Histoire vécue Grossesse - Bébé > Allaitement      (23416 témoignages)

Préc.

Suiv.

Comment stopper ma lactation?

Témoignage d'internaute trouvé sur vivelesrondes - 24/03/11 | Mis en ligne le 04/04/12
Mail  
| 191 lectures | ratingStar_236554_1ratingStar_236554_2ratingStar_236554_3ratingStar_236554_4
Bonjour, J'ai accouché il y a huit jours (je posterai mon récit d'accouchement quand j'aurai un peu plus le temps ) d'une petite Émeline qui se porte super bien ! Mon problème est le suivant : J'ai essayé de l'allaiter, seulement la petite tétant exceptionnellement fort (selon les sage-femmes) et de mon côté ayant les seins hypersensibles, la mise au sein était une torture telle que je ne pouvais pas l'assumer. Après avoir bataillé plusieurs jours pour "passer outre" la douleur, ce n'était plus possible : je pleurais de douleur, tremblais dès qu'elle chouinait car je redoutais la mise au sein, elle de son côté s'énervait aussi et prenait de plus en plus mal le sein, bref, ingérable. J'ai alors utilisé le tire lait de la maternité (qui ne me faisait absolument pas mal comparé à la petite bouche de ma puce) , mais je ne pouvais extraire que quelques gouttes (10ml au maximum) de colostrum. La spécialiste allaitement est passée me voir et m'a donné quelques directives (tirer mon lait 10-15 minutes de chaque côté toutes les 3-4 heures, pour stimuler, puis une fois que le liquide aura viré au blanc, faire une cure de 10 jours de motilium pour "augmenter" la production de lait. Mon lait a viré au blanc hier (au bout de 7 jours donc !! ) , mais je ne réussis toujours qu'à tirer 20ml au total en une séance de "traite", dont 90% uniquement du sein gauche (l'autre n'est pas gonflé ni lourd ni tendu, le téton ne ressort pas bien, et il ne produit que quelques gouttes…). Ma puce est bien sûr nourrie avec le peu que je réussis à tirer + on complète avec du lait maternisé. Elle prend bien les biberons, c'est un plaisir de lui donner à manger contrairement au stress que l'allaitement engendrait. Seulement voilà : la traite de mon lait m'épuise. Je passe ma journée à tirer mon lait pendant 30-40 minutes toutes les 3heures (pour n'obtenir que 20ml à chaque fois) , la nourrir, la changer, la caliner, nettoyer les biberons, et le peu de temps qu'il me reste pendant qu'elle dort est de m'effondrer moi même. Je ne mange même plus, prend à peine le temps de me laver, je suis une loque. Ajoutons à cela un petit baby blues pas piqué des vers,… J'ai peur de commencer à ne plus gérer. J'ai de plus en plus envie de laisser tomber la traite de mon lait et de la nourrir exclusivement au bib. Je me dis que je lui ai quand même fourni du colostrum pendant plusieurs jours (pour les vitamines) , mais plus je n'y arrive pas… J'hésite donc à prendre cette cure de motilium de peur de "lancer la machine" pour me rendre compte après que je ne sais plus gérer le temps et l'énergie que ça prend. Bref, pour raccourcir le pavé : comment "arrêter"? Je ne peux pas simplement arrêter de le tirer je suppose, il faut y aller progressivement… mais comment ? Des conseils ? Merci.
  Lire la suite de la discussion sur vivelesrondes.com


236554
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Juin 2013 ? c'est par ici ! *complet*

image

Coucou les filles. Superzolie : super si gygy s'est montré rassurante, si ça se trouve à la prochaine écho, tout sera partie… Fova : impec pour l'écho, ah lal la j'ai hâte d'être le 20 hihi. Pour la triste nouvelle du bébé aux infos, c'est...Lire la suite

Essais bebe ap fc fev 2012, depuis 14 bb,8 grossesses, 4 attendettes

image

Et ça va finacièrement car congé de 3 ans tu dois avoir très peu d'indemnités ? Pour l'allaitement c super car c t pas gagné vu les soucis du début moi ça me manque et je regrette même si je c que pour ses reflux c mieux d'avoir arrêter...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages