Histoire vécue Grossesse - Bébé > Allaitement      (23416 témoignages)

Préc.

Suiv.

Césarienne et allaitement au sein

Témoignage d'internaute trouvé sur france5 - 05/09/11 | Mis en ligne le 30/03/12
Mail  
| 160 lectures | ratingStar_234258_1ratingStar_234258_2ratingStar_234258_3ratingStar_234258_4
Par où commencer ? Je n'ai pas vu l'émission de ce matin et la regarderai ce soir. En revanche, je vais vous parler de mon expérience de césarienne + allaitement. Pour moi, la césarienne en elle-même n'est absolument pas un "frein" à l'allaitement, j'ai eu ma montée de lait le 3ème jour (comme beaucoup) , malgré une première mise au sein de mon fils 2h30 après sa naissance. Je ne vois pas pourquoi un bébé de césarisée aurait eu un biberon… C'est à vous, mamans, de spécifier ce que vous souhaitez ou non, car c'est vous qui décidez pour votre corps et celui de votre enfant… ça, je l'ai intégre un peu trop tard. Bref… Là où la césarienne ne facilite rien, c'est qu'effectivement on est incapable de s'occuper seule de son bébé, donc besoin d'aide. Vu que l'on ne peut pas trop bouger au début, les positions d'allaitement ne sont pas adéquates, cela m'a valu de belles crevasses… Qui ne m'ont nullement désespérée, puisque l'allaitement, c'est tout ce qui restait de mon beau projet de naissance, alors je m'y suis cramponnée jusqu'aux 10 mois de mon fils. Nananère. Je tiens à parler de la douleur, car lors de ma prépa à l'accouchement, le discours était "la lutte contre la douleur est notre priorité N°1, demandez des anti-douleurs", ce que j'ai fait… Il a fallu me heurter à un personnel digne d'un sketche bien connu des inconnus, la nuit ! Puis effectivement l'allaitement provoque des mini-contractions qui permettent à l'utérus de retrouver sa taille de base… Lorsqu'on a été découpée, ça tire aussi sur les cicatrices, et là j'ai du m'accrocher. Déjà que jeune maman de son premier enfant, on ne se sent pas très à l'aise, mais alitée après une césarienne, je me suis sentie comme une incapable, ce qui a été renfoncé par le personnel peu aidant. Et surtout après la césarienne, on rentre à la maison avec de l'Ibuprofène : la blague ! Lorsqu'il faut se lever et changer son enfant plusieurs fois par jour, et l'emmener chez le pédiatre pour la visite, je vous assure que l'ibuprofene, pour moi ça n'était pas assez. Enfin, la conclusion : un bébé logiquemebt on a mal avant, et après ça va mieux. Avec la césarienne c'est l'inverse, mais on a mal après alors qu'il y a un bébé dont il faut s'occuper.
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


234258
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Juin 2013 ? c'est par ici ! *complet*

image

Coucou les filles. Superzolie : super si gygy s'est montré rassurante, si ça se trouve à la prochaine écho, tout sera partie… Fova : impec pour l'écho, ah lal la j'ai hâte d'être le 20 hihi. Pour la triste nouvelle du bébé aux infos, c'est...Lire la suite

Essais bebe ap fc fev 2012, depuis 14 bb,8 grossesses, 4 attendettes

image

Et ça va finacièrement car congé de 3 ans tu dois avoir très peu d'indemnités ? Pour l'allaitement c super car c t pas gagné vu les soucis du début moi ça me manque et je regrette même si je c que pour ses reflux c mieux d'avoir arrêter...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages