouffante (amis, famille, voisins, ...) vos enfants sont gentils, beaux, formidables. ce que vous faites c'est extraordinaire! mais voilà ces enfants ils sont tout aussi formidables que les vôtres!
et ils font des bêtises! comme les vôtres! et vous les gronder comme nous on gronde les nôtres! seulement voilà vous on ne vous reprend pas. on ne vous rappelle pas à chaque fois qu'ils sont formidables et que ce n'est pas grave.qu'il faut être plus doux.
votre soeur n'a pas trouvé sa place de maman, elle est toujours dans ce mode ils doivent être irréprochables parce que les autres les voient ainsi, pour qu'on me voit comme une bonne maman (cela finit par faire l'effet inverse et l'enfant à peur). alors elle va dans ce sens et oublie la case amour, tendresse et pourtant elle aime ses enfants!
dites lui tout ça! qu'elle est une maman, qu'elle ne sera jamais parfaite que vous aussi cela vous arrive de craquer car c'est difficile. dites lui que vous l'aimez que vous êtes là que vous pensez qu'une adoption cela ne doit pas être facile tous les jours. qu'elle doit se maîtriser quand elle sent la colère montée (comme vous)allez dans une autre pièce. il faut qu'elle voit qu'elle est normale.
parlez ensemble soeur, mère. Mettez le mari dans la confidence. votre soeur a perdu confiance, elle a plus besoin de vous que vous ne le pensez mais pas en passant par la case enfant, en se sentant exister en tant que MAMAN de SES enfants. se sont ses enfants pas les vôtres ni ceux de votre mère, les siens et elle à le droit à sa place!

vous faites l'erreur de protéger d'éduquer à sa place, c'est normal, c'est humain ce que vous faites mais ce n'est pas votre rôle. chacun doit retrouver SA place;

en espérant vous avoir aider et de ne pas vous avoir dit des choses qui vous attristent (ce n'était pas mon intention).
et pour la petite histoire moi j'ai ressenti tout cela mais j'en ai parle à mes parents, amis, voisins... j'ai de la chance ils ont bien compris qu'il fallait arrêter de couver mes petits à ma place (pas les voisins mais bon ça on s'en fiche). depuis on se porte beaucoup mieux et mes petits vont très bien et je suis moins exigeante avec, beaucoup moins.

Histoires vécues sur le même thème

Adopter apres un enfant biologique - adoption

image

Bonjour, Je me permets de me joindre à la discussion. Notre "cas" va sans doute vous sembler très bizarre, mais je l'expose quand même. Nous sommes mariés depuis 6 ans, en couple depuis 10 ans et nous souhaiterions adopter. Les "hic" sont les...Lire la suite

Adoptee et maman a mon tour - adoption

image

Bonjour. Je suis une jeune maman d'un petit loup de 2 ans. J'ai été adoptée quand j'étais toute petite (3 mois) et je l'ai toujours très bien vécue ! Seulement depuis que je suis devenue maman je le vis différemment. Je veux dire que l'idée...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
J'ai envie de rendre un enfant heureux
Sur le même thème
Adoption internationale chine
Adoption en Chine
Voir tous les  autres témoignages