Histoire vécue Grossesse - Bébé > Adoption      (2580 témoignages)

Préc.

Suiv.

Témoignage d'une enfant adoptée à 3 mois

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 727 lectures | ratingStar_105835_1ratingStar_105835_2ratingStar_105835_3ratingStar_105835_4

Je me permets d'apporter mon témoignage sur les adoptions suite à un abandon sous X car connaissant d'autres enfants adoptés dans ces conditions, je sais par expérience que beaucoup se retrouvent dans la même situation que moi. Aujourd'hui je suis heureuse et mère de famille, je commence seulement a dire autour de moi facilement que j'ai été adopté car ça a toujours été une honte pour moi et surtout je ne supportais pas les regards de pitié que celà inspirait lorsque j'en parlais. Pire encore, je pensais que chaque fois que j'en parlais à quelqu'un je finissais par perdre cette personne. Aujourd'hui je sais que celà n'a rien à voir mais pendant toute mon adolescente c'est ce que je ressentais. Alors j'ai fini par me taire. Le parcours fut long avant que je ne m'accepte, accepte la situation et trouve une certaine sérenité.

J'ai été adopté lorsque j'avais 3 mois. Je suis française d'origine élevée dans une famille aisée avec une soeur adoptée également. Mes parents nous ont révélé très tard notre adoption, j'avais 12 ans à l'époque et c'est moi qui leur ait posé la question. Bizaremment depuis que j'étais petite j'étais persuadée de ne pas être la fille de mes parents mais je ne savais pas pourquoi…

Le monde dans lequel je vivais heureuse s'est effondrée. Toute ma vie j'ai cherché à me faire aimer de gens qui ne pouvait pas m'aimer. Pire j'ai cherché des relations amoureuses où j'étais certaine de m'en prendre plein la figure pour ne pas dire autre chose. Tous mes amis sans exception ont des problèmes relationnelles avec leurs parents ou des drames (suicide, père parti pendant l'enfance, alcoolisme, maltraitance, etc.) et ce n'est pas un hasard si je me retrouve si proche d'eux.

Aujourd'hui encore à 30 ans passée, j'ai peur de l'abandon. Celui de mon mari, de mes amis, etc. J'ai une très mauvaise relation avec ma soeur avec qui nous ne partageons rien et qui se plaisait à me répéter petite que je n'étais pas sa soeur.

J'ai eu une adolescence compliquée. J'ai rejeté mes parents, je leur en voulait de m'avoir adopté, je voulais retrouver mes parents biologiques sans vraiment les chercher d'ailleurs car la tâche me semblait insurmontable, j'ai été dans tous les excès possibles tout en gardant une certaine mesure car j'ai été élevée avec de belles valeurs mais j'ai cherché à me faire du mal, à me punir.

Je crois que le plus dur dans l'adoption pour un enfant c'est de se regarder chaque jour dans la glace et de ne pas savoir qui on est vraiment, à qui on ressemble et pourquoi notre mère n'a pas voulu de nous. Lorsque je vois l'attachement que j'ai pour mon fils je ne peux pas m'imaginer le laisser, c'est insupportable. Si ma mère m'a laissé alors inconsciemment je pense que c'est parce que je ne méritais pas qu'elle m'aime.

Contrairement à ce que l'on dit, les liens du sang priment sur les liens de l'amour. Car toute ma vie on m'a répété "mais tu ressembles pas à ta soeur" ou encore "et ta famille elle de quelle région"… On vous raconte une histoire de famille qui n'est pas la votre et qui ne le sera jamais.

Maintenant j'ai construit ma famille et je m'y réfugie. Pour moi il n'y a rien derrière, je suis une page blanche. Par rapport à mes parents je les aime de tout mon coeur. Sans eux ma vie serait vide. Mais dans un coin de ma tête il y a toujours une petite voix qui me dit "tu as d'autres parents, ce ne sont pas tes parents". Elle me fait mal cette petite voix, car j'aime mes parents adoptifs plus que tout au monde mais je ne peux pas m'empêcher de les voir autrement que comme de "faux" parents.

Oui l'adoption n'est pas une promenade de santé, c'est un acte douloureux car il nait de la douleur dès le départ. Douleur des parents qui ne peuvent pas avoir d'enfant la plupart du temps, douleur des enfants abandonnés, douleur des mères qui abandonnent leurs enfants.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


105835
b
Moi aussi !
2 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par marie712 | le 10/01/11 à 19:37

Avez-vous essayé de faire une psychothérapie ? Vous en avez gros sur le coeur et ce genre de démarche devrait pouvoir vous aider : parler, parler, vider votre sac de douleur, d'angoisse, d'associations douloureuses, c'est immmense le bien que cela peut faire. Si vous allez voir un psychiatre via votre médecin traitant, sachez que vos séances peuvent être prises en charge un maximum par la sécurité sociale ! Faites-le pour vous et pour vos proches.

Histoires vécues sur le même thème

Adopter apres un enfant biologique - adoption

image

Bonjour, Je me permets de me joindre à la discussion. Notre "cas" va sans doute vous sembler très bizarre, mais je l'expose quand même. Nous sommes mariés depuis 6 ans, en couple depuis 10 ans et nous souhaiterions adopter. Les "hic" sont les...Lire la suite

Adoptee et maman a mon tour - adoption

image

Bonjour. Je suis une jeune maman d'un petit loup de 2 ans. J'ai été adoptée quand j'étais toute petite (3 mois) et je l'ai toujours très bien vécue ! Seulement depuis que je suis devenue maman je le vis différemment. Je veux dire que l'idée...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
J'ai envie de rendre un enfant heureux
Sur le même thème
Adoption internationale chine
Adoption en Chine
Voir tous les  autres témoignages