Histoire vécue Grossesse - Bébé > Allaitement      (23416 témoignages)

Préc.

Suiv.

Allaitement maternel

Témoignage d'internaute trouvé sur france5
Mail  
| 139 lectures | ratingStar_261580_1ratingStar_261580_2ratingStar_261580_3ratingStar_261580_4
Bonjour Sophie, Quel beau metier tu te prepares à faire !! Moi j'ai été en admiration à la maternité envers ces sage femmes qui peuvent te sauver la vie quand ton bébé pleure et que tu ne sais plus quoi faire. Je suis maman d'un petit Nathan, né avec 3 semaines d'avance, le 07/05/09: il a donc 1 mois. Et je l'allaite. Franchement parlé, ce n'est vraiment pas evident d'allaiter, et tout le monde te dit des choses et leur contraire donc j'avoue que j'ai été (et je suis toujours de temps en temps) desemparée et très fatiguée ! Pour que tu connaisses le contexte, il faut que je raconte notre petite mesaventure à la maternité : Nathan n'a "fait" le meconium que 1 jour et demi après sa naissance donc ça + les laires : il n'avait pas du tout faim et refusait de manger (malgré mise au sein en salle d'accouchement réussie) + aussi une jaunisse qui le fatiguait. Aprés ce fameux méconium, nous l'avons mis au sein (je dis nous car moi + mon mari + 1 ou 2 sage femmes pour nous aider ) mais galère pendant 3 heures (mes tetons ne sortaient pas et Natahn n'arrivait à attraper le sein) … Donc la nuit suivante, nous avons insisté pour lui donner un biberon de lait artificiel car cela nous angoissait qu'il n'ai pas mangé depuis 2 jours… A 2h du matin, nous lui avons donc donné ce biberon et il ne s'est pas reveillé… avant 10h30 le lendemain !!! Nous, dés que 4 heures se sont ecoulées après le bib, nous avons demandé s'il fallait le reveiller pour le faire manger et on nous a repondu (toutes les heures nous avons renouvelé la question, à chaque fois à une sage femme differente en plus) qu'il fallait le laisser se reveiller tout seul et que s'il avait faim, il se reveillerait. Or à 10h30, une sage femme qui s'occupait des bains a trouvé qu'il faisait beaucoup de tremulations et a pris son taux de sucre : en fait IL NE SE REVEILLAIT PAS CAR SON TAUX DE SUCRE ETAIT SI BAS QU'IL N'EN AVAIT PLUS LA FORCE !!!!!!!!!!!!!!! On lui a vire redonné un complement de biberon et 1h après, son taux de sucre était ok mais nous avons été très choqués et avons pris conscience que cela aurait pu être grave. Voilà : nous avons donc été traumatisés par cette experience et depuis, je suis un peu stressée du timing tétée (ce qui est très mauvais pour un allaitement serein…). Je ne laisse jamais passer plus de 4h30 entre 2 tetées, même la nuit… Sinon, à ce jour, nous n'avons pas encore de rythme defini : un coup Nathan laisse passer 3 ou 4heures entre 2 tetées, un coup il reclame au bout d'1h30 ..des fois il tete 45 mn et en veut encore (il s'endort pas mal au sein) et d'autres fois, en 10mn, c'est bouclé. Du coup, pas facile de se reperer … Il a pas mal de coliques donc j'espace les tetées d'au moins 2 h, pour ne pas qu'il soit constamment en train de digerer mais je fais ça sur ma propre opinion car la leche league me dit : allaitement à la demande donc lui proposer le sein à chaque fois qu'il a les coliques (ce serait donc toutes les 1/2 h) et pediatre me dit pas trop de tetées sinon mal au ventre… Il y a aussi la question du rot : on dit que pas forcement besoin de faire faire son rot à un bebé allaité mais Nathan a ces fameuses coliques + je l'ai trouvé plusieurs fois en train de chercher son air et s'etouffer (!!!) donc dans le doute, on essaie de lui faire faire son rot (sans succés) après chaque tétée. J'ai trouvé que nous avons été très soutenus à la maternité pour la mise en place de l'allaitement. Ce n'est que sous notre insistance que l'equipe a bien voulu donner à Nathan un biberon (pour ne pas compromettre la mise en place de l'allaitement) et à chaque fois que je donnais le sein à Nathan, je pouvais demander qu'une sage femme vienne m'aider. De même, la PMI m'a envoyé une puericultrice à mon retour de la maternité pour me donner des conseils et assister à une tétée. La leche League sont aussi très disponibles mais un peu trop 200% allaitment à mon gout (peu importe si la maman fait une depression d'epuisement, seul compte la reussite de l'allaitement à la demande). Nous avons introduit un biberon de lait artificiel la nuit pour me soulager mais pour l'instant (cela fait 3 jours) , ça ne change pas grand chose… Voilà : ma conclusion : pas facile du tout d'allaiter et très fatiguant et eprouvant pour le moral car on ne sait jamais si on fait bien ou non… Je suis à ta disposition si tu as des questions sur mon experience. Bon courage pour cette étude. Bye Marie.
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


261580
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Juin 2013 ? c'est par ici ! *complet*

image

Coucou les filles. Superzolie : super si gygy s'est montré rassurante, si ça se trouve à la prochaine écho, tout sera partie… Fova : impec pour l'écho, ah lal la j'ai hâte d'être le 20 hihi. Pour la triste nouvelle du bébé aux infos, c'est...Lire la suite

Essais bebe ap fc fev 2012, depuis 14 bb,8 grossesses, 4 attendettes

image

Et ça va finacièrement car congé de 3 ans tu dois avoir très peu d'indemnités ? Pour l'allaitement c super car c t pas gagné vu les soucis du début moi ça me manque et je regrette même si je c que pour ses reflux c mieux d'avoir arrêter...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages