Histoire vécue Grossesse - Bébé > Allaitement      (23416 témoignages)

Préc.

Suiv.

Allaitement, évictions, manque et boulimie

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 331 lectures | ratingStar_95848_1ratingStar_95848_2ratingStar_95848_3ratingStar_95848_4

Il y a un soupçon de polyallergies chez ma fille de 11 mois, allaitée. Et notamment concernant des aliments "de base" tels que lait, oeuf, blé (gluten) et pomme de terre.

Après avoir tenté l'éviction de son alimentation à elle sans résultat suffisant, et dans l'attente des résultats de la prise de sang (tests cutanés contradictoires : aucun allergène n'a réagi sur le bras, et quasi tous ont réagi au niveau du patch dorsal) , je voulais essayer d'écarter certains aliments de mon alimentation pour voir s'il y avait une amélioration.

Dans un premier temps il ne s'agissait même pas d'un régime strict, n'ayant pas encore de résultat ni de mot d'ordre de mon allergologue, mais juste tenter de limiter laitages et aliments contenant du gluten (pain, pâtes, céréales…) , pour voir.

Le soucis, c'est que ce que je me refuse le matin et au cours de la journée, je l'ingurgite gloutonnement arrivée le soir, par manque terrible qu'aucun autre type d'aliment n'arrive à combler. Je me rattrape d'un coup en avalant 4 morceaux de fromages, ou une demi-boite de lait concentré sucré, ou un grand bol de lait + céréales. Et si je tiens le coup jusqu'au soir, je n'arrive pas à m'endormir, je suis sur les nerfs, et je me relève la nuit pour manger un yaourt ou boire deux-trois verres de lait, avec l'impression que ça ne va mieux que quand j'ai eu "ma dose".

J'ai déjà connu ça il y a 8 ans pour mon fils aîné qui avait un gros soucis de RGO +coliques, et le régime d'éviction des laitages n'a eu aucun effet, mais je n'ai jamais pu savoir s'il était intolérant ou non, n'ayant tenu que 15 jours en limitant de moitié ma consommation de laitages, n'étant pas parvenue à passer sous ce seuil, et pétant les plombs au bout de 15 jours, finissant par abandonner car c'était ça ou lui filer un biberon direct, tellement j'étais dépressive et sur les nerfs.

Cela me peinerait de sevrer déjà ma fille car je voulais aller jusqu'au sevrage naturel, et pourtant quand je vois que je craque déjà au bout de trois jours d'essais de simple limitation, je n'imagine même pas si l'allergo m'impose une éviction totale !

Alors je voudrais savoir si certaines d'entre vous connaissent ce problème, et comment vous l'avez résolu. Si vous avez trouvé des aliments de substitution qui vous procurent le même plaisir gustatif, et compensent le manque ressenti par l'organisme, ou s'il faut faire une "cure de désintoxication" comme les fumeurs ou les drogués pour s'en passer progressivement.
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


95848
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Juin 2013 ? c'est par ici ! *complet*

image

Coucou les filles. Superzolie : super si gygy s'est montré rassurante, si ça se trouve à la prochaine écho, tout sera partie… Fova : impec pour l'écho, ah lal la j'ai hâte d'être le 20 hihi. Pour la triste nouvelle du bébé aux infos, c'est...Lire la suite

Essais bebe ap fc fev 2012, depuis 14 bb,8 grossesses, 4 attendettes

image

Et ça va finacièrement car congé de 3 ans tu dois avoir très peu d'indemnités ? Pour l'allaitement c super car c t pas gagné vu les soucis du début moi ça me manque et je regrette même si je c que pour ses reflux c mieux d'avoir arrêter...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages