Histoire vécue Grossesse - Bébé > Allaitement      (23416 témoignages)

Préc.

Suiv.

3e bébé, 10 ans de plus que futur papa et sa mere sur le dos...

Témoignage d'internaute trouvé sur france5 - 11/10/10 | Mis en ligne le 15/05/12
Mail  
| 171 lectures | ratingStar_255455_1ratingStar_255455_2ratingStar_255455_3ratingStar_255455_4
Bonjour a toutes et a tous ! Moi je post ici juste un tit coup de ras-le-bol, parceque j'en viens a me demander si je ne suis pas en pleine deprime ! Moi qui ne vacillait jamais a mon époque Amazone, Châsseresse, elevant mes deux gars sous le regard admiratif des copines aux enfants "si vivants". Nous etiona tellement sereins, unis, equilibrés. Mon dernier agé alors de 7 ans me reclamait tout de même une petite soeur depuis longtemps, mais celibattante, il m'etait difficile de répondre à sa demande. Mais j'ai re-rencontré Erick, perdu de vue depuis 4 ans apres une breve histoire, il m'avait honteusement menti sur l'enorme ecart d'age que je n'avais pas soupçonné. 10 ans de moins c'est enorme hein… ? Je sortais d'une relation avec le même ecart, mais a l'inverse, ce qui ne choquait personne (…) Erick avait bizarrement le don de tout comprendre, tout enjoliver, dédramatiser, malgré son jeune age (20 ans) , il me rassurait et etait incroyablement protecteur. Et fou, il etait capable de n'importe quoi pour m'impressionner ! J'etais Sa princesse. LA princesse qu'il avait attendu de revoir pendant 4 ans et il voulait m'épouser. Il m'en a fait la demande il y a un an, le jour de mon anniversaire, le 7 octobre, je fetais mes 31 ans. Sa mere toujours aux petits soins avec moi parce qu'elle avait retrouvé son fils ("grâce à moi" et a l'apaisement que je lui procurait me disait-elle) , pleurait de joie devant son fils a genou faisant sa demande. Mes garçons de 8 et 12 ans fiers comme des papes ont tenus a choisir LE costume, ma robe fut choisie dans un superbe magasin renommé, il voulait m'offrir un mariage de princesse, tout etait bouclé pour le 4 Septembre de cette année. Sa mere omnipresente que je menageais malgré son avis sur tout, decidait de la couleur des nappes et de notre nuit de noce, mais tant pis, laissons a chacun le plaisir des preparatifs. Fin juillet, sorties a repetitions, il ne sait plus ou il en est, il veut reflechir, il n'a pas envie de se justifier des qu'il sort. Debut aout, il s'en va, me ment sur un tas de chose, m'en repproche autant, je l'etouffe-mais-il-m'aime-a- crever-mais-il-sait-plus,-mais-il-veut-sortir,-mais-il-veut-pas-me-perdre-mais-il-s'-en-va… Il se noie dans l'alcool, les joints, fait n'importe quoi ; moi, soutenue par sa mere et la mienne, je comprends malgré tout sa "crise", je sais qu'il est jeune, je ne peux pas faire son bonheur tant pis pour moi, je lui souhaite plein de bonheur mais m'en veux d'y avoir cru. Trois semaines s'ecoulent, il ne va plus au garage qui l'emploie en alternance. Je le retrouve dans une chambre pretée par un "pote" completement deboussolé et auto destructeur. Je le ramene a la maison, il veut revenir et s'excuse de tout son être. Il avait decidé depuis un moment de ne donner des nouvelles que de façon sporadiques a Sonia, sa mere envahissante. Lorsqu'elle m'appellait 4 ou 5 fois par jours, je taisais nos retrouvailles trop fraiches. Lorsque Sonia me questionna pour la enieme fois si je n'etais pas enceinte (j'avais perdu six kilos et vomissait toute la journée depuis son depart) , je lui assurai que ce n'etait pas le cas, et lui demandait pour la premiere fois de me laisser un peu prendre du recul, et d'espacer un peu les appels, je n'arrivais plus a lui remonter le moral, ni celui de ma mere, j'avais mon contre-coups a moi. Ma relation avec Erick s'est remise, celle avec Sonia a completement degeneré. Recevant jusqu'a 14 coups de fil en un quart d'heure pour me dire que j'etais une manipulatrice et que je m'etais bien servie d'elle pour recuperer son fils, je ne sais pas a quel moment j'ai loupé un episode. Je suis a present une menteuse qui me sert d'elle et qui fait tout pour que son fils coupe les ponts avec elle. Aujourd'hui elle exige qu'Erick et moi nous nous excusions… (?) elle m'a menacé de venir me "casser la gueule" le jour ou j'ai fini par repondre a ses incessants appels pour, a l'entendre m'insulter, finir par lui dire que je poserai une main courante si elle n'arretais pas de me harceler (ainsi que ma famille, les amis d'erick… pour dire tout le mal qu'on lui avait fait…). Deux mois que l'on essais de renouer dans un contexte difficile, sa mere se radoucit avec lui pour lui demander de menues reparations sur sa voiture, mais refuse de lui telephoner pendant les heures ou il est a la maison, de peur que je ne sois là. Resultat : mes deux merveilles aneanties en apprenant l'annulation du mariage de leur maman. Ete pourri a me voir chialer, a expliquer a tous les gens qu'on croisait que le mariage etait annulé, qu'on etait comme des cons, qu'il etait parti… Les voir soulagés d'aller chez leur papa le dimanche pour sortir d'une ambiance trop pesante etait culpabilisant a mourir… litteralement. Notre petit cocon a trois avais completement explosé. A completement explosé. J'ai appris ma grossesse il y a un mois, les retrouvailles, sans doute… bonheur immense pour mes enfants qui y voient enfin un bout de ciel bleu. Le futur papa est au anges, mais les disputes avec sont courantes. Je n'ai plus confiance en lui, je n'arrive plus a me projetter pour quoi que ce soit, malgré tous les efforts qu'il fournit, je me sens tellement vide et humiliée. Je ne lui laisse rien passer, et me sentir baffouée par sa mere et du même coup sa famille qui ne m'a encore jamais vue, m'anéantie, et lui l'isole et le rend nerveux et angoissé… je ne supporte plus qu'il lui demande comment elle va, qu'il lui repare sa voiture, alors qu'elle maniguance des appels en pleine nuit pour insinuer le doute, qu'elle a fait avorter les projets de son fils de retrouver son papa en denouant tous les liens qu'il avait tissé difficilement aupres de sa tante paternelle. Elle me denigre aupres de ma mere que je retrouve en pleurs, et appelle nos banques (oui oui) pour leur crirer qu'elle nous laisse dans notre merde (? On ne lui a jamais demandé d'aide ? ) Je ne sais plus ce que je dois faire, je lui en veux a lui, je lui en veux a elle, pour autre chose, et j'attend mon bébé en pleurant tous les jours ma vie d'avant. Merci de m'avoir lue. Laetitia.
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


255455
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Juin 2013 ? c'est par ici ! *complet*

image

Coucou les filles. Superzolie : super si gygy s'est montré rassurante, si ça se trouve à la prochaine écho, tout sera partie… Fova : impec pour l'écho, ah lal la j'ai hâte d'être le 20 hihi. Pour la triste nouvelle du bébé aux infos, c'est...Lire la suite

Essais bebe ap fc fev 2012, depuis 14 bb,8 grossesses, 4 attendettes

image

Et ça va finacièrement car congé de 3 ans tu dois avoir très peu d'indemnités ? Pour l'allaitement c super car c t pas gagné vu les soucis du début moi ça me manque et je regrette même si je c que pour ses reflux c mieux d'avoir arrêter...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages